AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Thème 5 par Alwenn (Merci à Celska pour son codage) o/

Partagez | 
 

 Présentation d'Akuma, mage des ténèbres.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Présentation d'Akuma, mage des ténèbres.   Lun 20 Fév - 19:49


Formulaire de présentation
*** Fiche d'identité d'Akuma Kinoko ***


Nom: Kinoko
Prénom: Akuma
Âge: 18 ans physiquement.
Votre magie: Magie Noire ancestrale.
Votre Rang : S+
Votre guilde: Mage Solitaire

Description physique & morale


Physique : Doté d’une taille relativement haute de 1 mètre 85 pour un poids n’excédant pas les 72 Kg, il se trouve être doté d’une stature suffisamment imposante pour inspirer une certaine considération chez autrui. Muni de membres longs et puissants, il conserve tout de même une silhouette étonnement svelte et élégante, paraissant à 1èrevue bien plus fin et frêle qu’il n’est vraiment, passant plus pour un jeune homme dépourvu de force physique que pour l’homme véritable qu’il est. Il possède par conséquent un corps à la hauteur de son grade et, soi dit en passant, non des plus désagréables aux regards.

Rien à dire, Akuma est de ceux que l’on peut qualifier de bel homme et se trouve avoir été doté d’une beauté indéniable à la naissance, il n'empêche tout de même qu'il en reste un mec carrément banal. Ses traits sont fins et bien équilibré tandis que son petit nez se trouve être tout aussi fin et légèrement pointu que son menton, enfin, son sourire est ce qui a de plus insolite chez lui avec son regard. Loin de là l’idée qu’il soit désagréable, bien au contraire, il aura fait tourné de l’œil a plus d’une de part son petit coté naturellement hautain et captivant (en oubliant les quelques vents et râteaux par ci par là...Faut bien enjoliver un peu). Non, le coté inhabituel est qu’il arrive à retranscrire sur son visage absolument n’importe quel émotion, sentiments,… de ce fait, Akuma devient facilement un comédien hors pairs et pourra affichez tantôt un coté captivant et Ô combien séduisant… qu’un coté insolent et purement sadique.

Parlons à présent des deux grandes perles noires serties sur son visage. Les autres vous diront surement qu’il s’agit de ce qu’il y a de plus beau et d’insolite chez lui, cela surement dû a la forme de ses pupilles, étiré sur leurs hauteur d’une manière inhumaine…mais pourtant intéressante. D’un noir insondable et d’une profondeur insoupçonnée, semblables a deux petit lacs noir, noyant quiconque s’y attarde trop longtemps et avec trop d’insistance. Enfin, comme dit ci-dessus, sont regard comme son sourire a la capacité de retranscrire a la perfection n’importe quel émotions, en cependant beaucoup plus intensément que ne peut le faire son sourire, il n’hésite d’ailleurs jamais au grand dam d’autrui, de jouer de cet atout majeur pour parvenir a ces fin.

Ses cheveux, jamais vraiment correctement coiffé, ne sont pas des plus longs et d'une couleur assombri semblable a l’ébène lui même, de même que pour la couleurs de ses yeux. Constamment ébouriffé dans tous les sens, Akuma a tendance a négligé ces derniers en ne les coiffant jamais, se contentant la plupart du temps d’y passé un simple coup d’eau, il ne perd pas son temps avec de tels futilité. Court d’une vingtaine de centimètre, il entoure son visage d’une grâce brouillonne tandis que quelque pousse tombe devant lui cachant ses yeux derrière quelque mèche irrégulière, négligé mais tout de même agréable a regarder, Akuma fait dans le style simple mais efficace.

Passons aux restes du corps, notre jeune homme semble avoir été assez gâté par notre chère mère nature. Des bras musclés et particulièrement bien développée, de grandes mains prolongé par de longs doigts, il en est de même pour les jambes, des abdominaux ressortant tout juste ce qu’il faut pour ne point atteindre l’excès, constamment exposer a quiconque passant par là et surmonter d’un agréable buste solidement bâti , bref, un beau corps des plus intéressant que Akuma n’hésite jamais plus d’une seconde a exhiber, quoi que involontairement, absolument ou qu’il aille. Enfin, Akuma arbore une peau plutôt claire, cette dernière ayant tendance à créer un contraste assez harmonieux avec ses cheveux de Jais. En résumé, derrière cette apparence plutôt fine voir frêle, effet accentué par les larges vêtements que ce dernier a tendance a porté, se cache un corps musclé et fort agréable pourtant bien loin du niveau d’un corps Bodybuilder.

Que dire sur ses vêtements mis a part qu’il atteint grâce a ces derniers le paroxysme de son coté apathique, complètement débraillé, il porte en guise de bas un simple short très large et brulé aux extrémités par on ne sait quel moyen, de la même couleur que ses cheveux. Sa garde robe est donc comme vous l’aurez remarquez des plus vastes et variée et reste comme toujours dans son domaine de prédilection, le simple et efficace, bien qu’il lui arrive parfois qu’en de rares occasion celui-ci s’habille un peu plus décemment a l’aide de vêtement beaucoup plus raffiné comme par exemple un kimono de soie noire ou encore en s’habillant tout bêtement d’une simple chemise blanche ainsi que d’un pantalon noir, ne tardant pourtant jamais a se retrouver par terre. Enfin, pour finir cette description vestimentaire, disons que Akuma se voit être doté d'une sorte de chaine en maillon pendant jusqu'au niveau de son torse et bout de laquelle se voit être accroché une sorte de croix noire.

Pour véritablement terminer cette description physique, il est nécessaire de dire qu’Akuma est une personne très charismatique, il pourrait autant obtenir assez facilement la confiance d’autrui que l’intimider d’un simple et bref regard, bien sûr, le fais de jouer un peu trop souvent avec toutes ces façades de lui-même n’est bien sûr pas sans conséquence.

Caractère: Parlons à présent des faits à proprement parlé, comme dit ci-dessus, Akuma est un personnage étrange au caractère changeant, lunatique et versatile, notre jeune Don Juan inaccompli se trouve être un véritable rassemblement de contradiction. Tantôt Nonchalant et Apathique, tantôt Antipathique et Colérique, parfois Espiègle et Malicieux, d’autre fois Vicieux et Sadique, il ressemble assez a une Sinusoïde au comportement soit Positif (ou du moins légèrement) soit complètement Négatif. Instable me direz vous ? Non vous répliquerais-je, il n’a encore et ne pétera jamais de câble telle une bombe a fissions gonflé au plutonium artisanal et secoué un peu trop brutalement dans les mains d’un enfant. Akuma est un homme possédant un parfait Contrôle de soi, qu’importe la situation et le contexte, il arrivera toujours à conserver ce petit sourire Confiant et Supérieur, d’une manière des plus désagréablement Ironique sur les lèvres.

Passons a la suite en continuant toujours cependant sur la foulé des défauts, principal carburant d‘Akuma. Son principal problème en plus de celui d’être versatile sera le fait de posséder un Ego incommensurable, doué d’un sens de la répartie des plus affuté et subtil, Cynique et Orgueilleux, il ne supporte absolument aucune forme d’autorité ou de limitation de sa liberté propre et se trouve être dénuer de toute trace d’humilité, après tous, les règles ne sont elles pas faites pour être transgressé. Ajouter a cette Arrogance naturellement illimité un bagarreur des plus aguerri et audacieux, vous commencez alors seulement à vous éloignez de l’homme pour vous rapprochez un peu plus de la bête. Le pire est à suivre, imaginer maintenant cette créature a mi parcours entre l’humain et le dinosaure pour alors le renforcer d’une Ténacité hors normes, une Obstination tels qu’il ne dormira plus et ne mangera plus jours après jours jusqu'à qu’il est obtenu son du, qu’importe s’il doit y passé par les portes du paradis ou plutôt des enfers, il reniera ces dernières ainsi que sa fatigue et sa chute pour toujours continuer à poursuivre son objectif. Demandez lui de détruire la lune et vous le retrouverez aussitôt fusils en main pour tenter de détruire celle-ci, peut importe la stupidité de l’acte (j’exagère un peu, il n’est tout de même pas dénuer de tous sens logique).

Viens ensuite ces peur et ces tracas, tout humain au fond de lui-même s’il le nie ou ne le montre pas une peur menaçant de ressurgir a tous moment, la peur de l’eau, des araignées, des moyens de transports, bref, il en existe une infinité. Akuma lui ne connait absolument aucune peur, doué d’une Témérité démesurée de même qu’une Volonté inébranlable, frôlant presque l’insolence et la décontenance, un avantage me dirait vous ? Non, le courage est certes une grande qualité que tout homme devrait posséder au fond de soi, mais la témérité quand a elle peut être considéré comme l’une des pires sources de faiblesse humaine. Akuma, lui, ne recule devant absolument rien et n’a jamais eu une quelconque peur de toute sa vie, il n’a jamais fonctionné de manière rationnelle a ce niveau là, la peur est quelque chose d’insignifiant a son gout, a un tel point qu’il puisse parfois paraitre pour un véritable suicidaire dénuer d’intérêt pour la valeur de la vie. Il a appris à rire des situations dangereuse voir fatal et a justement foncer sur ces dernières, car pour lui, danger signifie récompense et l’un ne va jamais sans l’autre, montrer lui le pirate a la prime la plus importante de tous les océans et il y a 150 % que celui-ci n’hésite une seconde à tenter de le capturer. Cela a toujours été ainsi même s’il est faux de dire qu’il n’a jamais connu la peur car de toute sa vie, une seule personne a toujours réussi à lui inspirer ce sentiment étouffant de crainte, bien que cette dernière soit a présent morte.

Il est temps à présent de citer quelques qualités chez lui, il faut bien le dire, Akuma possède tout de même quelque bon atout en jeu bien qu’il est la plupart du temps tendance a très mal utilisé ces derniers. Constamment Joyeux et souriant, Akuma est quelqu’un ayant le sourire facile, ayant la fâcheuse tendance a toujours tout prendre du bon coté des choses, qu’importe la situation, il est par conséquent assez rare de le voir dans un état de fébrilité a cause de la tristesse et encore plus rare de le voir verser quelques larmes, tels est notre petit Akuma, toujours souriant et chaleureux. Bien qu’il arrive tout de même que son sourire ne soit qu’une façade camouflant sans trop de difficulté ces véritables sentiments, bons ou négatifs, cette solution étant d’ailleurs souvent le cas apparent.

Fougueux et Energique, il peut être comparé a une véritable pile nucléaire, notre jeune homme adoré se voit être quelqu’un a l’endurance hors normes, jamais fatigué en apparence, qu’importe la quantité et l’importance de ses blessures et les heures d’effort le précédent. Il ne montrera jamais le moindre signe de faiblesse ou d’épuisement, conservant comme toujours ce petit sourire confiant sur le visage, cela ne veut pas pour autant dire qu’il ne l’est pas, il se dit simplement que s’il ne pense pas a cette fatigue et a cette douleur. Qu’importe a quel point elle soit présente ou qu’il soit sur la tangente du fil le séparant de la vie et de la mort, s’il n’y pense pas et se voit en pleine forme, il pourra alors repousser largement ses limites même si cela comporte un énorme risque. Voici la méthode permettant à Akuma de repousser sans cesse les limites de ces propres limites et ainsi de se surpasser, que voulez vous, Akuma est quelqu’un de qualifiable comme simple d’esprit.

Dire qu’il s’agit d’une personne Simple d’esprit ne signifie par pour autant chez lui qu’il s’agisse d’un parfait ignare, loin de là, on pourrait presque (seulement presque) dire qu’en vérité, Akuma se trouve être quelqu’un de très intelligent. Possédant une vivacité d’esprit tout de même conséquente ainsi qu’une perspicacité pénétrante et déroutante lui permettant de réfléchir très rapidement aux diverses solutions à emprunter et de résoudre ses problème avec un génie peu commun, Mère nature ne semble pas non plus avoir négligé ce coté ci de Akuma. Le fait qu’il paraisse simple d’esprit viens par conséquent juste du fait qu’il a tendance a ne pas, et ce depuis sa plus tendre enfance, utiliser cet esprit si affuté de la bonne façon et a plutôt s’en servir plus avec fantasque.

Décrire complètement son caractère serait beaucoup trop long a faire, il n’empêche qu’il reste tout de même un détail capital a souligné chez lui avant d’en finir avec la description de son caractère. Légèrement, voir complètement, écervelé et excentrique, Akuma a attrapé avec le temps un tic pouvant passer pour des plus désagréable vis-à-vis de son entourage, ayant d’ailleurs tendance à le faire passer la plupart du temps pour un véritable cas social a part. Il s’agit en fait d’un exhibitionniste des plus notoires, se baladant la plupart du temps à moitié dénudé, portant simplement un pantalon voir parfois tous simplement un short. Sa capacité à se déshabiller inconsciemment, par pur reflexe, n’ayant pas d’égales, il lui arrive alors très souvent de se retrouver dans des situations toutes plus embarrassante les unes que les autres.


Ce n'est que mon passé et rien d'autre

Akuma est né durant un diluvien premier novembre au cœur d'une bourgade ensablée à une heure, dans une ville lointaine près du désert. La pluie martelait le sol depuis une douzaine d'heures, le salaud de soleil devait être en vacances.. Les cordes glaciales mouillaient le paysage et lui donnaient un aspect triste, comme si le ciel était en pleur. Un nouveau sauveur venait de voir le jour. Le poupon chantait une affreuse symphonie que nous avons tous déjà chanté. Akuma criait dans les bras de sa mère... des larmes coulaient de ses yeux qui n'avaient rien de banal. Le bébé aux yeux sombres serrait la poitrine de sa mère qui avec un immense sourire cherchait à le consoler, avec sa chaleur maternelle et réconfortante. Ce jour fut un moment précurseur qui allait plonger le monde dans sa dernière ligne droite. Lors de ce premier novembre un mage venait de voir le jour . Le môme grandit rapidement pour enfin devenir un sympathique petit garçon de 6 ans au caractère changeant. C'est lors d'un mois de janvier que le monde du garçon changea pour de bon. Le 24 janvier au soir il régnait un froid sibérien (hé oui il fait froid dans le désert en soirée )et l'on pouvait voir les nombreux itinérants qui mourraient bêtement dans les rues du petit village à cause de leur manque de préparation. Il y avait de la glace ici et là et le givre recouvrait les fenêtres des maisons. Akuma écoutait un film au cœur du foyer de ses parents. Il y faisait chaud et douillait. La maison datait un peu et avait été bien conservé par ses précédents locataires. L'antre était d'une grandeur normale , mais suffisant pour la petite famille qui y habitait. La nuit venait tout juste d'entamer sa ronde et les parents du gamin étaient allés acheter du lait à l'épicerie du coin quand vint un homme qui enleva le garçon dans la nuit . Cet humain n'était que le grand-père du jeune garçon et celui-ci conduit le gamin au loin, dans un autre village, bien plus sinistre. C'était là que son entraînement de mage allait pouvoir débuter . Roshi voulait éloigner le jeune Akuma de ses parents , car ceux-ci ne voulaient pas voir leur enfant devenir mage . Dès l'âge de 6 ans le gamin commença son ascension vers le sommet et cela ne fut pas de tout repos . Il grandit dans l'absence de ses parents et s'entraînait tous les jours ... Il était timide auprès des autres enfants et n'avait pas beaucoup d'ami ... Il n'en avait pas pour être juste . Roshi se suicida quand le jeune garçon atteint l'âge ingrat de 13 ans ... Pourquoi ? On ignore la raison du drame . Akuma continua son périple avec peine et misère et devint en l'espace de 5 ans un homme mystérieux et froid . Aujourd'hui Gray , 18 ans , est près à faire son entrée dans le vrai monde et pour se faire il est près à faire n'importe quoi pour honorer l'apprentissage de la magie, que son grand-père lui avait transmit.

→ J'ajoute un test RP pour compléter un peu l'histoire, sans trop en dévoiler :)

Vos capacités Magiques:

× Le Grimoire Maudit Des Ombres (Ne peut se tenir que par celui qui à fait le sacrifice de donner âmes à la magie maudite. Si autrui venait qu'à prendre ce grimoire, il n'y verrait que des vulgaires pages blanches et le grimoire disparaîtrait après quelques secondes dans les mains d'autrui, pour réapparaître dans les mains de son invocateur ou dans les ombres.)
Cet objet est l'essence même du pouvoir des ombres, c'est de ce grimoire qu'Akuma tient son pouvoir, il est ainsi toujours avec lui et est indispensable. ×

→ Modélisation de la matière noire : Technique certes basique, mais également puissante de magie noire, elle permet à Akuma de modéliser via son énergie magique n'importe quoi. Plus la masse de l'objet ou du corps est élevée, plus le pouvoir magique que demande cette technique est élevé. Cette technique peut également créer des charges d'énergies pures, basée sur le pouvoir magique de l'utilisateur, ainsi plus l'attaque est puissante, plus le coût est élevé.

→ Réincarnation des damnés : Cette technique est plutôt spéciale, contrairement à la modélisation de la matière elle permet d'invoquer des créatures maléfique. En effet cette technique est bien plus puissante, puisqu'elle dote les invocations d'une volonté propre, agissant donc toute seule, restant cependant sous les ordres de l'invocateur : Akuma.

→ Arène des ombres : Bienvenue en enfer, cette technique est très coûteuse en énergie magique, en plein combat, il est plutôt risqué de l'utiliser à cause de son coût. La forte énergie magique qu'elle consomme se ressent dans les effets de cette technique. C'est certainement l'une des technique les plus vicieuses existantes. Une fois bloqué dans cette arène la victime perds le sens de la vue. Ainsi elle se retrouve plongé dans le noir complet dans un monde complètement soumis à la volonté d'Akuma. L'espace et le temps sont gérés par ce dernier. Rapellons que cette technique consomme environs 40% du pouvoir magique d'Akuma.

→ Nova des ombres : Cette technique est encore une fois très puissante, dans le concept elle reste cependant plus classique que les techniques précédentes. Akuma projette sur un rayon d'un kilomètre autour de lui, plusieurs vagues d'énergie noires pures. Cette technique n'est pas une technique mortelle, elle vide tout simplement TOUT le pouvoir magique des victimes, les laissant incapable de combattre. Le contrecoup de cette technique est bien évidemment le fait qu'après cette technique dévastatrice, Akuma ne plus utilisé la magie pendant plusieurs minutes, le laissant lui incapable de combattre. De plus le coût de cette technique est également monstrueux, cette technique est un échappatoire, un pouvoir à n'utiliser qu'en dernier recours.

→ Portails des ombres : Cette technique reste la moins puissante d'Akuma, elle permet de créer deux portails qui permettent une " téléportation ". Plus précisément : ce qui entre dans un portail, ressort par l'autre. Son coût est plutôt faible.

→ Eveil de l'âme ténébreuse : Technique la plus puissante que le grimoire propose, qui demande à Akuma de sacrifier toutes sa puissance magique et qui proposera un dégât magique de la plus haute importance en partant. Durant une durée limitée d'environs 15 minutes, Akuma se voit littéralement possédé par les ombres, amplifiant sa masse musculaire, sa rapidité, sa force, son intelligence, bref tout! MAIS en contre partie, durant l'utilisations de ce sort, aucun dégât n'est ressentis, c'est après le combat qu'Akuma à le malaise de ressentir 3 fois les dégâts reçus durant la technique! C'est une technique qui se trouve extrêmement dangereuse pour lui et seulement de dernier recourt.



Dernière édition par Akuma Kinoko le Mar 21 Fév - 1:15, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Présentation d'Akuma, mage des ténèbres.   Lun 20 Fév - 19:50

Complément de l'histoire :

Dans la plus grande obscurité, réside toujours une part de lumière, mon cœur, était cette part de lumière qui me permettait de résister. Roshi m’avait apprit à contrôler cette lumière, à ne jamais la laisser s’échapper. Je gardais cette source de bonheur au fond de moi, comme si elle était enfermée dans une cage, que je n’ouvrirais jamais. J’étais seul … seul dans les ténèbres, qui s’approchait petit à petit de mon cœur, tendant un bras sans sentiments près de ma cage, près de ma lumière. Je ne pouvais pas les laisser l’atteindre, elle m’appartenait. La lumière de mon cœur ne devait jamais céder sa place aux ténèbres. La lumière, qui m’habitait était finalement la seule part de Roshi que je possédais encore, il m’avais fait hérité de sa foie, je ne pouvais la laisser s’évaporer.

L’obscurité… Les ténèbres, nommez cela comme vous le voulez, il s’approchait, la noirceur de mon âme allait elle finalement prendre le dessus sur l’âme de Roshi ? Je ne pouvais pas laissez tout cela se produire, laissant paraitre ma peur en criant de toute mes forces, je pus voir apparaitre une vague de lumière, repoussant les ténèbres de Roshi était-ce fini ? Il était certain que non, je devais encore lutter contre cette noirceur, peut-être allait-elle me suivre toute ma vie ? Rien n’était dis.

Le son strident du cri, la lumière, les ombres. Tout cela, n’étais qu’un rêve ? En effet je venais de me réveiller dans un sursaut monumental, suant comme pas possible. La peur hein ? C’était finalement cela, pourquoi je n’arrivais pas à m’en rendre compte ? Je le savais, ce rêve me hantait chaque nuit, revenant comme la mort courant après une âme qui lui échappait. Pourquoi n’arrivais-je pas à contrôler cette peur, ces ombres et protéger ma lumière ? Toutes ces question, errait dans ma tête, n’ayant aucunes réponses. Il était peut-être temps de renoncer, Roshi n’était plus là pour me protéger, je n’avais peut-être pas la force de gérer les ténèbres qui m’habitaient.

« Roshi … je vais céder, je n’ai plus la force. Aide moi, guide moi, vers la magie que voulais m’enseigner. Peut-être est-ce trop tard, finalement. Ta mort était peut-être le message pour me dire d’abandonner ? … Sans réponses, encore, toujours. Les ténèbres me consumeront tôt ou tard, il serait peut-être temps de te manifester pour m’aider à protéger TA LUMIERE ! »

Mes sentiments était partager entre haine et douleur, finalement je ne savais si je devais en vouloir à Roshi de m’avoir abandonné ou si tout était simplement de ma faute, pourquoi je n’arrivais pas à contrôler ce pouvoir ? Il y parvenait si facilement, peut-être que je n’était pas aussi fort qu’il voulait le croire. Enfin, je ne pouvais pas rester planté là, à me tracasser l’esprit. Je devais bouger, m’occuper, me vider simplement la tête, abandonner toutes ces idées de magie, d’ombre et de lumière. Je ne savais encore ou me rendre, mais depuis quelques jours, j’avais décidé de prendre la route. Je ne pouvais plus rester là, dans ce village, ou tout mes biens furent perdus, peut-être qu’en avançant, toujours plus loin, les réponses à mes questions seraient trouvés.

Attrapant le strict minimum pour vivre, je me relevai, arborant un sourire plus qu’hypocrite, je ne voulais pas passer les rues des quartiers du village en donnant l’impression que j’avais d’aide, je devais garder un aspect naturel, pour finalement quitter cet endroit au plus vite. Les regrets, il était certains que je n’en avais aucuns, depuis la mort de Roshi, quelques semaines auparavant, mes sentiments étaient un peu perdus. Je ne savais plus quand rire, quand pleurer, quand être heureux, la seule chose qui m’habitait et me hantait était la peur. La peur de perdre le contrôle de moi-même, la peur de m’abandonner au ténèbres.

Je me retrouvais maintenant dans les rues de la ville, j’étais habillé très simplement, portant un pantalon assez large et plutôt sombre. En haut, j’avais un espèce de chemise noire à manche longue, me permettant de ne pas mourir de chaud. Cette chemise était recouverte par une cape simple, de voyage, de la même couleur. Je passais quasiment inaperçu puisque ici, beaucoup de gens passait et repartait quelques heures, ou quelques jours plus tard. Aux yeux des habitants, je n’étais qu’un touriste finalement. Puis il fallait avouer, qu’il était plutôt difficile de me reconnaitre sous cette espèce de foulard que recouvrait le bas de mon visage.

«  En route, la lumière de cette étoile me guidera dans mon périple. Adieu, village de mes souffrances, adieu villages de mes souvenirs … »

Cet au revoir ne provoquait rien de plus chez moi, aucuns regrets, aucunes tristesses. Mes sentiments avaient certainement coulés dans le Styx qui m’habitait. J’allais bientôt avoir quatorze ans, et cet anniversaire ce fêtera sur la route, cette route que je nomme moi-même : La route de la lumière.
Presque un mois que j’errais sur les route du monde. Aujourd’hui était un jour spécial pour moi, je pouvais aujourd’hui honorer ma quatorzième année. Cela faisait longtemps que je n’avais plus rêver, c’était peut être inquiétant, mais pour moi c’était tout simplement un soulagement. Ce cauchemar qui me hantait m’avais abandonner. Peut-être que c’était ça, je devais quitter la source de ma peine pour retrouver la lumière. La nuit était particulièrement agréable ce jour là, je sentait un brise fraiche, caressant mon visage, m’attirant dans les bras de Morphée. Le sommeil m’emporta, j’avais l’impression que quelque chose allait se produire, je ne savais si c’était bon ou mauvais, de toute façon, je ne pouvais plus résister … Le monde des rêves m’accueillait.

Tout était sombre, je ne savais pas ou je me trouvais. Était-ce un rêve ? Non, si ça avait été le cas, je me serait réveiller en m’en rendant compte, ou je pourrais le contrôler, hors je me trouvais dans le vide total, aucuns sons, aucune visibilité, je ne savais pas ce qui ce tramait, mais il fallait que je reprenne le contrôle. Je tombais sans cesse, était la route vers l’Enfer ? Non, ca ne pouvais pas être ça !

«  Merde, c’est quoi ça ?! Je dois m’arrêter, STOP ! »

Lorsque que la dernière syllabe de ma phrase fut prononcé, je sentis une masse, très lentement je sentis la douleur m’envahir, je m’écrasais contre ce que l’on pouvait définir de sol. Cette chute provoquait une souffrance extrêmement accrue, je ne savais pas encore pourquoi j’étais là et comment j’allais faire pour sortir, pour l’instant seule faire passer cette souffrance atroce m’importait. J’essayais tant bien que mal de me relever, il n’y avait toujours rien, je marchait sur … rien. Il faisait noir, c’était comme si je pouvais me déplacer à travers le vide. Plus je m’embrouillais la tête, plus ma douleur s’atténuait. La chose qui me fit reprendre mes esprit fut ce bruit. Un bruit que je ne pourrais jamais oublié, des pas. Quelqu’un marchait, se déplaçait, quelqu’un se trouvait ici ! Je me retournait, dans tout les sens, mais je ne parvenait à rien distinguer. Finalement le bruit cessa, et quelque chose de plus terrifiant se fit entendre : une voix. C’était plutôt surprenant, je n’y voyais rien, et je n’entendais rien d’autre que cette voix, j’avais beau taper aussi fort que possible sur ce sol invisible, aucuns sons. Je laissa finalement la voix parler, m’ouvrant à ce son, je cherchais des solutions, elle allait peut-être mes les donner.

«  Akuma Kinoko, n’est-ce pas ? Alors finalement c’est aujourd’hui que tout cela arrive … Il est peut-être tôt, mais je ne peux plus attendre. La pression devient trop puissante ici, ton pouvoir s’éveille un peu plus de jours en jours. Et plus il évolue, plus c’est difficile pour moi. Je dois .. Je dois te faire prendre conscience de tes pouvoirs, il est temps, enfant des ombres. »

«  Quesque tu racontes, merde ! Je suis ou là ? Et il se passe quoi aujourd’hui hein ? De quel pouvoir tu parles ? De puis la mort de Roshi je ne parviens plus à utiliser la magie ! Et quesque tu racontes, je suis pas un enfant des ombre espèce d’enfoiré ! »

«  Il serait peut-être sage que tu te calmes avant que ton destin ne te sois révélé. Es-tu prêt ? »

« Te fous pas de moi, enfoiré ! Quesque je fais ici et comment je sors d’ici ?! »

«  Sortir d’ici ? Tu ne peux pas quitter cet endroit. Ce lieu n’appartient, c’est chez toi ici. Ceci est ce que l’on nomme, le monde intérieur. Ici, tout ton pouvoir évolue, ta magie progresse, s’amplifie et se précise.  Cela fait quatorze ans que ta magie hiberne, celui que tu appelles Roshi n’était qu’un obstacle à ton pouvoir, sa lumière est trop faible pour toi, ta magie … »

«  Mais tu racontes quoi, connard ! Ce lieu m’appartient ? Arrête des conneries de monde intérieur ou je sais pas quoi, je veux retourner de là ou je viens : la Terre ! Puis je ne vois aucunes magie ici et n’insulte pas Roshi devant moi, enfoiré ! »

«  Alors tes yeux ne sont peut-être pas prêt, laisse moi t’éveiller, ouvre les yeux et regarde ton pouvoir ! »

Un grand flash apparut, je ne mis pas longtemps pour comprendre que cette lumière intense était celle que je projetait à chaque fois dans mon cauchemar. Mais comment ? Que ce passait-il exactement … Lorsque mes yeux se rouvrirent … Je vus, je pus voir ce que ce gars appelait mon pouvoir. Devant moi, une cage, la même que celle ou la lumière de Roshi résidait. Elles étaient identiques, je m’approchais, de la cage lentement, la peur grandissante en moi, l’estomac noué. Lorsque je me préparait à toucher cette cage, la voix ressurgit.

«  Tes yeux se sont finalement ouvert. C’est dans cette cage que réside ton pouvoir, malheureusement cette cage ne tient plus, il est temps pour toi, de prendre conscience de ta magie. »

«  Cette cage tu dis ? C’est invraisemblable, ce que je distingue à l’intérieur de cette cage est cette matière qui me hante chaque nuit. »

«  On appelle cela, l’ombre. C’est l’opposé de la lumière, ce que Roshi t’as enseigné n’était que de la magie basique, il t’a mit dans le crâne que ta magie serait basé sur la lumière, hors cela est faux. Ta magie à pour source les ombres. Roshi craignait ce pouvoir, sa mort n’est pas anodine, il savait qu’en mourant ton esprit sera bouleversé et que ta magie grandirait beaucoup moins vite. Ce fut le cas, mais il a sous estimé les ombres, il pensait que ta magie parviendrait à maturité dans cinq ans, voire plus. Hors un an a suffit aux ombres pour grandir et attendre leur apogée. Ouvre cette cage et prends son contenu, après tout, ceci n’est que ton pouvoir, ton voyage est modifié à partir de maintenant, son but ? L’apprentissage et la maitrise de tes pouvoirs. Sur ceux, au revoir enfant des ombres, nous nous reverrons sans aucuns doute. »

«  Sé.. Sérieusement ? C’est quoi cette blague, PUTAIN ! »

Au fond de moi je savais pertinemment que cette voix ne pouvait mentir, je m’approchai encore un petit peu de la cage, tendant le bras, délicatement, j’ouvrais la cage, prenant soin de ne pas toucher cette sphère noire. Prenant mon courage à deux mains, je saisis brutalement la sphère. Tout d’un coup tout s’effondra, ma chute recommença, ces quelques secondes furent les plus longues de ma vie. Une nouvelle fois, je me redressait brutalement, plein de sueur. J’étais de retour ? Le monde réel !

«  Un rêve ? Non ! C’était bien trop réel … »

Je ne savais pas encore si ce moment de mon existence était un rêve ou la réalité, mais mes interrogations allaient vite trouvées des réponses, puisque je me rendis compte que je tenais dans ma main, un livre. Non, un grimoire, sur lequel était inscrit en lettres sombres : Grimoire des ombres.

Les nuit s’enchainèrent, se ressemblant les unes aux autres. Je ne savais pas encore quoi faire de ce grimoire, que j’avais obtenu pendant cette chose que je ne savais même définir. La magie pouvais parfois faire des choses extrêmement bizarre et j’en étais actuellement témoin. Cela faisait une semaine que j’avais reçu ce cadeau empoisonné, je ne m’étais pas encore décidé à l’ouvrir, après tout vu le nom très peu rassurant je ne savais pas si commencer la lecture était une bonne chose. Je devais avouer quand même que ce passage dans mon monde intérieur, c’est comme ça que l’avait nommé la voix, m’avait redonné un petit quelque chose. Des sentiments perdus, dont je ne me rappelais presque plus. L’impatience, la curiosité, l’envie et autres encore. Je devais avouer que pour l’instant les sentiments rendus n’étaient certes pas les plus agréable, mais c’était un pas vers le restauration de mon moi antérieur.

Il était certainement temps de changer le cours de ma vie, de prendre mon avenir en main et d’y aller. Ce livre était censé contenir quoi exactement ? La voix ne m’avait pas parlé de ce truc. Ce livre renfermait certainement les secrets de ma magie propre, et non pas celle que l’on avait voulu m’inculquer. Oui, je n’en était pas encore certains mais mon avis vis-à-vis de Roshi changeait régulièrement. Peut-être ne m’avait-il formé que pour son propre intérêt. Rien n’était moins sûr, je devais choisir ma route, et si les ombres, le ténèbres ou même l’enfer m’attendait, que pouvais-je y faire ? C’était après tout mon destin …
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Présentation d'Akuma, mage des ténèbres.   Lun 20 Fév - 19:58

Jolie Présentation !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Présentation d'Akuma, mage des ténèbres.   Lun 20 Fév - 19:58

Merci Shadow :)
Revenir en haut Aller en bas
Alwenn

avatar

Messages : 300
Date d'inscription : 10/10/2011
Age : 17
Localisation : À portée de main de Dryden.

Feuille de personnage
Age: 15
Rang: B
Pouvoir/(Guilde): Télépathie, Lecture de pensées/ Darkness Breakers

MessageSujet: Re: Présentation d'Akuma, mage des ténèbres.   Lun 20 Fév - 20:05

Bien que j'aie la flemme de lire tout de suite ta présentation (trop long pour mes ch'tits yeux), je devine aux premiers mots et à la longueur qu'elle est plutôt pas mal ^^. Bienvenue !
(Ça, c'était le message parfait pour que t'aie une super impression de moi !--')


«L'incertitude est le pire des maux jusqu'au moment ou la verite vient nous faire regretter l'incertitude.»

Fan de Myu. ♥:
 






Merci Drys ! C'est chou <3  




Roses !:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/afkfromirl
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Présentation d'Akuma, mage des ténèbres.   Lun 20 Fév - 20:07

Haha, merci Alwenn :P De toute façon j'aurais quand même eu une super impression de toi ;P !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Présentation d'Akuma, mage des ténèbres.   Lun 20 Fév - 20:11

XD, le dragueur en herbe LOL
Je ne vois aucune raison pour ne pas valider !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Présentation d'Akuma, mage des ténèbres.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Présentation d'Akuma, mage des ténèbres.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» présentation ebi akuma
» Présentation de Sàryl [Mage vagabond]
» présentation de demi lovato
» Modèle de présentation
» Ma présentation ! (Phyllali)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Communauté :: Présentations du personnage :: Fiches supprimées-
Sauter vers: