AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Thème 5 par Alwenn (Merci à Celska pour son codage) o/

Partagez | 
 

 Une Promenade Peu Banale En Forêt ~ ♪

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Une Promenade Peu Banale En Forêt ~ ♪   Ven 31 Mai - 19:49


Une Promenade Peu Banale En Forêt ~ ♪



J’arpente… une Forêt, comme d’habitude, évitant les villes pour épargner de nombreuses victimes que l’autre pourrait commettre. * L’autre, il porte un nom et il réclame d’aller en ville. * Non Nero, nous n’irons pas en ville ! * Pff… quel lâche ennuyeux. * Je préfère être un lâche qu’avoir les mains souillées de sang appartenant à des innocents ! Je m’éloigne donc le plus possible. Et puis, j’ai faim. Hors la nourriture en ville n’est pas très savoureuse, pleine de produits chimiques…

Je lève les yeux vers le ciel. Il est midi passé. Je n’ai pas déjeuné ce matin faute de temps, d’où le fait que je suis affamé. * Alors pourquoi te plains-tu d’avoir faim ? * Silence, je ne peux pas écouter les animaux circuler dans les bois ! * Sur quel ton oses-tu me parler ?! Je vais te remettre à ta place, moi, tu vas voir ! * Je déglutis, tandis que je sens la puissance de Nero prendre de l’ampleur et le contrôle un instant pour me coller un coup de poing sur le visage. Puis la force s’évanouit et je récupère mes droits sur moi-même. Je me frotte la joue, une larme à l’œil, en laissant échapper un « Aïe… ». J’entends alors Nero ricaner intérieurement. Si seulement il pouvait disparaître… * Ca ne risque pas ~ * Bref, c’est bien beau de m’engueuler encore avec Nero… * Tu n’as qu’à pas exister, on ne s’engueulerait pas comme ça. * Ca ne change rien au fait que j’ai faim, là !

J’empoigne mon arc accroché en bandoulière et attache mon carquois à ma ceinture. J’encoche déjà une flèche, ainsi au moindre bruissement, j’aurais la possibilité de tirer aussitôt. C’est cool la chasse ! * Les humains, c’est meilleur. * Non, ce n’est pas comestible ! * Mais si ~ * Je te dis que non ! Tu t’es déjà mangé pour vérifier ?? * Je ne vais pas te goûter, je ne voudrais pas terminer handicapé. * Ca, c’est un petit avantage, on ressent tous les deux la douleur qu’on subit. Je sais parfaitement qu’il a reçu aussi le coup qu’il m’a donné, mais il n’en a montré aucun signe. * Pourquoi tu parles comme si je n’étais pas là ? * Parce que ce n’est pas à toi que je parle ! * À qui alors ? * À moi-même ! * C’est moi, ton toi-même. * Tais-toi… J’en ai marre, j’vais m’suicider !! … … … Ha heu… non c’est impossible avec l’autre… * Toujours présent pour t’arrêter ~ * Malheureusement… enfin bon ! J’ai réussi à vivre avec toi jusqu’à maintenant, je devrais pouvoir continuer ! * Je l’espère car je compte bien rester ~ *

Je m’enfonce dans les profondeurs de la Forêt… Je connais tous ses secrets. Après tout, j’ai quand même passé neuf ans à l’intérieur. J’ai eu le temps de l’explorer, d’apprendre tout ce qu’il y a à savoir sur elle. Bien que… je me doute même qu’il doit y avoir encore certaines choses que j’ignore… Je les découvrirai avec le temps ! C’est drôle ! J’ai l’air d’un aventurier ! * Un aventurier peureux à mon goût. * J’entends à peine la réplique de Nero tellement j’ai vidé mon esprit pour me concentrer sur ce qui m’entoure. Je dois être attentif, aux aguets, à l’affut dans toutes les circonstances. Un bruit retentit. Je me tourne vers la provenance du son, pointe mon arc dans sa direction, vise et lâche ma flèche qui file transpercer le corps de la pauvre bête. Malgré que je n’aime pas tuer, je souris devant mon petit exploit. J’avance près de ma proie en évitant de faire trop de répercussions, à cause des craquements lorsque je marche sur des brindilles sur le sol. Ca attirerait l’attention. Une fois sur place, j’identifie aussitôt mon butin : un lapin assez grassouillet qui nourrirait bien deux personnes, voire trois ! Je ne mange pas beaucoup. Je retire délicatement ma flèche du lapin et l’essuie dans l’herbe verdoyante jusqu’à ce qu’il n’y ait plus aucune trace de sang. Je les préfère propres. Après les flèches pourraient moisir et s’effriter… ce n’est pas des flèches en carbone pur comme on peut trouver chez des vrais vendeurs d’arc ! Ce sont des flèches banales fabriquées par mon père. * Ca fait pitié comme flèches. * Je range la flèche dans mon carquois, prends le lapin et grimpe dans l’arbre le plus proche, sur une branche. Avec un petit couteau, je découpe un morceau de mon gibier que j’avale, puis je laisse le reste à côté car je n’ai déjà plus faim… * Toute cette comédie pour ne manger que ça… quel indigne. *

Je m’appuie contre le tronc de l’arbre, les bras derrière la tête, et ferme les yeux, rêvassant. J’imagine de magnifiques paysages en tout genre, me disant que ça existe peut-être réellement… Une légère pluie de neige commence à tomber doucement. Je souris, mais rabats ma capuche sur ma tête pour me protéger. Un nouveau cliquetis me parvient et j’entrouvre un œil pour regarder d’où il provient, la neige s’arrêtant instantanément. * Hé, hé, hé ~ C’est un monstre qui vient te manger ~ Cède-moi la place pour que je te protège ~ * Même pas en rêve. Je peux me débrouiller tout seul. * Avec tes piètres capacités de tir à l’arc ? Je sais que tu ne comptes pas utiliser ta magie. * Oui, et alors ? Qui te dit que c’est un monstre d’abord ? Personne. J’aperçois les broussailles frémir au loin. Des pas légers sur le sol, une allure gracieuse. Déjà, ça semble être une fille… Je me redresse un peu sur la branche pour observer l’inconnue qui approche…





Dernière édition par Loan Hikagari le Sam 1 Juin - 0:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ricarda Niniel

avatar

Messages : 73
Date d'inscription : 15/05/2013
Age : 19
Localisation : Chez moi :)

Feuille de personnage
Age: 14 ans
Rang: C
Pouvoir/(Guilde): Winds Road

MessageSujet: Re: Une Promenade Peu Banale En Forêt ~ ♪   Ven 31 Mai - 22:13

Je hais la ville. Les humains m'agace de leur actes sans intérêt. Ils n'ont plus de but dans la vie, plus d'autre but que d'adapter leur caractère en fonction des autres. Ils ne sont plus rien que les pantins de la société... Pourquoi je dis ça moi ? C'est juste pour expliquer pourquoi je fuis la ville.
Bon, je n'ai pas à me justifier. J'ai mes raison ! Je ne fuis pas que parce que la race humaine me dégoûte, mais aussi car en ville, je me sens mal... L'air pollué m'étouffe et le gravier qui fait les routes coupe tout contacte entre la terre et moi, ce qui me déstabilise -genre je suis juste méga déséquilibré .. - .

Enfin, tout cela pour introduire le fait que j'ai tenté d'aller en ville et que je n'y ai pas tenue trois minutes avant de partir à la recherche de la forêt ! Je me promène donc, pied nu, d'une démarche légère comme les feuilles portée par le vent .. Comme d'habitude. Je respirais enfin ! Plus de pollution, enfin ... Beaucoup moins qu'en ville. Je m'arrête à deux trois point d'eau, discutant avec des animaux, les caressant . Certain qui santaient mon côté humain, le peut de gêne que j'avais reçu de mon père, me fuyait. Mais la plus part me supportait.
En ayant assez de rester assise, je me lève et marche en rêvassant ... Je me dis alors que je devrais peut être commencer à m'entraîner sérieusement à maîtriser ma magie. C'est vrais, je dis à chaque fois que je vais m'y mettre et une fois prête pour toute manœuvre destiné à m'aider, je rêvasse à autre chose ou m'endors lamentablement ... Tiens, d'ailleurs, j'ai faim. Attends ? Cela n'a rien à voir avec ce que je disais avant ?! Et puis zut ! J'ai a dalle et rien à manger dans les parages ! Bon, cherchons ... Un pommier ! De toute façon il n'y a pas beaucoup d'autres arbres ...

Je marche à la recherche de l'arbre qui sera ma source de nourriture, sans m'attendre à rencontrer qui que ce soit. Soudain, je m'arrête, sur mes gardes ! Du loin, le vent me porte des paroles dont je ne comprend rien ! J'entends juste une voix qui discute... seule ? Intrigué par cela, je suis le son qui se déplace, mais un moment il se tait. Le vent ne me porte plus rien et je suis perdue comme une idiote au milieu des buisson. J'ai même pas trouvé de pomme ! Du coup, j'ai faim ... 'Suis paumé en forêt ce qui doit m'arriver ... Allez... JAMAIS ? C'est cela! Autant chercher à manger, plus tôt que d'essayer de rencontrer cette voix que j'ai entendu, et si je tombais sur un chasseur ? J'aimerais pas .. Je suis incontrôlable face à ce genre d'individu ... Je veux dire, que des humains, ils me répugnent à tel point qu'en tuer un ou deux ne serait pas un bien grand crime.. Bron, aller Ricarda, calme ta folie meurtrière pour le moment. Non, pour toujours c'est mieux. Voyez, je rêvasse tellement que je n'avais pas remarqué qu'il avait plu avant que tout ne s'arrête brusquement.. Je suis irrécupérable ... Je lève la tête vers le ciel et voit dans l'arbre au dessus de moi quelqu'un sur une branche ! Je l’examine brièvement avant de me cacher pathétiquement dans un buisson en sachant parfaitement qu'il m'a vue . Et si c'était un humain ? Que fait-il avec cet arc ? Pourquoi il est dans un arbre ? Est-ce lui la voix que le vent m'a porté ? Rah ! Je sais pas ! Quoi qu'il en soit, je suis pas doué pour aborder les gens ... Et pourquoi je lui parlerais !

Là ... En l'observant depuis ma cachette, j’aperçois un lapins mort... Mon cœur s'arrête un moment pour commencer à battre à toute vitesse de rage. Il avait tué ce lapin ? Pourquoi donc ? Le manger sans doute... ET LES POMMES ALORS ?! Il faut que je me calme ... J'empoigne déjà mon poignard d'assassine, je ne dois pas m'en servir. Je me contente de fixer le tueur de lapin schizophrène depuis ma cachette, même si il m'avait certainement vu me cacher... De toute façon, qu'il en dise ce qu'il veut, même moi je me trouve pathétique sur le coup ... J'suis vraiment pas doué avec les gens.





" Le sourire attire la chance "
" S'il y a un défaut de l'être humain que je devais haïr plus que les autres ? Chois difficile, mais je dirais le manque d'intérêt dans leurs actes. "

" On finit toujours par être déçu par ceux qu'on aime.. Mais aussi par les autres."
" Même si je ne dis rien, je n'en pense pas moins."

" Je préfère entendre la vérité aussi dur soit-elle, plus tôt que les mensonges qui donnent de faux espoires."


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une Promenade Peu Banale En Forêt ~ ♪   Sam 1 Juin - 20:06


Faisons Connaissance
Dans La Sympathie ~ ♪



Attendez… c’est moi ou… la fille que j’ai entendu à l’instant vient d’aller se cacher… dans un buisson ?! Elle est bizarre… ! C’est qui ? Une personne que je ne connais pas, ça j’en suis certain. Je ne rencontre pas grand monde par ici. En tout cas, ça ne change rien au regard sur moi que je sens depuis environ cinq minutes. En plus, il n’est pas très agréable, ce regard. Il est mauvais… Je crois que c’est celui de la jeune fille. En voilà une qui me déteste avant même de m’avoir parlé. Félicitations. * On la tue ? * Non ! Elle nous a rien fait ! * Pour l’instant. Elle semble suspecte. * Je m’en fiche, tu ne touches personne ! Je te l’interdis ! Qu’en cas de légitime défense, tu pourras intervenir ! * Tu sais que tu ne m’arrêtes en rien ? C’est juste que je n’essaye pas. * Quelle nouvelle extraordinaire. Je n’aurais jamais deviné. Sauf que… non. Je ne crois pas que tu puisses obtenir le pouvoir aussi facilement que tu ne le penses. * J’ai fait comment tout à l’heure pour te frapper ? * Je me frotte à nouveau la joue. D’accord, tu as gagné, Nero.

J’observe les fougères bruire doucement. Je cligne des yeux avant de les plisser pour essayer de déterminer l’apparence de la jeune fille. Impossible, trop de branches. Enfin, je remarque quand même que ses yeux sont bicolores. Whouah, ce n’est pas commun ça. L’un est doré et l’autre est rougeoyant. Ils étincellent dans la pénombre de la Forêt. C’est original ! Moi les miens sont d’un brun banal… Du moins, je suppose qu’ils sont toujours marron. Ca fait neuf ans que je ne me suis pas regardé dans un miroir. Et pour quoi faire ? Voir Nero à côté ? Il apparaît avec des couleurs sombres par je ne sais quel miracle sur les miroirs… * Pour effrayer les gens, je me suis offert cette capacité. * Heureusement qu’on ne passe pas souvent devant des vitres alors. Tu fais peur. Bon, la fille ne peut pas te voir, là, donc tout va bien. * Mais elle peut m’entendre. Elle peut me voir agir. Elle peut mourir aussi à cause de moi ~ * Je ne ferai… aucun commentaire sur ces paroles.

Je m’assois plus correctement sur la branche, me tournant dans la direction de la jeune fille, les jambes se balançant dans le vide. Je souris et fais un vague signe de la main pour lui dire bonjour. Autant être gentil avec elle, on ne sait jamais. Son regard ne m’inspire déjà pas bienveillance… Autant ne pas la provoquer plus. De nature assez maladroit et enfantin, je pourrais bien faire quelque bourdes sans le vouloir qui attireraient ses foudres sur moi. * Oui, car tu es un abruti sans cervelle. * Toutefois, il ne faut pas se fier aux apparences non plus. Et encore moins à ce que l’autre dit… Je parais peut-être ainsi, sauf que je suis assez mature dans ma tête, malgré tout. Pour éviter de passer pour un ignorant. Ha heum… bref ! Je rabaisse mon bras et réalise au passage que mon arbre… uniquement mon arbre est recouvert de Neige ! Raah, il s’est encore déclenché tout seul ! Je fais un vague geste devant moi avant de claquer des doigts et d’ouvrir ma main à plat dans laquelle la Neige tout autour rentre magiquement dans une petite lueur bleutée. Puis je la referme instantanément d’un coup vif. Et en à peine quelques secondes, toute la Neige s’est volatilisée. * Tu te rends compte que tu dévoiles tes capacités à une inconnue ? * Je m’en fiche, je n’utilise jamais ma magie. Tu le sais très bien. Je reporte mon attention sur l’adolescente camouflée et je déclare en souriant, de manière assez forte pour qu’elle m’entende :

« Salut ! Que fais-tu par ici ? On s’est déjà croisés ? En tout cas, moi c’est Loan ! Et toi ? »
* Je te préviens. Je te laisse quinze minutes pour discuter avec elle. Le délais passé ou bien, si elle se révèle avec des intentions meurtrières à ton égard, je prends le contrôle. On est d’accord ? * Les règles sont toujours les mêmes avec toi. Je les connais par cœur. Et je ne peux pas refuser, donc c’est d’accord. * Bien. * Je soupire désespérément.

Petites Précisions...:
 



Revenir en haut Aller en bas
Ricarda Niniel

avatar

Messages : 73
Date d'inscription : 15/05/2013
Age : 19
Localisation : Chez moi :)

Feuille de personnage
Age: 14 ans
Rang: C
Pouvoir/(Guilde): Winds Road

MessageSujet: Re: Une Promenade Peu Banale En Forêt ~ ♪   Lun 3 Juin - 19:23

Il vient de me saluer là ?! J-je fais quoi ? Toujours caché, je commence par cacher mieux mon poignard. Je me lève , me montrant ainsi à la vue de l'inconnu. Loan est son nom... Un nom d'humain. Mais peut-être n'en est-ce pas un ? Je ne sais pas. En tout cas, il me demande si on s'est déjà croisé. Là, la réponse est rapide !

" On ne s'est jamais vu ! "

Temps de réaction, rêveries... Je l'observe, observe le paysage... Mince, j'ai oublié de me présenter.

" Ah, euh... Je me nomme Ricarda Niniel ! Enchanté de même t-..."

Pour dire, j'allais lui envoyé ce surnom à la figure comme ça ; "tueur de lapins". Mais je vais évité de me montrer trop cruelle envers cet inconnu. Je vais aussi éviter de trop vite le juger, après tout, cela va en dehors de mes principes. Je m'accroupis et me releva en faisant un bon pour arriver sur sa branche, je m'assoie avec méfiance caché à ses côtés, en étant à assez bonne distance tout de même, et le regarde. Enfin ... Mon regard fait ça :
Loan ... Lapin mort ... Loan ... Lapin mort ... Loan ... Lapin mort ... Loan ... Lapin mort ...
Alors je me décide enfin à lui demander, d'une voix distante et très légèrement froide, sans être menaçante

" Pourquoi t'as tué ce lapin ? Les pommes c'est bon tu sais ! Et ça n'a pas de vie, pas de famille, pas de petits lapins qui attendent le retour de leur papa ou leur maman ! "

Je ne sais pas si j'ai dis cela dans le but de le culpabilisé, ni si c'est l'effet qu'il y aura, mais j'ai dis ça, sans y réfléchir, de manière naturelle, sec. Je le fixe maintenant lui et seulement lui, je ne quitte pas ses deux pupilles brune en attendant sa réponse ! Le regard insistant, en mode ~choisit bien ta réponse~ sans être menaçante, je précise.


(HRP)
Spoiler:
 
)





" Le sourire attire la chance "
" S'il y a un défaut de l'être humain que je devais haïr plus que les autres ? Chois difficile, mais je dirais le manque d'intérêt dans leurs actes. "

" On finit toujours par être déçu par ceux qu'on aime.. Mais aussi par les autres."
" Même si je ne dis rien, je n'en pense pas moins."

" Je préfère entendre la vérité aussi dur soit-elle, plus tôt que les mensonges qui donnent de faux espoires."


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une Promenade Peu Banale En Forêt ~ ♪   Mer 12 Juin - 14:04


Des Ennuis à l’Horizon ~ ♪



Ricarda Niniel… J’aime bien ce nom, c’est original ! Pas banal comme le mien que n’importe qui pourrait avoir le même… Elle a toute l’apparence d’une humaine aux yeux vairons. Elle est jeune… Elle a quel âge à peu près ? Onze, douze ans ? J’en ai quatre de plus, si elle a douze ans. Mais elle paraît même plus encore jeune et à la fois mature… Bon après, je me trompe peut-être. Elle est rousse et a le teint plutôt pâle. Elle est mignonne, hi hi hi ! Pas autant qu’Alice, bien sûr !! * Bon sang, oublie-la, ta Alice ! Elle est morte ! Morte ! Tu comprends ce mot ? * … Je sais, j’ai été incapable de la protéger… Si seulement je pouvais revenir dans le passé, je pourrais la ramener à la vie… ou lui donner la mienne… Une larme coule le long de ma joue que je m’empresse d’essuyer discrètement. Quel sensible je fais.

Bon, sinon… elle semble m’en vouloir terriblement pour le lapin. Et puis… qu’est-ce qu’elle fabrique sur ma branche là ?! Je déteste qu’on s’approche trop près de moi comme ça sans prévenir ! C’est mal de faire peur aux gens en débarquant soudainement ! Alors, par réaction instinctive, j’attrape la branche au-dessus de ma tête et m’y hisse en l’avertissant de ne pas venir, par pure sécurité, surtout. * Je te laisse quinze minutes, j’ai dit. Tu n’avais rien à craindre. * On ne sait jamais avec toi ! Et puis comment tu as deviné que je faisais allusion à toi ? * Comme tu es vilain, c’est pourtant si évident. * Non, je suis réaliste, nuance ! Et… heu… ok, on devine facilement mes pensées. Surtout toi. Autre chose, tu changes toujours d’avis en court de route ! Je ne peux pas te laisser agir à ta guise non plus, ne rêve pas trop ! Au passage, tu as parlé plutôt poliment, pour une fois. Je perçois Nero soupirer avant de ricaner légèrement. Toutefois, je préfère l’ignorer pour éviter de le provoquer peut-être… Je le connais tellement bien, mon camarade… * Tu as fini de parler comme si je n’étais pas là ? Ca commence à m’énerver. *

Je me radosse au tronc de l’arbre, les yeux levés vers le ciel, un air de désespéré traversant mon regard un court instant. Ce n’est pas mon genre de déprimer. Et puis, il fait beau et doux, ce n’est pas le moment… Les rayons du soleil filtrent de manière éblouissante, mais difficilement à travers la cime des arbres. Ca réchauffe, un peu trop à mon goût. Nero n’a pas le contrôle pour atténuer cette chaleur. * Je peux le prendre, si tu veux ~ * Heu… non ça ira, merci ! Je survivrai ! * Il y a intérêt. * Je jette un coup d’œil à la jeune fille. Vu ses habits plus fins et courts que les miens, elle doit être tranquille. Une tenue qui n’est pas faite pour un gars, à moins d’être un travesti, ce que je ne suis pas, et je n’y tiens pas. Même si je m’en fiche aussi, un peu. * Il est hors de question que tu t’habilles en fille. * Ouais, voilà. Nero n’est pas d’accord. Je m’en doutais.

Pour en revenir à la question de Mademoiselle Ricarda, je n’ai pas de réponse potable à lui donner… Je fais quoi ? Je ne sais pas… Autant lui dire la vérité. Je risque fort de l’avoir comme ennemie. Un lapin qui attend son papa ou sa maman… Je tourne la tête vers le lapin décédé… il était seul au milieu de la Forêt… il attendait quelqu’un ? Il rejoignait quelqu’un ? Il cherchait de la nourriture pour ses enfants ? Vraiment… à quoi ça sert, des parents ? À n’apporter que le malheur sur soi, c’est ça ? Pourquoi ? J’ouvre ma main devant moi et une légère flamme apparaît durant quelques secondes avant de s’éteindre immédiatement et à la place, il ne reste qu’une minuscule trace d’eau. Je grommelle intérieurement contre Nero qui se contente de faire un petit sourire sadique en passant par moi. Je rabats ma capuche sur ma tête, c’est plus confortable pour la poser contre un arbre. Que faire… Que dire… Je n’avais pas prévu de rencontrer une fille qui tient énormément à la nature… d’un côté, elle n’a pas tord. Les pommes, c’est bon aussi. Si j’avais su, j’aurais été en manger au lieu de m’attirer des ennuis comme ça. * Ne t’inquiète pas, je suis là ~ * Je le sais bien. Tu es toujours là. Je regarde de nouveau la jeune fille et souris, malgré tout. Tant pis ! Ca va être marrant ! Je suis sûr que je parviendrai à devenir ami avec elle quand même ! Alors, s’il te plait, Nero, n’interviens pas tout de suite ! * Quinze minutes. * Oui, merci !

« Hum… Comment dire… Bah, j’avais faim, mais je n’ai rien trouvé d’autre sur ma route… Pardonne-moi, je ne pensais pas que ça te toucherait autant de me voir tuer un lapin pour le manger… Et puis… Je ne sais pas ce que c’est qu’avoir des parents… »


D’un côté, ce n’est pas faux. De l’autre, je comprends très bien. Mais je ne veux absolument pas me souvenir des miens. Ils ne méritent pas mon attention à leur égard. * Tu as bien raison. * Oui… Et les siens ? Ils étaient comment ? Je me le demande… Étaient-ils généreux, gentils avec elle ? Est-ce qu’ils l’aimaient ou bien est-ce qu’ils lui mentaient pour lui faire croire ça et se servir d’elle ? J’aimerais bien savoir…





Dernière édition par Loan Hikagari le Dim 16 Juin - 22:19, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ricarda Niniel

avatar

Messages : 73
Date d'inscription : 15/05/2013
Age : 19
Localisation : Chez moi :)

Feuille de personnage
Age: 14 ans
Rang: C
Pouvoir/(Guilde): Winds Road

MessageSujet: Re: Une Promenade Peu Banale En Forêt ~ ♪   Mer 12 Juin - 18:08

Je le regardais un moment, il avait bien tué ce lapin pour le manger. Rah, aucune logique ces gens ! Je me contenta de m'assoir sur la branche, pas trop près de lui, comme il n'aimait pas ça. Je balançais mes jambes ne sachant pas quoi dire. Il avait dit qu'il ne savait pas ce que c'était.. d'avoir des parents. Autant répondre à ça. Pis, ça faisait longtemps que j'avais pas parlé à quelqu'un.


"Je ne t'en veux pas. Puis, tu sais. Avoir des parents, c'est pas forcément bien. Enfin, cela dépend des cas.. "


Je laissa un silence en soupirant. Les miens me gâtaient trop d'un côté et de l'autre était très sévères sur la politesse. Surtout papa. Cet humain. Le silence persistait. Je me plongea alors dans mes pensées. Je fixais ensuite le lapin mort, avec un peut de dégoût. Pour calmer ça ainsi que ma colère contre l'assassin, je me dis que tous le monde mourrai un jour. Que ce lapin était mort pour sauver l'estomac affamé de ce type, et que si c'était pas lui, s'aurait été un loup qui le mangerais. Ou un renard. Ou je ne sais quoi. Alors, c'était un peut comme si Loan était un animal. En pensant ainsi, j'arriverais à supporter sa présence.

Mais au fait... Pourquoi je reste ? Notre conversation n'évolue pas. Pourquoi je veux rester surtout ? Pour discuter ? J'sais même pas si ce type est un humain ou pas. Sans doute. Il en dégage l'odeur en tout cas. Mais ... Il semble... Différent ? 'Sais pas. Toujours ce silence. Le vent vint caresser mes cheveux légers. Je jouais avec mes pied nu, suspendu dans le vide. Mon regard était rêveur. Au final, je choisis de , tant qu'à faire, briser ce silence d'une question toute bête !


" Tu es quoi au fait ? "


Un silence.


" Tu es un elfe ? Un humain ? Ou ... Je ne sais pas moi ... "


Autre silence. Je le regarda et essaya de sourire, je souris rarement.


" Moi, je suis une Elfe ! "



J'attendais sa réponse en le regardant, un regard qui n'avait rien qui nécessite de la méfiance. Un regard qui lui indiquait mon envie de discuter, d'en savoir plus sur lui... Ou d'en dire plus sur moi. Qu'il l’interprète comme il le veut. Mais en tout cas, j'avais chassé de ce regard toute ma méfiance et ma colère suite à la mort du lapin. Je l'avais même oublié ! C'était mieux ainsi . On allait pas parler que de ça ! Quand même. Il est mort maintenant.





" Le sourire attire la chance "
" S'il y a un défaut de l'être humain que je devais haïr plus que les autres ? Chois difficile, mais je dirais le manque d'intérêt dans leurs actes. "

" On finit toujours par être déçu par ceux qu'on aime.. Mais aussi par les autres."
" Même si je ne dis rien, je n'en pense pas moins."

" Je préfère entendre la vérité aussi dur soit-elle, plus tôt que les mensonges qui donnent de faux espoires."


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une Promenade Peu Banale En Forêt ~ ♪   Lun 17 Juin - 19:16


Faut-il dire la Vérité ? ~ ♪



Une Elfe. Ha, cette fille est donc une Elfe. Je savais que ça existait, mais je n’en avais jamais rencontré jusqu’à maintenant. C’est bizarre, elle n’a pas d’oreilles pointues… Du moins, c’est comme que je m’imagine les Elfes. Bah, c’est peut-être normal en fin de compte. Je ne suis pas le savoir incarné, non plus. Je ne vais même plus à l’école depuis neuf ans… c’est sans doute pour ça que je me les représentais ainsi, ce qui n’est apparemment pas le cas. Et moi ? Je suis quoi ? * Un faux Humain Schizophrène. * Hum… oui, ça doit être ça. Mais je ne peux pas le dire de cette manière. * Pourquoi ? Elle va avoir peur de moi et s’enfuir ? * Je soupire, quant à Nero, il ricane, pris dans un fou rire dont il ne semble pas pouvoir sortir. Raah, il me donne mal à la tête ! Tais-toi ! Rien à faire, il ne semble pas percevoir ma demande, se marrant trop. Je prends ma tête entre les mains, bon sang, mais il ne peut pas se calmer ? Comment se faire repérer… Je réalise aussitôt ce que je fais et me reprends tant bien que mal. Je souris, sourire qui se termine par une discrète grimace de douleur. Nero le remarque et s’arrête de pouffer, sauf que ça ne dure pas longtemps. Juste assez pour dire : * C’est bien fait pour toi ! * Et il éclate à nouveau de rire. C’est bien fait pour moi… Qu’est-ce qu’il entend par là, ce fou ? Argh… J’en ai marre… J’ai mal à la tête !! Et même des médicaments ne pourront rien contre ça… Je jette un coup d’œil à la fille. S’est-elle aperçue de ma réaction illogique ? Je serre les dents en fermant les yeux. Vivement qu’il s’apaise… On n’est pas rendu… Je souffle avec difficulté. À cause de lui, je perds un temps précieux de discussion. Il me reste combien de temps ? Dix minutes ? Là aussi je suis mal parti pour tisser des liens d’amitié. Nero sera bientôt libre d’action. Ce dernier dut entendre mes propos car il cesse de se moquer de moi. * Ouais, en effet. Une personne de moins d’avance. * Ne la touche pas ! Je te l’interdis ! * Et comment ? * Je reste silencieux mentalement, sans réponse à donner. * J’ai gagné. Je fais ce que je veux. * Je n’ai donc plus qu’une chose à faire… * La prévenir ? * Oui. * Comme si ça allait changer quoi que ce soit. * Elle pourra fuir. * Ou peut-être pas. * Possible, mais autant tenter le tout pour le tout ? Cependant, je sais déjà que je n’aurai pas le courage de l’avertir. Pour preuve, je me contente de lui répondre, le regard animé d’une pâle lueur :
« Je suis un Humain… peu banal. Il me reste peu de temps. »
J’hésite à lui en dire plus sur mon compte. Si elle savait… comment réagirait-elle ? Partirait-elle au plus vite ? D’un côté, ça serait mieux pour elle. De l’autre, Nero parviendrait à la rattraper et je n’ai pas envie de me retrouver seul à nouveau… Je me demande comment elle va interpréter mes propos… Elles peuvent prendre plusieurs sens. * J’espère qu’elle croira que tu ne vas pas tarder à mourir. * Et c’est toi qui dis ça ? Toi qui ne veux pas que je meurs ? Je préfère qu’elle le prenne comme je le désire : Que je vais bientôt perdre le contrôle et qu’elle doit s’en aller au plus vite. J’observe toujours la jeune fille avec un air inquiet, priant qu’elle fuit… Non, c’est moi qui devrais partir ! * Hé ho ! Où tu comptes aller comme ça ? Je ne te permets pas de déguerpir, on aura l’air de froussards ! Et je n’y tiens absolument pas ! Ca serait la honte totale ! * Je fais ça pour sa survie. Je m’en fiche du fait qu’on nous prenne pour des peureux ! * Pas moi ! Tu n’iras nulle part ! * Ouille… ça va mal se terminer comme engueulade…

Je descends de l’arbre d’un bond avec agilité. J’ai l’habitude de voyager dans les arbres, tout comme je sais survivre en Forêt. Je m’assois au pied de l’arbre, la tête baissée vers le sol. Un long silence s’est installé depuis un moment. Je devrais peut-être dire quelque chose, mais quoi ? Je n’ai rien d’intéressant à raconter. * Parle-lui de moi. * Pour quoi faire ? * Pour lui faire peur. * Si elle est dans la Forêt, elle aussi, elle doit être capable de se défendre. Et je ne raconte pas ma vie à tord et à travers ! Un sourire se dessine quelques instants sur mes lèvres, les yeux virant rouges également avant de recouvrer leur couleur normale. Nero ! Laisse-moi tranquille ! * Ha, ha, ha ! C’est si drôle de voir l’influence aisée que j’ai sur toi ! * Tu m’énerves ! Je choisis de reprendre sur le sujet donné il y a un moment.
« Ils étaient gentils avec toi, tes parents ? »
Comment laisser des soupçons sur soi-même avec des paroles pareilles… * Je suis d’accord. * Bof, tant pis. On ne peut pas se cacher indéfiniment derrière des mensonges… ça serait trop beau… il faut bien se dire qu’un jour, on doit se résigner à faire face à la réalité.

Spoiler:
 



Revenir en haut Aller en bas
Ricarda Niniel

avatar

Messages : 73
Date d'inscription : 15/05/2013
Age : 19
Localisation : Chez moi :)

Feuille de personnage
Age: 14 ans
Rang: C
Pouvoir/(Guilde): Winds Road

MessageSujet: Re: Une Promenade Peu Banale En Forêt ~ ♪   Lun 17 Juin - 23:54

Un silence demeura. Il me semblait que Loan était fort concentré sur ses pensée. Il mit ses main sur sa tête, comme si celle-ci lui faisait mal! Après quoi, il en semblait gêné, c'est pour cela que je n'ai pas osé demander ce qu'il avait. Le silence persistait.. Puis, il le brisa.

« Je suis un Humain… peu banal. Il me reste peu de temps. »

Quoi? Il allait mourir ? Quand ? Pourquoi? Et si j’interprétais mal? Rah! Aucun moyen de comprendre ce qu'il voulait dire par là. Je me mis donc à réfléchir, essayer de comprendre. Peut être avait-il tout simplement un rendez-vous. Non, le "peu banal" n'aurais aucun sens si c'était ça. Je déteste ne pas comprendre ce qu'il se passe. Et puis lui que m'observe tout en semblant débattre avec son fort intérieur. C'est perturbant ! Au bout d'un long moment, il descend de l'arbre avec autant d'agilité que moi. En effet, ce n'est pas un humain banal pour réussir à faire un tel bon!

Il s'adosse à l'arbre. Moi ? Ce que je fais? Je réfléchis! Franchement... Je suis pas doué pour communiqué avec les autres. Surtout... Les humains. Je n'y ai pas grandement pensée mais, ce type est humain. Et moi... Les humains ... J'ai du mal. Ils sont si matérialiste! Ne pensent qu'à l'argent... La richesse tout ça. Ils sont d'une cupidité irrécupérable.


Faut que j'arrête sérieusement de généralisé ! Il n'est pas comme les autres, il l'a dit lui-même ! Il n'y a que mon père et un paquet d'autres qui sont comme ça... Là. Il brise encore le silence. Mais... Peut-être n'aurait-il pas du. Pas le briser ainsi. Pas avec cette question.


« Ils étaient gentils avec toi, tes parents ? »

Silence. Je baissa la tête, sans le regarder lui. Toujours sur la branche. Je balançais mes pied, cherchant mes mots. Quand je trouve enfin mes mots, je cesse le mouvement de mes jambes et balade mon regard partout.

" Mes parents... Pff... 'Sais pas trop. Un coup, ils l'étaient. L'autre, ils étaient ignoble. Ils étaient en fait très lunatiques. Un coup ils me gâtaient trop. L'autre ils me grondaient pour un rien et même, j'ai déjà été frappé par mon père une fois. "

Silence. Je respire lentement. Je me sens lourde. Je me mets à penser à tout plein de choses , tout se confond dans ma tête ! Le titre de "Noble" que porte le nome Niniel, l'enlèvement, la demande de rançon, le meurtre... Non ! Je n'ai tué personne... C'était... De la légitime défense. Rien d'autre! Juste... Je voulais juste me défendre.
Je me suis mise à trembler en y repensant... J'arrivais plus à enlever ça de ma tête. Pour briser à nouveau le silence qui prenait place, je reviens sur le sujet.

" Perso, j'adorais ma mère. Mais mon père, lui... Je l'aimais pas. Il était à lui seul beaucoup trop de défauts. Puis, il voulait tellement être noble, qu'il s'en ai acheté le titre. N'importe quoi. "

Spoiler:
 
.






" Le sourire attire la chance "
" S'il y a un défaut de l'être humain que je devais haïr plus que les autres ? Chois difficile, mais je dirais le manque d'intérêt dans leurs actes. "

" On finit toujours par être déçu par ceux qu'on aime.. Mais aussi par les autres."
" Même si je ne dis rien, je n'en pense pas moins."

" Je préfère entendre la vérité aussi dur soit-elle, plus tôt que les mensonges qui donnent de faux espoires."


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une Promenade Peu Banale En Forêt ~ ♪   Mar 18 Juin - 20:18


Échange de Personnalité  ~ ♪



Oups, je crois que j’ai engagé un sujet sensible pour elle. Je n’dis pas que le sujet ne me fait aucun effet non plus. Il me rappelle à moi-même de mauvais souvenirs. Mais je n’avais rien d’autre sous la main pour couper court au silence qui régnait. La prochaine fois, au lieu de me battre avec Nero, je réfléchis un peu plus à ce que je raconte ! * Tu es un abruti ambulant. * Tu es toujours aussi amical, toi. Bon, et bien, apparemment, son Père semblait avoir de grandes ambitions. Ils variaient de caractère aussi facilement… C’est vraiment fort, ça ! * Tu peux parler, mais toi aussi. * Je ne change pas de caractère ! Il ne se modifie que quand tu prends le contrôle ! * Sauf que les gens ne s’en aperçoivent pas. Donc ça revient au même que pour ses parents. *

Maintenant que j’y pense… Elle a eu le courage de me parler de ses parents, tandis que je ne lui ai rien dit sur moi. Ce que je peux être impoli parfois… Cependant, qu’est-ce que je peux raconter d’intéressant sur moi ? Que, comme elle, mes parents s’occupaient bien de moi… au début. Et qu’un jour, ils ont changé complètement et ont même essayé de me tuer dans le seul but de me voler ma Magie pour créer un être sous leur volonté et gagné plein d’argent ? * Ca te permettra de lui parler de moi. * Je n’ai pas envie de lui parler de toi ! * Pourquoi ? * Parce que tu n’intéresses personne ! * Qu’en sais-tu ? * Elle pourrait nous reconnaître et nous dénoncer. Je te signale que tu fais des actions pas très… légales. * Tu parles des incendies dans les villages ? * Tu veux que je parle de quoi à part ça ? * Je ne sais pas. Des gens que je tue en dehors des incendies. * Ha oui, je n’avais pas pensé aux meurtres.

Je soupire. Je remarque alors une flaque d’eau assez profonde non loin de ma place que je n’ai pas vue plus tôt. Je prends une pierre plate qui traîne à côté de moi et la lance sur la surface de l’eau. La pierre rebondit deux fois avant de couler. Deux ricochets. Je suis nul. * Tu ne sais même pas faire de ricochets ! Tiens, je vais te montrer ! * Et le voilà qui reprend le contrôle. Il l’a pris combien de fois aujourd’hui ?
* * *
Je cherche une pierre avec mes éternels yeux rouges, je vous assure que je vois bien. J’en trouve une et la saisis. Avec plus de technique que l’autre, je jette la pierre qui rebondit cinq fois avant de tomber sous l’eau. Je souris gentiment, ce qui est rare de ma part, juste pour paraître sympa. Je tourne la tête vers la fille et la salue, les deux doigts de sa main droite levés en V de victoire. * Que… Qu’est-ce que tu fais ? * Tu es con ou tu le fais exprès ? Le temps n’est pas écoulé. Je ne ferai rien de mal. Je tiens toujours mes paroles. Tu le sais très bien. Je t’emprunte juste la place pour lui parler comme tu ne te décides pas à le faire. * Non ! Rends-moi la place tout de suite ! * Putain, ta gueule, je te dis. Tu me casses les oreilles.

« Nos parents étaient très sympas avec nous, jusqu’au jour où ils ont tenté de nous tuer pour nous voler nos chères Magies. Ils ont assassiné la Copine de Loan avant lui. Je suis intervenu quand ils allaient commencer sur nous. Au fait, je me présente : Nero, pour te desservir ~ »

Mon sourire vire quelques instants au sadique, pour prouver que je ne mentais sur le mot « desservir ». Elle allait enfin pouvoir comprendre pourquoi l’autre a dit « Il me reste peu de temps. » J’espère que tu es content ! Elle pourra peut-être fuir, si je décide de ne pas la poursuivre. * Redonne-moi le contrôle sur le champ ! * Pourquoi ? Je ne peux pas jouer un peu ? Fous-moi la paix. Disparais de ma tête. * C’est la mienne d’abord ! Et c’est mon corps ! Alors va-t-en, toi ! * Non, j’ai la flemme. Je ne dégagerai pas. Je veux m’amuser… à la martyriser ? Moralement ? * Non, arrête ! * Hé hé ~ Je n’en ai pas envie ~

Spoiler:
 



Revenir en haut Aller en bas
Ricarda Niniel

avatar

Messages : 73
Date d'inscription : 15/05/2013
Age : 19
Localisation : Chez moi :)

Feuille de personnage
Age: 14 ans
Rang: C
Pouvoir/(Guilde): Winds Road

MessageSujet: Re: Une Promenade Peu Banale En Forêt ~ ♪   Mar 18 Juin - 21:30

Que se passe-t-il ? Qui est Nero ?! Je vois. J’interprète ... Nero est un genre de double personnalité ? "Desservir" ? Ca pue pour moi ça... Que veut-il ? Je me lève, descend d'une branche pour être un peut plus proche. Ma main posée là où je cache mon couteau, on ne sait jamais.

" Nero ? Enchanté ! Tu me semble bien différent de Loan ... "

Je me force de sourire, pour caché ma méfiance. Sans doute l'a-t-il remarqué, mais... Tant pis ! Je me mis à rire d'amusement.



" C'est drôle en un sens... Vos parents ont voulut vous tuer ? De mon côté, c'est l'inverse. J'ai jamais rien tenté, mais c'était pas l'envie qui en manquait surtout après... "

Stop. Je vais pas leur dire que j'ai été enlevée ! Non. Je préfère taire à jamais cet événement. Oui! C'est le seul moyen !! Si je n'en parle à personne... Personne n'en fera allusion. Et... L'histoire s'endormira à jamais... De tel sorte que moi-même je parvienne à l'oublier.

Je regarde Nero.




" Dis moi, qu'entends-tu par 'desservir' ? Que vas-tu faire de moi ? "

Méfie-toi Nero.. Ma magie, à moi... Elle ne sert qu'à tuer. Rien d'autre. Je ne sais pas m'en servir autrement. Alors, évite de trop m'approcher . Je ne veux pas tuer une personne, encore moi deux! Même si c'est un corps, c'est deux esprits. J'suis pas débile, je l'ai bien compris. Je le regarde avec insistance, attendant réponse et réaction.

Spoiler:
 





" Le sourire attire la chance "
" S'il y a un défaut de l'être humain que je devais haïr plus que les autres ? Chois difficile, mais je dirais le manque d'intérêt dans leurs actes. "

" On finit toujours par être déçu par ceux qu'on aime.. Mais aussi par les autres."
" Même si je ne dis rien, je n'en pense pas moins."

" Je préfère entendre la vérité aussi dur soit-elle, plus tôt que les mensonges qui donnent de faux espoires."


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une Promenade Peu Banale En Forêt ~ ♪   Mer 19 Juin - 15:21


Jouons avec les Sentiments des Gens ~ ♪



Je recouvre mon sourire sadique habituel. Ca me convient mieux, plus à l’aise dans ma nature sincère que dans le mensonge. C’est écœurant et insupportable de se montrer gentil. Je ne comprendrai jamais cet Imbécile qui me contraste. * Je ne suis pas sourd ! * Encore heureux, sinon je commencerais à avoir peur pour nous, si on n’entend plus rien. Mes meurtres se compliqueraient et il n’en est pas question. Alors si tu deviens sourd, l’Autre, je te bute. On est d’accord ? * … * Il ne réplique pas. Quel soumis.

Je reporte mon attention sur la Gamine. Bon sang, on dirait qu’elle a peur de moi. C’est humiliant, mais c’est si drôle à voir. Je sens sa frayeur, toutefois mélangée à une certaine ironie. Elle se fout donc aussi de ma gueule, si je comprends bien ? Ha, ha, ha, elle est amusante. Je pourrais peut-être jouer avec ses sentiments. Il n’y a pas plus terrible, comme torture. * Arrête ça tout de suite ! * Toi, la ferme. Je parie que tu ne t’es même pas aperçu qu’elle n’était pas aussi inoffensive qu’elle le prêtant. J’ai tord ? * Quoi ? Qu’est-ce que tu racontes… ? * C’est bien ce que je dis. Tu resteras un incompétent toute ta vie. Tu ne survivrais même pas deux minutes dans un combat si je n’étais pas là. Tu n’as pas remarqué qu’elle a un glaive dans sa main depuis son arrivée ? * Quoi ?! * Pff… tu me fais pitié. Tu ne l’as pas vu… Tu es bel et bien une mauviette. Tout comme elle. Vous allez bien ensemble. * Hé, je ne te permets pas de dire ça ! * Ta gueule, je dis ce que je veux, surtout à propos de toi. J’avais déjà oublié ta petite Alice. * Non, tais-toi ! Tais-toi… * Je perçois un sanglot. Et aller. Le voilà qui pleure maintenant. Elle a raison quand elle dit que je suis bien différent de toi. Tu n’es qu’un minable incapable de sauver qui que se soit. Tu ne mérites pas d’exister. * Tu n’existerais pas non plus… * Je ne veux absolument pas te ressembler, ça serait la honte.

Hum… sinon… elle voulait assassiner ses parents. Vraiment ? Finalement, elle a du cran, la Gamine. Mais elle n’y est pas parvenue. Quelle faiblesse. Elle manque cruellement de sang froid. Tu ne trouves pas, l’Autre ? Un nouveau sanglot me parvient. Il pleure toujours. * Non… elle a bien fait… c’est mal de tuer des gens… * Je ricane de bon cœur, ce qui le fait sursauter intérieurement. Tu n’es pas sérieux là, si ? C’est toi qui oses dire ça alors que tu as tué les tiens ? * Je ne les ai pas tués… Ne me fais pas porter le chapeau à tord et à travers ! * Je te rappelle que c’est toi qui as fait appel à moi indirectement, pauvre Abruti sans cervelle. * Peut-être bien… mais j’ai fait une grave erreur… * Tu voulais sauver ta pomme et venger ta Copine. Tu as la mémoire courte. * On voit par contre que tu es réveillé et plus énervé que jamais… * Énervé, moi ? Pathétique. Je rigole bien avec toi, dis donc. Et la Gosse aussi me fait marrer.

« Tu as voulu tuer tes parents, mais tu n’en as jamais eu le courage. Tu es une Froussarde au fond ! Ton Père t’a battue, personnellement, je n’en ai rien à foutre, mais tu t’es contentée de penser ça : ‘’ Si seulement il pouvait mourir… ‘’ Je suis certain que ton toi profond dois rager de ne pas l’avoir fait. »

Et je repars dans un fou rire. D’ailleurs, c’est de justesse si j’entendis ses deux autres questions. Je me calme aussitôt et la toise d’un mauvais œil, cette fois. Elle me prend pour qui, celle-là ? Quelle petite insolente ! * Où tu vois de l’insolence dans ses paroles, Nero… ? * Putain, tu te moques de moi, là ?! Elle me demande ce que je compte lui faire ! Cependant, si elle ne sait pas ce dont je suis capable, c’est qu’elle ne me connaît pas. Elle n’est donc pas au courant que je suis recherché par les autorités environnantes. Es-tu rassuré, l’Autre ? * Non, redonne-moi mes droits de maîtrise ! * Je n’en ai pas envie. Tu me gaves sérieusement. Ferme ton clapet, merci. Tu me feras des vacances. Je veux continuer de m’amuser avec elle. Tiens, j’ai une idée. * Qu’est-ce que tu comptes faire ? * Attends, regarde. Tu te souviens de sa réaction envers toi et le lapin ? * Heu… oui, plus ou moins. * Je veux tester un truc.

Je m’approche d’un buisson et en arrache une branche. * Hé ! Tu abîmes la nature, là ! * Je m’en fous. À ton avis, pour les arbres, elle va réagir comment ? De la même manière que toi actuellement ? * Je ne sais pas… * On va voir ça tout de suite alors ! Je trempe la branche dans la flaque de tout à l’heure avant de la lui envoyer dans la tronche, en riant, les yeux étincelants d’un rouge sanglant. Bon, je devrais peut-être me calmer. Les quinze minutes ne se sont pas totalement écoulées. * Oui, tu as promis ! * Je sais. Je tiens toujours mes promesses. J’en profite pour lui rétorquer :

« Rassure-moi Petite… Tu n’es pas conne, si ? Tu ne connais pas la définition de ‘’ desservir ‘’ ? Il faut que je t’apporte un dictionnaire ? Au passage, camoufle mieux ton poignard. En plus, il ne te sera d’aucune utilité face à moi. Pour conclure dans ma douce amabilité, je ne dévoile jamais mes plans, ni mes intentions aux gens. Ca serait comme donner son point faible. C’est lamentable de ta part de prendre tout à la légère. Et même avec ton passé difficile, je ne compte pas t’épargner si tu viens à moi. »



Revenir en haut Aller en bas
Ricarda Niniel

avatar

Messages : 73
Date d'inscription : 15/05/2013
Age : 19
Localisation : Chez moi :)

Feuille de personnage
Age: 14 ans
Rang: C
Pouvoir/(Guilde): Winds Road

MessageSujet: Re: Une Promenade Peu Banale En Forêt ~ ♪   Jeu 20 Juin - 19:02

Ah ah ! Mais quel gosse ce mec ! Il pense qu'une branche mouiller peut me faire quoi que ce soit ? J'esquive avec l'agilité elfique dont j'ai hérité. Je lui lance alors un regard droit, toujours perché sur ma branche. Un sourire sarcastique aux lèvre.

" D'après toi, c'est de la peur, si je ne les ai pas tué? Tu pense que je suis lâche ? Non ... Réfléchis un peut ! Pour commencer, ce qui est lâche d'après moi est de juger les gens sans les connaître. Comme tu viens de le faire avec moi non ? "

Je descend de ma branche, me met bien devant lui et plante mon poignard dans le tronc de l'arbre, tenant toujours le manche. Même si pour moi, les plantes sont tout aussi vivantes que les animaux, je n'allais pas m'énerver pour ça. Il me prend pour qui ? Je choisis donc cette option : le calme. Le calme qui est droit. Le calme qui indique que je n'utiliserais pas mon arme tranchant mais mon arme vocale.

Ayant aussi l'intention de "jouer" avec lui, je choisis d'effacer mon sourire et de lui parler, pas un mots plus haut que l'autre.


" N'est-ce pas un signe de faiblesse, d'utiliser un autre corps ? N'est-ce pas pitoyable, de penser m'affecter en arrachant une branche ? N'est-ce pas minable de dire que je suis lâche ? Tu ne sais pas ce que j'ai fais.. Je n'ai pas tué mes parents, certes. Mais cela ne signifie pas que je n'ai pas de sang sur les mains. "

Ca, c'est fait ! Quoi ? Non ... Je ... Je viens pas de lui dire que j'ai tuer des gens... Je viens pas de l'insinuer ... Bon. Tant pis. Au moins ça calme.   
Je lâche le manche de mon poignard. M'éloigne de quelque pas du schizophrène. Le regarde calmement, inexpressive. Je souris ensuite, et toujours sans prononcer un mots plus haut que l'autre, je parle.


" Et t'en fais pas pour mon arme, je n'en aurais, comme tu dis, pas l'utilité. "

Mon regard change, il devient presque diabolique. Je ne me connaissais pas ce côté diablesse ! Rah, j'adore le remettre à sa place. Mais, je sais qu'il trouvera des arguments à m'envoyer en pleine poire, et j'vais sans doute pas apprécier. Mais... tant pis .


" Je n'ai pas besoin de couteau ni d'arme quelconque pour blesser les gens. "

Je m'assoie ensuite, le regarde avec un sourire espiègle.

" Et non, je suis pas conne ~
C'est juste que j'espérais que tu le sois assez pour me donner ne serais-ce qu'un indice .. Enfin. C'est bien, t'es peux être pas si con toi ! Quoi que ... J'sais pas... Trouves-tu cela intelligent de tuer les gens sans raison ? Que gagne-tu à me parler ainsi ? Moi ? Je te répond avec la même politesse que celle que tu emploie envers moi. Rien de plus logique... Et j'adapterais ma parole à la tienne. Un vieux principe d'elfe, sans doute. Tu peux en rire, mais une fois de plus, tu n'aura rien à y gagner. "





" Le sourire attire la chance "
" S'il y a un défaut de l'être humain que je devais haïr plus que les autres ? Chois difficile, mais je dirais le manque d'intérêt dans leurs actes. "

" On finit toujours par être déçu par ceux qu'on aime.. Mais aussi par les autres."
" Même si je ne dis rien, je n'en pense pas moins."

" Je préfère entendre la vérité aussi dur soit-elle, plus tôt que les mensonges qui donnent de faux espoires."


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une Promenade Peu Banale En Forêt ~ ♪   Mar 25 Juin - 6:54


Cette Fille me Saoule ~ ♪



Je ris légèrement. Elle a un fond violent, en fin de compte. Je ne juge pas les gens rien qu’en les voyant. Non, je me donne un premier point de vue grâce à l’Autre. Ca m’aide pour activer un peu mon petit jeu d’em… bêtement, histoire de rester poli un minimum. En continuant à jouer avec elle, je vais bien finir par obtenir quelque chose. * Ne la touche pas, elle ne t’a rien fait ! * Je poursuis mon jeu avant de lui faire quoi que se soit. Qui sait, si elle ne me sera pas utile plus tard ? * On n’utilise pas les personnes à sa guise ! * Et pourquoi cela ? * Parce que c’est mal ! * Tu n’as pas d’autres arguments valables que celui-ci ? Tu me le sors à tous les coups. * Heu… * Pff… Toi aussi, je te manipule comme je le souhaite.

Soudainement, la Gamine apparaît sous mon nez. Merde ! * Fais attention ! * C’est de ta faute, Abruti, si je ne fais même plus gaffe à ce que fabrique mon ennemie ! Tu me déconcentres. * Bah vas-y, accuse-moi. C’est toi qui as le contrôle, je te rappelle. C’est à toi de surveiller. * Depuis quand tu me rabroues comme ça ? Ferme-la donc un peu. Je recule instinctivement d’un pas et je manque de la frapper par la même occasion, mais je me retiens au dernier moment. Je ne tiens pas à laisser apparaître ma Magie tout de suite. Je lui lance un regard noir. Désormais, je ne la quitte plus du regard. * Bonne idée ! *

Elle donne un coup de couteau dans le tronc de l’arbre. Elle s’en fout de la nature, mais pas des animaux. Elle est incohérente cette fille. Je ne vais pas pouvoir me servir de ça contre elle. * La natureuh !! C’est méchant, ça ! * Ta gueule, le Gosse de quatre ans. Tu n’as rien dit quand j’ai arraché une branche. * Ha oui, c’est vrai… * T’as vu, elle a l’air déterminé à me renvoyer tout à la figure. Hé, hé ~ Les choses deviennent très intéressantes. * Intéressantes ? Tu entends quoi par là ? Que comptes-tu donc faire à la fin ? * Occupe-toi de ce qui te regarde, ok ? * Je ne peux pas faire grand-chose de plus… * Alors comme ça son âme est souillée malgré tout ? Mouais. C’est drôle de l’entendre dire ça. Cette fois, elle le prononce sincèrement. Tout à l’heure, elle paraissait livide rien qu’à la simple idée de l’annoncer. Et puis j’adore ce regard méprisant qu’elle a maintenant. * Tu vas nous attirer des ennuis… * Cool ! Je lui rends le même regard, accompagné de mon sourire sarcastique constant.

« Tu n’en as pas besoin ? Tu as donc confiance en ta petite force ou bien caches-tu quelque chose de précieux dont tu as peur toi-même ? Tu semblais à moitié effrayée par mes paroles, j’aurais dit qu’un avertissement se lisait dans tes yeux. Je me trompe ? Tu me dis pitoyable. Soit. Dans ce cas, tu es quoi, toi ? Une belle froussarde, c’est bien ce que je dis. Il ne sert à rien de mentir. La vérité finit toujours par éclater. »

Elle recule, gardant son regard malveillant, mais reste toujours aussi calme. Elle prépare un mauvais coup ? Bof, qu’elle fasse comme bon lui chante. J’ai l’habitude. * Non, c’est vrai ? C’est si étonnant… * Je vais m’adosser à un arbre, les bras croisés, avec un air amusé. Ce sont ses derniers mots qui me mettent en rogne d’un coup. Putain ! * Calme-toi ! Ca va mal finir ! * Shut up ! Elle me cherche ! Qu’est-ce qu’elle croit en disant que j’utilise un autre corps ?! Ce corps est le mien. Tout comme l’Autre est moi. Nous n’avons peut-être aucun lien niveau caractère, certes, c’est justement pour cela que nous sommes la même et unique personne. * Je ne suis pas toi. * Abruti, on est ensemble. Certaines personnes diraient qu’on est schizophrène. Ce qui n’est absolument pas le cas. Plutôt une séparation de la personnalité. Ca convient beaucoup mieux. En gros, si on devait se décrire… L’Autre incarne les Lumières. Et moi, je représente les Ténèbres. On ne fait qu’un. Si l’un meurt, l’autre aussi. Et on ne pourrait pas se causer également. * S’engueuler, tu veux dire. * Ouais. Et ça ne nous rend pas plus faibles. Du moins, à la fois oui et non. * Je devine ce que tu vas dire. Je te gêne en parlant. En contrepartie, ça met de ‘’ l’ambiance ‘’. N’est-ce pas ? * Tu me connais de mieux en mieux, félicitations. Je m’avance droit vers elle et lui assène un coup sur la tête. [ Du moins, je ne gère pas ta perso’, donc je dis ça, mais tu peux l’éviter. ] Sur un ton énervé, je lui balance :

« Idiote ! Évite de raconter des conneries. Je n’utilise pas un autre corps. Tu crois quoi ? L’Autre et moi sommes la même et unique personne. Tu piges que dalle au monde, toi. Ne blablate pas à tord et à travers sans savoir réellement ce qu’est ton interlocuteur, ok ? Alors ferme-la et apprend à réfléchir. »

* Attention, je te dis ! * Elle me cherche, elle me trouve, bon sang, ouvre les yeux ! Elle ne comprend rien, cette Gamine. Il n’y a pas intérêt à ce qu’elle entre dans ton cercle d’amis. * Par contre, elle a raison sur le fait que ce ne soit pas intelligent de tuer des personnes sans raison. * Je t’abstiendrais de tout commentaire, toi, merci.

« Je te répète, quand tu ne connais pas une personne, ne sors pas des trucs sans raison. Tu ne sais rien sur moi, ni sur Loan. Alors tu ne peux pas prouver que ce soit intelligent ou non. Ne compte pas sur moi pour te dire tout en ce qui nous concerne. L’Autre en aurait été capable, mais il n’est pas là. »

Spoiler:
 



Revenir en haut Aller en bas
Ricarda Niniel

avatar

Messages : 73
Date d'inscription : 15/05/2013
Age : 19
Localisation : Chez moi :)

Feuille de personnage
Age: 14 ans
Rang: C
Pouvoir/(Guilde): Winds Road

MessageSujet: Re: Une Promenade Peu Banale En Forêt ~ ♪   Mar 25 Juin - 19:17

Héhé, j'esquive trop bien ! Son coup, il l'a fait dans le vide ! Bien que mon esquive était un peut trop juste. Je souris, un sourire amuser qui cache bien ma colère. Ce type.. Il me tape sur les nerfs. Je sentais l'air devenir légèrement étouffant. Je dus me calmer avant que ma magie ne fasse surface.

" Je connais et comprend peut de chose, en effet. "

Sourire plus large, attention là ... C'est trop tard pour implorer ma pitié ..

" Mais moi au moins, je sais l'admettre quand je me trompe ! J'ai en effet juger trop vite mais n'as-tu pas fais de même ? OK, j'admets le fait que Loan et toi soyez une même personne. Mais bon, pardonne moi si tout cela n'est pas très clair ... Aussi, je ne connais rien de vous ... Mais comment le voulez-vous si vous ne dites rien ? En ce qui me concerne, mon histoire est .. On va dire trop banale pour t'intéresser ne serait-ce que quelques seconde. Même moi je la trouve pathétique alors ... On s'en fiche ! "

Calme, je prend mon souffle. Je bouge un peut ma mains pour me calmer, j'avais serré les poings tellement fort que j'avais eu des crampes. Aïe, pas douée.
Je prends donc mon souffle... Puis je reprends, sans pitié.


" Et sache que tuer des gens, autant que tu en tue, qui que ce soit, ces meurtre ne changerons jamais ce que Loan et toi avez pu vivre. C'est en cela que je me permet de juger tes agissement d'inutiles. Tu n'as pas à me réprimander là dessus, chacun ses points de vue. "

Je me calme ... Je suis tellement énervée que je peine à respirer. Mon coeur bats si fort .. De colère .. Ce type... Comment peut-on tuer par plaisir ? Comment peut-on tuer autant qu'il semble l'avoir fait ?
Silence.... J'ai tué peux, mais j'ai été cruel ! Ma magie les avait déjà tué que je les poignardais encore et encore ... Sans cesse... Je suis un assassine... Ce qu'ils m'avaient fait en valait la peine.. non ? 
Ma vie était simple ... Il n'y a eu que ça. Ces démons ... Mon meurtre. Il me faut me calmer ! Si je m'énerve ... Je tuerais encore ... L'air se privera d'oxygène, s'empoisonnera sous ma volonté faite sur un coup de tête et je tuerais ... Non une, mais deux personnes.

J'avais calmé mon regard envers Nero. Je m'assis par terre, en soupirant.

" On est tous les deux vraiment débile. On se 'dispute' sans raison au fond, pas vrais ? Pardonne mon emportement ainsi que de t'avoir jugé trop vite, ça ne me ressemble pas. Pense ce que tu veux de moi, trouve-moi pathétique, trouve-moi conne si tu le veux ! Mais arrête de me crier dessus. "

Je lâcha un sourire légèrement triste, le regard dans le vide.

" Je ne pense pas valoir le temps que tu perd... Mais, veux-tu bien me faire l'honneur de me raconter ce que tu pourrais me raconter de votre histoire ? En contrepartie, tu auras les détails de mon sanglant meurtre... O.K ? "

Je me doute que ce marcher ne lui plaira pas. Mais ça m'agace de me disputer avec quelqu'un dont je ne sais rien et qui laisse paraître trop de choses fausse sur ce qu'il est. Alors, je veux le comprendre et là, on pourra se disputer. Ou pas ...

Spoiler:
 





" Le sourire attire la chance "
" S'il y a un défaut de l'être humain que je devais haïr plus que les autres ? Chois difficile, mais je dirais le manque d'intérêt dans leurs actes. "

" On finit toujours par être déçu par ceux qu'on aime.. Mais aussi par les autres."
" Même si je ne dis rien, je n'en pense pas moins."

" Je préfère entendre la vérité aussi dur soit-elle, plus tôt que les mensonges qui donnent de faux espoires."


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une Promenade Peu Banale En Forêt ~ ♪   Mar 2 Juil - 16:24


À un de ces Quatre ~ ♪



Je m’éloigne d’elle en soupirant d’ennui et retourne m’adosser à l’arbre en face. Je lève la tête vers le ciel, sentant comme un alourdissement dans l’air. Tiens, c’est étrange ça… Pourtant… Je passe ma main à plat devant mes yeux. * Nero ? * Non. Pas cette fois. La Gamine maîtrise le Pouvoir du Feu, à ton avis ? * Possible. En tout cas, elle semble capable de faire pareil. * Oui, en effet. Enfin, tu sais bien que ça n’a aucun effet sur nous, non ? * Oui. * Par contre, ça risque d’être galère pour la suite, si ça tourne mal. Hé hé, je trouverai bien une solution ~ * C’est sûr que niveau stratégie de combat, là, tu remportes par rapport à moi. * Non sans blague ? Je ne m’en serais jamais douté si tu ne l’avais pas dit. * Arrête de te moquer de moi ! * C’est toi qui as cherché. Je reporte mon regard sur elle. J’ai bien compris ce qu’elle vient de dire, là, ou j’ai rêvé ? Elle avoue ne comprendre pas grand-chose ? Ça c’est une première. Je n’avais jamais rencontré des gens capables d’approuver la vérité qu’on leur dit sur eux. Cette fille est vraiment très anormale, pour ne pas dire pas nette du tout. Je n’imagine pas comment elle ferait peur avec des vêtements extravagants, pire que ceux-ci ! * Parce que ça t’arrive d’avoir peur ? * Non. Personnellement, je déteste admettre quand j’ai tord. J’aurais l’impression de me rabaisser face à un inconnu et ça fait pitié. Et je refuse encore plus de raconter ma vie à des gens que je viens à peine de rencontrer, contrairement à cet Abruti qui me sert de collègue interne. * Je n’y suis pour rien si moi ça ne me dérange pas ! * Ouais mais parfois, tu devrais vraiment te la fermer. * Je fais ce que je veux d’abord ! * Non, pas tant que je serais là. * Mais tu seras là éternellement. * Exactement.

Je reporte mon regard sur la Gamine. Elle rêve celle-là. Comme si j’allais dévoiler tout sur moi en claquant des doigts. Pff. Et je n’en ai rien à foutre de son marché. Je ne compte pas raconter ma vie en échange de la sienne. Si elle dit qu’elle est ennuyeuse, son histoire, j’ai encore moins envie de la connaître en approfondie. Le peu que je sais d’elle me suffit amplement. * Je veux bien savoir, moi ! * Ta gueule. Et je tue par plaisir si ça me chante, elle n’a pas à me dicter ce que je dois faire et ce que je ne dois pas faire. On pourrait compter ça comme une vengeance, qui n’en est pas une. * Autant dire que tu ne sais pas pourquoi tu fais ça, tout simplement. * Si. Mais tu n’as pas besoin de connaître mes raisons. * Parce que tu en as réellement ? * Non. Je vis ma propre vie et elle vit la sienne. Nous ne sommes pas pareils et nous ne le serons jamais. Elle commence à me saouler. Je devrais peut-être en finir avec elle. Sauf que je ne sais toujours pas ce dont elle est capable et ça m’ennuie pas mal. Ou alors je laisse tomber tellement elle est misérable. * Non, reste ! Je veux continuer à discuter avec elle ! * Il en est hors de question. On ne va pas rester là à causer pour dire des choses inutiles. Bon, on quitte les lieux.

« Ça ne te regarde pas. Tu n’as pas besoin de savoir. Salut. Au plaisir de ne jamais te revoir. Et si ça arrive, j’espère que tu seras dans ta tombe. »

Je me redresse et tourne les talons, m’éloignant d’elle, restant sur mes gardes toutefois, au cas où elle tenterait quelque chose. Et qu’elle ne me retienne pas sinon je lui en colle une et elle s’en souviendra toute sa vie. * Non ! Ne pars pas ! * Tu vas me lâcher, oui ? Dis-lui adieu une bonne fois pour toute et on se casse. Je ne resterai pas une minute de plus avec cette Gamine qui se croit tout permis en voulant savoir ce qui ne la regarde pas. * Elle est sympa ! * Sois déjà heureux que je ne lui ai fait aucun mal. Tu dois t’être lié indirectement d’amitié avec elle. Et ça craint grave. Tu ne t’es jamais aperçu que ça me stoppe ta putain d’amitié ? * Si, bien sûr. Et tant mieux. * Ouais, mais moi, ça ne me plait pas. Alors arrête ça sur le champ. * Pas question. * Tu. Me. Saoules. * J’m’en fiche. C’est très bien ainsi. * Quel chieur tu fais. * Fier de l’être ! * Bref. Je m’éloigne d’un pas lent. Je m’ennuie. Je n’ai rien à foutre. Qu’est-ce que je pourrais bien faire d’intéressant ? Il y a une ville dans les environs ? * Je ne veux même pas le savoir ! * Il faudrait sortir de cette satanée forêt, pour commencer. En suivant mon instinct, je finirai par trouver. D’une voix forte, je lance une dernière phrase à la Gosse au loin :

« Au fait, je ne sais pas si ça t’intéresse de savoir ça, mais bon. Loan t’apprécie beaucoup. Voilà. Bye. »

Je souris sadiquement, sentant l’Autre sursauter, tandis que je fais un vague signe de main, étonnant de ma part. * Hé ! Pourquoi t’as dit ça ?! * Quoi ? Ca te pose un problème ? Je voulais juste te faire plaisir, moi. * Ne mens pas. Pourquoi t’as fait ça ? * Ch’ais pas. J’avais envie. Hé hé ~

Spoiler:
 




Revenir en haut Aller en bas
Ricarda Niniel

avatar

Messages : 73
Date d'inscription : 15/05/2013
Age : 19
Localisation : Chez moi :)

Feuille de personnage
Age: 14 ans
Rang: C
Pouvoir/(Guilde): Winds Road

MessageSujet: Re: Une Promenade Peu Banale En Forêt ~ ♪   Mar 2 Juil - 17:16

Il se barre ? Non ! J'veux parler à Loan avant ! Enfin un humain avec qui je m'entends bien ... Au moins, Nero est tombé en partie dans mon piège, je voulais que mon histoire ne l'intéresse pas. Bref. Que faire ? Nero me trouve pathétique, alors... Je n'ai rien a perdre . Mais je le ferais pas je suis folle. A moins que ça ne fonctionne ? Tant pis pour ma dignité, mon père me tuerais, mais il est pas là ! Je peux rendre l'image que les autres ont de moi minable, j'm'en fou !

Je ne veux pas me comporter comme une noble .. Comme Il le voulait. Je cours en direction de ... Euh... Loan et Nero . Je serre ce corps dans mes bras par derrière avec ironie, et tout aussi ironiquement je prie Loan de revenir.

" Loan, revient s'il te plais. J'en ai assez de cet imbécile qui ne sait pas ce qu'il veut et qui ne sait pas justifié ses actes. S'il le veut, ne me raconte pas ton histoire ! Mais reste encore un peut ! "

Au fond. Mon acte est égoïste. Je ne veux juste pas rester seule et je me sers de Loan pour cela. Nero a raison, je suis pitoyable.

" Et quand à toi Nero, est-ce une honte d'admettre ses défaut ? Non, je pense que c'est une force ! Car en prenant compte de ça, on se connais mieux et on peut avancer ! Devenir plus fort .. "


Je m'étouffais, l'air s'était coupé.. Au non ! Mon pouvoir ! Je m'éloigne vivement de Loan et Nero, surtout pour ne pas me manger une torgnole du psychopathe! Je m'écroule, depuis combien de temps ma magie fait effet ? Aucune idée ! Je fois l'arrêter ...
Je ferme les yeux, met ma main à la gorge et essaie de me concentrer. Au bout d'un moment, suffisamment pour que Loan, Nero et moi ne tombions dans les vapes car oui, toute la zone était privée d'oxygène. Avant que l'agaçant type ne s'en prenne à moi, au cas où il serait toujours là, je me justifie

" Pardon, c'est ma magie que je gère pas du tout. J'voulais pas. Et oui tu peux encore me rabaisser, vas-y ! Fais toi plaisir ... ça change rien de toute façon. "

Je dis ça mais au fond... ça fait quand même mal d'entendre tout ce qu'il m'a dit. Alors, en effet, je suis hypocrite. Et alors ? Je l'ai toujours été. Je suis aussi très contradictoire, genre j'aime pas être seule mais je fais tout pour l'être. Je me lève, ayant encore du mal à respirer.

" Nero, toi tu n'es ni obliger d'écouter ce que je dis, ni obligé de rester juste pour mes beaux yeux. Cependant, tu dois te faire une idée. Vous êtes deux. Lui aussi à le droit de prendre des décisions. "


J'avais conscience parfaite de la 'provocation' que je lui faisais en lui parlant ainsi et en me mettant à juger son comportement envers Loan. J'avais conscience du risque. Mais je n'avais rien à perdre. Alors ...





" Le sourire attire la chance "
" S'il y a un défaut de l'être humain que je devais haïr plus que les autres ? Chois difficile, mais je dirais le manque d'intérêt dans leurs actes. "

" On finit toujours par être déçu par ceux qu'on aime.. Mais aussi par les autres."
" Même si je ne dis rien, je n'en pense pas moins."

" Je préfère entendre la vérité aussi dur soit-elle, plus tôt que les mensonges qui donnent de faux espoires."


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une Promenade Peu Banale En Forêt ~ ♪   Mer 3 Juil - 20:37


Un Incendie à l’Horizon ~ ♪



Je lève la tête vers le ciel tout en marchant. Je plisse les yeux. Les feuilles des arbres ne se balancent quasiment plus. Le vent se fait rare… Il se passe réellement quelque chose dans les environs. Non ! Quand même pas ?! * Tu as découvert un indice sur elle ? * Oui, je pense. Elle doit avoir un lien avec l’Élément de l’Air. Merde ! En plus, elle ne semble pas s’en apercevoir. * On va mourir ? Tu ne peux rien faire ? * Je peux tenter, mais je ne garantis pas que ça fonctionne. Et depuis quand tu me demandes si on va mourir alors que ça ne te dérangerait pas ? * Je sais pas… * Pff. J’hausse les épaules avant de dessiner un cercle avec le bout de mes doigts enflammés. Tant qu’elle est derrière moi, elle ne verra pas ce que je fabrique. Le cercle s’efface après l’avoir achevé et je claque des doigts. Une douce chaleur, la même qu’un peu plus tôt, presque impossible à ressentir se répand autour de nous. Je ne m’explique pas pourquoi je la protège. L’Autre et ses putains de sentiments, sans doute. * Hé ! * Quoi ? J’utilise mon propre Pouvoir pour nous sauver, et elle est comprise dedans. Tu n’étais pas au courant que tes émotions influençaient ma Magie ? Comme nous partageons le même oxygène interne et que mes flammes sont créées à partir de cet oxygène, tu possèdes un minimum de champ d’action. * En français ? * Laisse tomber.

Je sursaute lorsqu’elle vient me saisir dans ses bras en suppliant Loan de revenir. * Ha ! * Je fais un petit sourire narquois et lui assène un coup de coude pour m’extirper de ce… câlin ? * Je dois dire que je ne parviens pas à interpréter son action non plus. De l’ironie ? * Bon sang ! En tout cas, moi, je ne pensais pas qu’un jour j’emploierais ce mot insignifiant. Enfin, mon coup n’a pas de grands effets également car elle s’effondre presque aussitôt avec la dure capacité de respirer. Je me retiens à l’arbre le plus proche pour ne pas m’écrouler non plus. * Tout va bien ?? * La barrière de chaleur que je génère contient mon propre oxygène et celui-ci se diffuse dans l’espace donné.

Pour l’instant, je n’en ai rien à foutre de reconnaître et d’admettre mes défauts, notamment parce que je sais que je les ai tous, d’une certaine manière, incarnant le ‘’ Mal ‘’ chez Loan. Ce que je désire surtout là, c’est qu’elle se bouge et calme son Pouvoir. * Veux pas mourir !! * Ta gueule toi ! * Fuyons !! * Mais tu vas la boucler, oui ?! J’essaye de maintenir l’efficacité du mien, malgré que ça brûle notre oxygène interne et que je risque d’y passer encore plus rapidement qu’elle. La zone d’action est trop étendue. L’Autre… si on succombe, ça sera de TA faute ! * Pourquoi moi ?! * Parce que tu m’as empêché de partir plus tôt et que tu la protèges en prime ! * N’importe quoi ! * Tu es aveugle, mon pauvre !

Cependant, lorsque l’oxygène revient finalement en abondance et que je peux à nouveau respirer librement, je m’aperçois que j’avais oublié un détail… Le surplus d’air soudain. La chaleur que je maintenais d’une façon particulière pour qu’elle ne gaspille pas tout d’un coup reçoit un coup de dioxygène trop élevé ! Shit ! Je suis con, je n’aurais pas dû faire ça. * Que… Qu’est-ce qui se passe, Nero ?? * Il est trop tard pour que j’efface le périmètre de protection. Je regarde tout autour de moi. Fait chier, je vais anéantir une Forêt entière. Je secoue la tête de gauche à droite, las de tout ça. Je ne fais jamais les choses à moitié, ça se voit. * Non c’est vrai ?! Et tu ne le réalises que maintenant ?! *

« Bon. Je n’avais pas prévu que la Forêt crame. Mais sans mon action, tu n’aurais pas eu le temps de calmer ta Magie, n’est-ce pas que c’est ta Magie qui a engendré le manque d’air ? »

Personnellement, je m’en fous de cette Forêt. Si elle est rasée, j’y verrai plus clair, sans tous ces arbres, pour trouver une ville plus rapidement. Sauf que j’ai la flemme de courir pour quitter les lieux. * Tu ne penses qu’à aller en ville, en fin de compte. * Je grogne silencieusement, ignorant totalement l’Autre par la même occasion. J’observe le cercle devenir instable et finir par prendre feu. Je soupire avec le même air las. * Fais quelque chose ! Absorbe les flammes comme tu le fais toujours ! * Pourquoi faire ? Ce n’est qu’une Forêt. Il y en a plein d’autres dans ce monde. * Il y a des gens qui vivent dans cette Forêt ! * Et alors ? Qu’est-ce que ça peut me faire qu’ils crèvent ? Ce ne sont que des personnes parmi tant d’autres. * Et les animaux ! Et les plantes ! * D’autres êtres vivants qu’on peut retrouver aux quatre coins de la planète. * Tu m’énerves sérieusement ! Fais quelque chose ! * Comme si c’était faisable d’abord ? Abruti ! Regarde un peu ! Le feu prend une ampleur fulgurante et commence à brûler tout ce qui se situe dans les alentours. On est dans une Forêt, le feu est ingérable dans ces conditions ! * C’est pas vrai ! On va mourir alors ? Avec tout ce qui se trouve dans cette Forêt aussi ? * Sur ce point, il n’en est pas question.

J’écoute les flammes crépiter dans l’air sec, aux aguets au cas où une branche s’écroulerait. * Il faut faire attention… * C’est ce que je fais. Je regarde la Gamine qui s’était remise debout, respirant toujours avec difficulté. Moi, je m’en sors mieux qu’elle. J’ai l’habitude de vivre dans un enfer de feu et de sang. Toutefois, il y a quand même une limite pour tout le monde. Le cercle ne puise plus dans mes réserves donc c’est mieux déjà. J’entends à peine ses deux phrases. * Écoute-la quand même, c’est peut-être important et utile pour t’aider ! * Je n’ai plus le temps pour ça, ni de lui répondre. Je grommelle :

« Tu préfères quoi : la fuite ou bien tenter de sauver cette satanée Forêt ? Je doute que ton Pouvoir soit efficace contre cet incendie. Surtout que l’oxygène qui les a créées provient du mien. Donc même si tu coupais tout l’oxygène autour, les flammes ne disparaîtront pas. Ok ? Alors, tu as une autre idée ? Je suppose que l’Autre peut. Donc à toi de voir. Le sort de cette Forêt est entre tes mains. »

Spoiler:
 




Revenir en haut Aller en bas
Ricarda Niniel

avatar

Messages : 73
Date d'inscription : 15/05/2013
Age : 19
Localisation : Chez moi :)

Feuille de personnage
Age: 14 ans
Rang: C
Pouvoir/(Guilde): Winds Road

MessageSujet: Re: Une Promenade Peu Banale En Forêt ~ ♪   Jeu 4 Juil - 18:14

" Vois-tu ... C'est une question piège. Comme dis, pour commencer, ma magie, je ne sais pas m'en servir autrement que pour tuer, alors ça me servirait à rien d'essayer. De plus, si je savais m'en servir, je peux diviser l'ai quel qu'il soit, donc je pourrais logiquement faire quelque chose comme modifier la température pour généré une tempête. Mais c'est un stade que je ne pourrais pas maîtriser avant longtemps. Voir jamais. "

Un silence règne. Un branche tombe juste devant moi, je prend à peine la peine de l'esquiver. Sans trop de volonté. Ce type m'a sapé le moral en fait. Je commençais a voir tous les côté négatifs de ma personne et commençais même à me haïr autant qu'il pouvait le faire. Je ne savais pas quoi répondre. Cette forêt était mon seul repère, mon refuge. Je ne connaissais aucun autre endroit à par ce lieu et le manoir de mon père où j'ai passé tellement peut de temps que je m'en souviens  plus en fait. j'allais perdre mon chez-moi. J'allais tout perdre, sauf ce en quoi je tenais le moins. Ma vie. C'est bête quand même. J'y tiens pas mais je refuse de crevé. Je suis vraiment une imbécile. Mais bon... Au moins, je l'admet. J'ai l'impression qu'il a raison en fait, je suis qu'une idiote et admettre ne change rien.

Mais n'ai-je pas autre chose à faire de de rêvasser là ? Genre... Répondre ? L'idée me viens !

" Bah t'es bête ! Euh ... Pardon mais. Tu suppose que Loan peut, alors pourquoi tu le laisse pas essayer? Oh, j'imagine que toi t'en a rien à foutre de cette forêt parmi tant d'autre et que tu te fiche encore plus de ce que moi j'en pense . Mais derrière cette forêt se cache des vies ! Tu t'en fou aussi sans doute, mais pas moi ! Et une fois de plus tu t'en fiche très certainement.... Bon, je sais plus quoi te dire là. A toi de voir. Enfin, à vous de voir. Tu n'es pas seul maître de ce corps. "

Je me tais, peur de l'énerver encore. Pas vraiment peur ... mais j'ai plus envie de me disputer avec lui. Démotivation soudaine, admission de ma défaite face à lui. Ou tout simplement dans l'espoir de revoir Loan aussi. Je regarde les arbres en flammes, pensive. Je cache un peut de peur aussi. Mais, j'espère que Nero ne voit rien... J'en ai assez qu'il trouve toujours des raisons de me rabaisser.

Spoiler:
 





" Le sourire attire la chance "
" S'il y a un défaut de l'être humain que je devais haïr plus que les autres ? Chois difficile, mais je dirais le manque d'intérêt dans leurs actes. "

" On finit toujours par être déçu par ceux qu'on aime.. Mais aussi par les autres."
" Même si je ne dis rien, je n'en pense pas moins."

" Je préfère entendre la vérité aussi dur soit-elle, plus tôt que les mensonges qui donnent de faux espoires."


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une Promenade Peu Banale En Forêt ~ ♪   Jeu 4 Juil - 23:52


La Neige Tombe À Nouveau ~ ♪



Une magie qui ne serre qu’à tuer ? Comme la mienne ? Je crois que la sienne est plus puissante que la mienne d’ailleurs. Je dois bien l’avouer. Priver les gens d’air pour les assassiner, bien qu’elle puisse manquer d’y passer aussi, c’est très fort. Je ne suis pas capable d’en faire autant. Et puis, j’ai aussi ma propre manière d’abattre les gens. Je le fais lentement, en les coinçant dans leur ville envahie par les flammes. Je les traque jusqu’à pouvoir les avoir et les anéantir. J’aime beaucoup entendre leurs cris de terreur. * Non arrête ! Je ne veux pas t’écouter raconter ça encore et encore ! * Quel sentimental… Au fait, ça va bientôt être à toi de jouer, je crois Tu en as de la chance, n’est-ce pas ? * Erf… * Je perçois soudain le craquement d’une branche. Je lève les yeux et en vois une qui tombe. * Attention ! * Je l’esquive de justesse, me faisant par la même occasion ‘’ éclabousser ‘’ par une gerbe d’étincelles que j’absorbe, car c’est un infime feu et je peux donc l’avoir facilement. Tu me déconcentres, ferme-la ! Je soupire avec un air las que j’ai depuis quelques minutes.

« Je rends la place à ton Loan chéri. Ne prends pas mon action en signe d’amitié, ok ? C’est tout ce que j’ai à dire. À jamais, j’espère. »

Je ferme les yeux dans un éternel soupir. Il est l’heure. Debout l’Autre. Tu sais ce qu’il te reste à faire. Alors bouge-toi pour sauver ta putain de Forêt. * Je peux vraiment ? Vrai de vrai ? * Ouais. Dépêche-toi avant qu’elle soit totalement grillée. Mais n’oublie pas une chose. Je peux reprendre le contrôle à tout moment si ça dégénère à nouveau ou si elle vient nous humilier. Pigé ? * Reçu cinq sur cinq, merci… * Pas la peine de me remercier. Ça ne t’apportera pas ma sympathie envers toi. * Oui… *

* * *

Je rouvre les yeux qui sont redevenus d’un brun clair habituel (ou presque habituel). Je contrôle à nouveau mes mouvements et mon corps. * Tu as fini de t’extasier devant tout et n’importe quoi alors que tu as quelque chose d’important à faire, Abruti ? Réagis donc un peu, puisque tu tenais tellement à sauver cet endroit ! * Oui… il n’existe qu’un moyen de contrer les flammes, et c’est l’eau ! Cependant, je ne maîtrise pas le Pouvoir de l’Eau. Non, je possède un Élément… constitué d’eau ! Un dérivé de l’eau ! Et je sais parfaitement qu’il fonctionne tout autant ! Cette Magie ne m’est d’aucune utilité, sauf pour m’amuser. * Stop ! Arrête de raconter ta misérable vie. * Cette fois, je vais l’employer pour protéger un lieu qui m’est cher : la Forêt !

Je tends mon bras gauche vers le ciel et me concentre pour appeler le froid et les nuages. Je sens une légère brise souffler. Froide ? Je ne sais pas. Les flammes bloquent tout. Mais les nuages s’amoncellent pour en masquer le soleil resplendissant. Quelques flocons commencent à tomber doucement. Non ! Ce n’est pas suffisant pour éteindre un incendie ! * Alors augmente ta Magie. Tu peux le faire, il faut juste que tu trouves comment faire. * Hein ? Je serre les poings et essaye de me concentrer plus fortement, toujours plus. Des images, des visions de ce qui pourrait advenir de cette Forêt parcourent mon esprit à toute allure. Non ! Je ne veux pas que ça arrive ! Jamais ! Ici, c’est mon refuge ! S’il disparaît, où irais-je vivre ? Il est impossible pour moi d’aller en ville ! Je dois rester ici ! La puissance de mes sentiments envers cette Forêt rejoint ma Magie. La neige prend de l’ampleur. Elle devient à son tour plus violente pour se conclure en véritable tempête de neige, qui, au contact du feu, fond et se transforme en eau. Et c’est avec cette eau-là que l’incendie se calme avant de s’arrêter. * Tu vois, tu es plus fort que tu ne le penses. *

Je souris, fier de moi, avant de ressentir une grande faiblesse me parcourir tout le corps. Je n’en ai jamais demandé autant à mon Pouvoir. * Tu en payes les conséquences, c’est logique. En tout cas, félicitations. Mais tu restes pitoyable comparé à moi quand même. * Ha, ha, ha… Gardant mon sourire malgré la désagréable remarque de Nero, je m’effondre sur le sol, épuisé. Je tourne la tête vers Ricarda, et crois voir la silhouette d’Alice à ses côtés, aussi souriante. Je fais le signe de la victoire avec l’une de mes mains que je lève avec difficulté et murmure :

« J’ai réussi Alice… ! J’ai sauvé une Forêt et ses habitants, ainsi qu’une nouvelle amie… »

Puis je me retourne sur le dos pour regarder le ciel gris à cause des nuages et de la neige qui tombe toujours avec mon regard empli de bonheur. Le paysage va finir enneigé si ça continue comme ça. Pas grave, ceci est mon domaine.

Spoiler:
 




Revenir en haut Aller en bas
Ricarda Niniel

avatar

Messages : 73
Date d'inscription : 15/05/2013
Age : 19
Localisation : Chez moi :)

Feuille de personnage
Age: 14 ans
Rang: C
Pouvoir/(Guilde): Winds Road

MessageSujet: Re: Une Promenade Peu Banale En Forêt ~ ♪   Ven 5 Juil - 1:06

Impressionnant ! Il a arrêter l'incendie en changeant la température. Fallait y penser. A la fin, il semble parler à une autre fille que moi, une certaine Alice. Il lui dit avoir sauvé la forêt et une nouvelle amie. Attends... Cette "nouvelle amie"... C-c'est moi ? Impossible ... Si je suis aussi minable que le prêtent Nero, Loan ne peut pas s'être quand même attaché à moi. Après tous ce que j'ai dis... Je me retourne, dans le doute, il n'y a personne. La neige tombe toujours, mais malgré ma tenue légère, je n'ai pas si froid que je ne devrais l'avoir. Je suis habitué a supporté toutes les températures.

Quoi qu'il en soit, je m'approche d'un pas lent et m’accroupis à côté de Loan.

- " Bravos, tu as sauvé cette forêt comme dis! Ma question va être idiote, et d'avance je prierais Nero de ne faire aucun commentaire même si je n'entendrais pas, mais... Cette "nouvelle amie" dont tu as parlé... c'est moi ? "

J'attends sa réponse avant d'enchaîner.

- " Au fait, un dernier message pour Nero et je le laisse tranquille après; Désolé, j'ai dis beaucoup de choses sous le coup de la colère, je n'ai fais que me comporter de même manière que toi, mais c'était aussi enfantin que si j'avais repris et détourné tes mots. Je m'en excuse. "

Je me lève, regarde le ciel enneiger un long moment en silence. Ce jour-là aussi... Il neigeait. Quand j'ai été enlevée. Et quand je les ai tué. Et quand... Il s'est passé l'autre truc qui leur à coûté la vie. En repensant à ça, j'eus un dégoût qui vint. Maintenant, je me tiens le ventre et me sens mal. Pourquoi diable est-ce je suis fichue de repenser à tous ça.  C'est loin maintenant... Très loin... ça ne dois plus me hanter. Non. Je dois penser à autre chose !

Ainsi, je dirige ma pensée partout. J'imagine même des trucs débiles ! Comme ça. Juste pour ne pas y penser. A ce qu'ils m'ont fait. Ces démons. Mais, ma pensée finit à chaque fois par revenir à cet instant que j'aimerais tant effacer de ma mémoire. Cet événement que tous le monde ignore sauf moi. Je me laisse tomber, sans trop de raison. Un silence pèse... Dommage. J'aimerais bien qu'il me sorte de cet enfer. Qu'il parle d'un autre truc, m'intéresse, force ma curiosité sur autre chose... Alice. Oui ! Je n'ai qu'à me demander qui est Alice. Surement un éléments du passé que Nero refuse de me confier. Mais c'était qui ? Une sœur ? Une amie ? Une petite amie ? J'ai émis toutes mes hypothèse, mais n'ose pas demandé. Cool ! Au moins, je suis concentrée sur ça maintenant, et pas sur l'autre truc. Et merde j'y repense. Je me dissipe trop facilement.

Spoiler:
 





" Le sourire attire la chance "
" S'il y a un défaut de l'être humain que je devais haïr plus que les autres ? Chois difficile, mais je dirais le manque d'intérêt dans leurs actes. "

" On finit toujours par être déçu par ceux qu'on aime.. Mais aussi par les autres."
" Même si je ne dis rien, je n'en pense pas moins."

" Je préfère entendre la vérité aussi dur soit-elle, plus tôt que les mensonges qui donnent de faux espoires."


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une Promenade Peu Banale En Forêt ~ ♪   Dim 7 Juil - 5:19


À notre Tour de Raconter ~ ♪



J’ai éteint l’incendie… réellement… Je me le répète plusieurs fois pour vraiment en être certain. J’ai du mal encore à me faire à cette idée. C’est bizarre, n’est-ce pas ? Après tout, j’en ai la preuve sous les yeux. * Prends confiance en toi, Abruti. * Je tourne la tête à nouveau sur le côté et remarque que Ricarda s’est approchée près de moi. La silhouette d’Alice a disparu, ce qui m’attriste. Mon regard devient vide de toute lueur. Je perds mon sourire et sombre dans les souvenirs du passé… * Ce sont des illusions. Des souvenirs d’elle que tu as dans ta tête qui réapparaissent par moment comme si elle était vraiment présente. Des situations semblables où tu voyais comment elle réagissait. * Mais je n’ai jamais sauvé de Forêt. * Peut-être, cependant, tu as dû faire quelque chose y ressemblant. * Hum… En tout cas, je ne rencontrai jamais quelqu’un d’aussi gentille qu’elle… c’était ma meilleure amie, elle me manque terriblement… * Tu étais trop faible pour la sauver. * Arrête ! * Tu ne veux même pas te l’avouer à toi-même. Tu resteras pitoyable toute ta vie. * Non, je le sais parfaitement…

Je secoue la tête, revenant à la réalité. Je ne dois plus penser à ça. Elle ne reviendra pas… * Oui, oublie-la. * Non, je ne l’oublierai pas ! Pas elle ! Je soupire tristement avant de regarder attentivement la jeune fille. Alice et elle n’ont pas du tout le même caractère. Pourtant, je sens qu’elles ont point commun, un seul ! Leur gentillesse, même si ça ne se voit pas directement pour Ricarda. Elle a quand même un bon fond ! * Même après ce qu’elle m’a dit, tu la trouves sympa ? * Parce que c’est toi qui l’as cherchée ! * Si elle était amicale, elle n’aurait pas riposté. * Et pourquoi cela ? Les gens ne se laissent pas marcher sur les pieds, même s’ils sont gentils !

J’essaye de me rappeler ce qu’a dit la jeune Elfe. Je l’avoue, je n’écoutais pas tellement… Je crois qu’elle me félicitait pour avoir sauvé la Forêt. C’est évident vu que c’est l’endroit où je vis ! Après, pourquoi Nero m’a cédé la place malgré tout, ça, je ne me l’explique pas. * Je t’emmerde. Estime-toi heureux que je t’aie laissé faire au moins. J’aurais pu vraiment partir en abandonnant cette inutile Forêt. * Pourtant tu ne l’as pas fait. Il y a quelque chose à laquelle tu tiens à l’intérieur ? * Absolument pas. C’est ta putain d’influence qui a agie sur moi. * Après ça, elle m’a demandé si c’était bien elle que je désignais en tant que ‘’ nouvelle amie ‘’. * Ha ha ha ! Je ne pensais pas qu’on pouvait être aussi bête pour ne pas comprendre ça ! Il n’y a pas personne d’autre à part elle ! Qui voulait-elle que ça désigne ? * Calme-toi… elle a peut-être cru que je parlais à Alice… * Où elle voit Alice ? Il n’y a personne ! * Pas faux… * Ho, et on dirait que je n’ai pas le droit de faire de commentaires. Trop tard !! * Je grimace légèrement en fermant les yeux, désespéré. Bon, je ne dirai rien sur ça. Toutefois je parie qu’elle sait qu’il ferait une réflexion quand même. Je me redresse pour me retrouver assis à côté d’elle. Encore un peu perdu dans mes pensées mélancoliques, je lui réponds vaguement, mais en essayant de paraître joyeux :

« Bien sûr que je parlais de toi ! Tu vois quelqu’un d’autre ici mise à part moi et toi ? Et éventuellement Nero… ? T’es gentille ! Pourquoi tu ne pourrais pas être mon amie, hein ?? Dis-moi ??? »

J’imite un petit air boudeur, signifiant qu’il n’y a pas de raisons pour que je ne la considère pas comme une amie, bien que je la connaisse depuis peu. * Tu t’attaches trop facilement aux gens. Ca en devient lassant. * Au moins ainsi, je peux te contrer un peu ! * Mais oui, bien sûr. * Si c’est vrai ! Tu l’as bien vu avec Grand Frère ! * Ouais, ouais, c’est ça. Je vais te croire. * Suite à ma réponse, elle engage un grand discours destiné à Nero qui… semble l’ignorer totalement car je l’entends qui n’arrête pas de soupirer en marmonnant de temps à autre des : * C’est bon, elle a bientôt fini ? * Personnellement, je la trouve sympa pour ‘’ s’excuser ‘’ auprès de Nero. Je ne l’aurais jamais fait, moi ! Il ne le mérite pas ! * Sauf que toi, c’est toi, c’est normal. * J’évite de lui transmettre les propos du Fou dans ma tête. * C’est moi que tu traites de Fou, malappris ?! * Je ne sais pas comment elle réagira et je ne tiens pas à m’attirer sa mauvaise humeur ainsi que sa méchanceté à cause de lui. Je suppose que maintenant que tu me fiches la paix, je peux lui raconter notre Histoire ? * Non, il n’en est pas question ! * Pourquoi ? Elle nous a raconté un peu la sienne ! * Je m’en fous de la sienne. Elle n’a pas besoin de connaître la nôtre ! N’essaye même pas de lui en dire un morceau. * Tu n’es qu’un égoïste. Pour la peine, je vais lui en dire un peu. * Si tu le fais, je reprends le contrôle. Alors ? * J’dis quoi dans ce cas ? On ne va pas rester planter là, les bras croisés, à ne rien dire ! * Barre-toi. Tu viens de le dire, on n’a plus rien à faire dans les environs. *

Assis sur le sol, je baisse les yeux et, sans dire un mot, je me mets à dessiner des petits cercles sans intérêt à travers les cendres dans la terre. Elles sont encore tièdes, mais ça ne me fait pas grand-chose. Je ne sais réellement pas quoi dire. En plus, je n’ai pas de raisons de rester. Mais je ne veux pas partir… Non. J’ai ma propre personnalité et ma propre volonté. Je peux te contrer aussi, Nero ! * Mais oui, mais oui. J’te crois. * Je tourne soudainement la tête vers Ricarda, les yeux brillants de détermination et déclare :

« J’ai écouté les morceaux de ton Histoire. À ton tour… de me demander certaines choses sur la mienne ! Même si j’aurais préféré éviter… »

Spoiler:
 




Revenir en haut Aller en bas
Ricarda Niniel

avatar

Messages : 73
Date d'inscription : 15/05/2013
Age : 19
Localisation : Chez moi :)

Feuille de personnage
Age: 14 ans
Rang: C
Pouvoir/(Guilde): Winds Road

MessageSujet: Re: Une Promenade Peu Banale En Forêt ~ ♪   Lun 8 Juil - 22:32

Je ris. Un rire assez triste. Je me tourne vers Loan .

" Tout simplement parce que je n'ai jamais eu d'amis et que personne ne m'a jamais considéré comme tel. "


Suite à ma réponse, un long silence. Il semble discuter avec Nero alors je les laisse en plongeant dans mes pensée. Je pars de trucs complètements ridicule à mon passer. Je repense aux conflits entre mon père et moi, le jour de mon enlèvement, la façon dont ils m'ont battu et dont il m'ont ... Arg, je ne veux même pas y penser mais ça ne quitte pas ma tête ! Pourvu que ce silence se brise ! Non, c'est à moi de le briser, je ne peux pas toujours attendre qu'on vienne me libérer de mes pensées !

O.K je me tais. Il vient de briser le silence alors que je comptais le faire. Il m'explique qu'il compte répondre à toutes les questions que je me pose sur son passer, ou a quelques unes seulement. Suite à ça, je me lève, parce que rester assise pendant super longtemps n'est pas forcément confortable, et je commence à me déplacer pour dégourdir mes petites jambes.

" Tu dis que tu aurais aimé évité. Alors je ne vais pas te forcé à répondre. En compensation, je voudrais bien te faire connaître les détails de mon histoire, car la tienne semble plus dur alors je me contenterais des détails. Tu n'es obliger à répondre à absolument aucune de mes questions. "

En réalité, j'aurais aimé éviter de le déranger de ma curiosité débordante. Et qu'elle idiote d'avoir proposer la contre partie... Mais, il fallait bien ça. Son histoire devait être très douloureuse. Et j'imagine que ce n'est pas dur de trouver une histoire pire qu'un conflit de famille et un viol. Alors, je me retourne vers lui, car je lui tournais le dos, et le regarde, un regard destiné à l'encourager.

" Bon, pour commencer... Qui est Alice et qu'est-elle devenue ? "


Bien sûr, j'ose deviner qu'elle est morte. Mais autant m'en assurer. Je ne peux pas juger comme ça, sans savoir, ce serais absurde.





" Le sourire attire la chance "
" S'il y a un défaut de l'être humain que je devais haïr plus que les autres ? Chois difficile, mais je dirais le manque d'intérêt dans leurs actes. "

" On finit toujours par être déçu par ceux qu'on aime.. Mais aussi par les autres."
" Même si je ne dis rien, je n'en pense pas moins."

" Je préfère entendre la vérité aussi dur soit-elle, plus tôt que les mensonges qui donnent de faux espoires."


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une Promenade Peu Banale En Forêt ~ ♪   Mer 10 Juil - 18:12


Une Question Déstabilisante ~ ♪



Je suis surpris par son regard triste lorsqu’elle m’annonce qu’elle n’avait pas d’amis et que personne ne la considérait ainsi non plus. Je souris, le regard toujours brillant de détermination, aussi bien contre Nero… * Pff. Tu n’abandonneras donc jamais. * Et contre la solitude de Ricarda. Je veux y mettre un terme ! Je saisis une de ses mains et la serre fort. Je sais qu’elle n’apprécie pas beaucoup les êtres humains. Je l’ai bien compris un peu plus tôt. Elle risque peut-être de refuser mon amitié. Mais bon… je déteste voir les gens rester seuls dans leur coin. * C’est bien ce que tu fais, toi. * Parce que c’est toi qui m’empêches d’aller voir les autres ! * Voilà que tu m’accuses encore. Ce n’est pas bientôt fini toutes ces accusations ? * Ignorant ses dernières paroles, je m’exclame :

« Alors je serai le premier ! Du moins… le premier à te reconnaître comme une amie ! Car je suppose que toi, tu ne veux rien avoir à faire avec un être humain pitoyable qui ne parvient pas à garder le contrôle de soi-même à cause d’une autre personne… »

Je me tais. * Tu te sous-estimes encore. Il y en a marre à la fin. Tu n’arrêtes pas de dire ce genre de choses. Pourtant tu as bien réussi à sauver ton inutile Forêt que je sache, Abruti. * Mon Histoire paraît plus lourde à porter que la sienne ? Ca reste à prouver. La sienne semble bien douloureuse aussi. De plus, la mienne comme la sienne sont deux Histoires bien distinctes. On ne peut pas les comparer. Pourquoi ? Pour le peu dont j’ai appris sur elle et son passé, c’est bien plus bouleversant que pour la nôtre. Pourtant elle me laisse le choix de répondre à ses questions ou non, alors que je lui ai clairement dit qu’elle pouvait en poser, bien que ça ne m’enchante guère. * Oui, tu aurais mieux fait de te la fermer et de ne rien proposer tout court. * Je ne comprendrais jamais les gens, parfois. On leur donne l’occasion d’obtenir ce qu’ils veulent depuis un moment… et ils trouvent le moyen d’essayer de nous convaincre de ne plus le faire. Ricarda fait partie de ces personnes incompréhensibles aux pensées variantes d’une minute à l’autre. On ne sait plus sur quel pied danser avec eux. D’autres gens diraient qu’on ne peut pas se fier à eux à cause de ça. * Voilà, alors abandonne-la et barrons-nous. * Lâche-moi avec ça ! * Je fais ce que je veux. * Non ! * Ha bon ? Et pourquoi ? * Je décide moi-même de ce que je veux faire ! Je n’ai pas besoin de toi pour ça ! * Vraiment ? Dommage. Mais je m’en fous. *

Alors que je m’engueulais avec Nero, comme d’habitude, l’adolescente me pose une question à laquelle je ne m’attendais pas. Oui, je pensais à toutes sortes, sauf celle-ci. Je sais qu’elle m’a entendu parler dans le vide – ou plutôt au fantôme d’Alice – et qu’elle a, par la même occasion, entendu le nom de ma meilleure amie… Je baisse les yeux en serrant les poings. Les nuages reviennent cacher le soleil et la neige recommence à tomber. Elle double d’intensité au fur et à mesure, à croire qu’elle puise sa puissance dans mes sentiments. * Fais gaffe à ne pas la laisser trop détruire tes réserves d’énergie, tu pourrais y passer. * Je ne perçois pas ses commentaires, plongé aux plus profonds de mes souvenirs, que Nero lui-même ne peut pas atteindre alors qu’il a accès à tout puisque nous sommes la même personne. Je revois encore et encore tous les bons moments que j’ai passé avec elle. * Hé, ho ! Réveille-toi bon sang ! * Je sors de ma ‘’ bulle ‘’ et regarde autour de moi, étonné. La neige recouvre maintenant les cendres d’au moins cinq centimètres, et elle continue de tomber. J’admire mon magnifique paysage blanc. Je prends un peu de neige dans ma main pour la remodeler à ma manière et fabriquer un petit bonhomme de neige. Je remarque Ricarda qui s’était levée et s’étirait. * Elle s’en va ? Bon débarras. * Je ne pense pas… Je pose le bonhomme de neige sur le sol enneigé.

Sans bouger, je me tourne vers un espace assez large et sans arbres. * Qu’est-ce que tu comptes faire encore ? * soupire Nero. Malgré que mon énergie magique soit bien entamée, je trouve le moyen de réaliser un animal mythique : le Dragon. D’un simple signe, il se met à bouger jusqu’à Ricarda et s’assoit. C’était l’unique idée qui m’a traversé l’esprit pour patienter avant de répondre. Mais je ne peux pas contourner éternellement la question… * Ouais, tu lui as proposé de répondre aux siennes, tiens tes putains de paroles, sinon je prends ta place et on se casse. * Je prends donc un air mélancolique et me décide à murmurer… :

« A… Alice ? Ce… C’était ma meilleure amie dans mon village… Voire plus, peut-être… J’étais tout le temps à ses côtés… On s’amusait bien ensemble. Elle était si gentille… douce… elle nous écoutait lorsqu’on avait des problèmes… elle nous réconfortait… »

Empli de tristesse, je ne fais pas allusion à sa mort. Je ne veux pas. Ou bien je préfère attendre qu’elle me le demande ? * Ou alors tu recules aussi cette question car ça signifie que tu seras dans l’obligation d’expliquer ce qu’on a fait ensuite. * Pourquoi ‘’ on ‘’ ? C’est toi qui as tout fait ! * C’est ton sentiment de haine qui m’a créé car tu es trop gentil – ou pas – pour te venger de quoi que se soit. * Quoi qu’il en soit, je n’en pipe pas un mot… pour le moment…




Revenir en haut Aller en bas
Ricarda Niniel

avatar

Messages : 73
Date d'inscription : 15/05/2013
Age : 19
Localisation : Chez moi :)

Feuille de personnage
Age: 14 ans
Rang: C
Pouvoir/(Guilde): Winds Road

MessageSujet: Re: Une Promenade Peu Banale En Forêt ~ ♪   Jeu 11 Juil - 17:37

« A… Alice ? Ce… C’était ma meilleure amie dans mon village… Voire plus, peut-être… J’étais tout le temps à ses côtés… On s’amusait bien ensemble. Elle était si gentille… douce… elle nous écoutait lorsqu’on avait des problèmes… elle nous réconfortait… »

La neige et le temps avait passé avant sa réponse. Je reste un moment silencieuse, réfléchissant à mes mots et à l'impact qu'ils risquent d'avoir. Je modèle une autre question mais je ne sais pas si je vais la poser à Loan ...

<< Pourquoi 'c'était' ? >>

Je ne poserais pas cette question. Je vais devoir trouver autre chose. Je préfère ne pas en demander plus sur Alice vu la réaction de déprime de Loan. Dans ma réflexion, je cherche un arbre auquel m'adosser mais .. J'en trouve pas, tout a brûler. Tout. La neige de Loan avait eu le temps de tout recouvrir avant sa réponse. Et... J'ai un peu froid désormais. Je joue avec mes pied nu dans la neige, ils sont gelée. J'ai de plus en plus froid. Mais, je ne vais pas m'en plaindre. J'avais trop chaud avant quand il y avait du feu partout. Il ne devrait pas jouer avec les températures comme ça. Mais ... Je ne pense pas que la neige soit venu de son plein gré. Serait-ce lié à ma question qui aurait provoqué un trop fort sentiment chez lui ? Sans doute.

Qui qu'il en soit ...

Je dois trouver une autre question à poser. Je n'ai pas envie de cesser la rencontre avec Loan maintenant. Non.. Je veux en apprendre plus sur mon premier ami ~

Cependant ...

Je ne veux pas que mes questions lui fasse de la peine. Je ne veux pas le déprimer. Je ne veux pas non plus provoquer la colère de Nero. Ah ... Que me ferait-il ? Je pense surtout qu'il veut partir au plus vite. Ça s'est vu avant que Loan ne revienne.
N'empêche que je laisse un trop grand silence. Je dois le briser. Ah ! J'ai trouver une question! Excuse-moi Nero, elle te concerne. Mais ça, c'est plus mon problème. Tu vois ça avec Loan vieux !

" Qu'elle est l'origine de Nero ? Comment cela se fait-il que vous soyez deux en un seul corps ? "

Je redoute déjà les représailles, on ne sait jamais avec Nero, imprévisible ... Enfin, c'est surtout que je ne le connais pas très bien aussi. D'où toutes mes questions. Il n'y a pas que Loan que je veux connaître et comprendre mieux. Nero aussi.





" Le sourire attire la chance "
" S'il y a un défaut de l'être humain que je devais haïr plus que les autres ? Chois difficile, mais je dirais le manque d'intérêt dans leurs actes. "

" On finit toujours par être déçu par ceux qu'on aime.. Mais aussi par les autres."
" Même si je ne dis rien, je n'en pense pas moins."

" Je préfère entendre la vérité aussi dur soit-elle, plus tôt que les mensonges qui donnent de faux espoires."


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une Promenade Peu Banale En Forêt ~ ♪   Dim 14 Juil - 18:06


D’où vient Nero ? ~ ♪



Je remarque que le silence s’installe facilement entre nous. En plus, je crois la voir frissonner. Ho !… Ma magie doit y être allée un peu trop fort. Pour preuve, je ne suis même plus capable de me mettre debout. Pourtant, malgré que je sois épuisé, je trouve le moyen de jouer avec mon Dragon qui vient poser délicatement l’une de ses grosses pattes sur l’épaule de la jeune fille. Heu… Qu’est-ce que je fais là ? Je l’ai vue grelotter tout à l’heure, ce n’est pas la peine d’en rajouter une couche ! * Mais non, tue-la de froid, ne t’inquiète pas. Personne ne s’en apercevra. * Je grimace à l’entente de ces simples mots. D’un rapide geste, j’ordonne silencieusement au Dragon de reculer et de disparaître. Le Dragon s’effondre sur le sol. * Pff. C’est nul. J’aurais saisi l’opportunité de la congeler, moi. * Je ne suis pas un assassin ! * Ha bon ? * J’entends Nero ricaner, tandis que je ferme les yeux, évitant de croiser le regard de Ricarda au cas où elle pourrait lire les paroles de ce Fou qui m’habite. * Quelle honte ! Tu ne l’admets toujours pas. Tu te mens à toi-même. Je ne fais pas allusion à moi. * Non, ce n’est pas vrai ! * Tu es exaspérant. Je dois répéter souvent les mêmes paroles avec toi. * Oui, un peu… * Bref, je m’en fous. *

Bien que la fureur de la neige se soit apaisée, ça ne l’empêche pas de continuer de tomber. On va finir ensevelis ! Un léger sourire se dessine un court instant sur mon visage, avant d’afficher à nouveau un air triste. * Ne me dis pas que tu vas te mettre à chialer, si ? * Hein ?! Mais non ! * Tu me rassures. Tant mieux. * Le silence se fait de plus en plus pesant. Je n’ai rien à dire de toutes manières. C’est Ricarda qui pose les questions. Cependant, ça me surprend qu’elle n’ait pas déjà demandé autre chose concernant Alice… Pourquoi ? Elle en cherche d’autres ? Ou bien, elle attend que je me ressaisisse un peu avant de continuer sur sa lancée ? Si possible, j’aimerais plus le premier choix : qu’elle en trouve d’autres. * Petit sentimental, petit sentimental ~ Il est encore un gosse dans sa tête et est très susceptible ~ Petit sentimental ~ * chantonne ironiquement Nero… et comme une casserole à mon goût… * Petit sentimental est un froussard et un chieur en prime ~ * poursuit-il toujours aussi horriblement. Arrête ! Je prends ma tête entre mes mains de douleur. * Quoi ? Pourquoi ? * Ma tête… * Ho, si ce n’est que ça… Petit… * Stop, arrête !! Je souhaite juste ne pas parler d’Alice ! Tout ! Sauf elle… * Mouais, bon. Soit. Je me la ferme… pour le moment en ce qui concerne les chansons ! Ha ! T’as cru, hein ? Non, rêve. * Oui, donc… Mon mal de tête disparaît aussitôt que Nero ait coupé court à sa chanson. Alice, ma douce Alice… J’aimerais tant te serrer dans mes bras… Nero s’étouffe de rire. * C’est trop hilarant ! Si seulement elle pouvait t’entendre ! * Qui ? Alice ou Ricarda ? * Les deux, tiens ! * … D’accord, si tu veux.

Finalement, Ricarda brise le silence en demandant quelle est l’origine de Nero, et comment ça se fait qu’on soit deux. * Elle est sérieuse ? * Apparemment… * Alors, soit elle est conne, soit elle a une mémoire de poisson rouge, soit elle est bouchée et n’écoute pas. Ou les trois en même temps. * Je ne sais pas… * Je penche pour les trois. * Ça ne m’étonne pas de toi… * Je sais parfaitement que j’ai raison. * Oui, bon… attends, je vais lui réexpliquer clairement. Cette question me dérange moins que celle sur Alice… Je m’y étais préparé. * Moi, elle me dérange. Donc boucle-la. * Sérieusement… pourquoi ? Tu devrais être fier d’avoir un peu d’attention sur toi ! * Justement, je ne veux pas l’attention des personnes stupides sur moi. * Ho… bah tant pis ! Je lui raconte !… * Putain… *

« Nous ne sommes pas deux. Nero n’a pas d’origine, vu qu’il a toujours été là. Nous sommes la même personne, je te le répète. Mais il est vrai qu’une personne ne se divise pas comme ça… »

Je me tais. Je vais la laisser se souvenir de mes paroles d’abord. * Abrège vite au lieu d’attendre. Ça m’ennuiera moins. * Faut savoir, je croyais que tu ne voulais pas. * Certes, mais comme tu es parti pour tout lui dire… * Alors prends le contrôle et va-t-en ! * Vois-tu, j’ai tenté, sauf que je me suis aperçu que je ne pouvais pas atteindre la totale possession de ton corps. Tu t’es vraiment lié d’amitié avec elle sans même lui avoir beaucoup causé. Tu fais chier. * Je prends une profonde inspiration et expire lentement avant de continuer :

« J’avais sept ans… et c’est un jour… on a voulu me tuer. Mes parents voulaient me tuer. Des personnes en qui j’avais le plus confiance… Comme j’étais attaché, je ne pouvais rien faire… Et une haine envers eux bouillonnait en moi : Nero. D’après lui, je suis faible et trop gentil. Il s’est donc servi de cette haine, et tout c’est enchaîné. Depuis… bah… il est toujours là. La réunification est impossible. De plus, si lui ou moi meurt, peu importe qui a le contrôle, le survivant décède aussi. Car, comme le Yin et le Yang, le Mal et le Bien ne peuvent pas vivre seuls. Une personne ne possède jamais que des qualités, comme une personne ne possède jamais que des défauts… »




Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une Promenade Peu Banale En Forêt ~ ♪   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une Promenade Peu Banale En Forêt ~ ♪
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Promenade dans la forêt des étoiles |Pv->Rabe|
» Agréable promenade au bord de la source. [PV : Juxty.]
» [Bande] Gobelins des forêts
» [HRP] Description de la forêt
» Promenade en foret

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: -Emrys, un monde sans pitié - :: Autres lieux :: Forêts-
Sauter vers: