AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Thème 5 par Alwenn (Merci à Celska pour son codage) o/

Partagez | 
 

 Le Voleur d'Âmes est de retour...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dryden
Voleur d'Âmes ~ Maître de Darkness Breakers
Voleur d'Âmes ~ Maître de Darkness Breakers
avatar

Messages : 69
Date d'inscription : 17/04/2012
Age : 21
Localisation : Ailleurs.

Feuille de personnage
Age: 26 ans
Rang: S+
Pouvoir/(Guilde): Magie des Âmes / Darkness Breakers

MessageSujet: Le Voleur d'Âmes est de retour...   Lun 11 Juin - 20:49



Dryden de Madateur




  • Nom : (de) Madateur mais il a fait en sorte de ne plus avoir à le porter.
  • Prénom : Dryden
  • Age : 26 ans
  • Race : Humain
  • Guilde : Darkness Breakers (Maître)


Physique
.
Dryden est quelqu'un de grande taille, puisqu'il mesure 1 mètre 87. Il a le corps fin et les muscles ciselés, le teint blafard comme la lune. Une sorte de tatouage est visible à la base de son cou, glissant sur son épaule, un tatouage à la forme abstraite illustrant la folie, apparu alors qu'il avait une douzaine d'années... Il se promène bien souvent avec ses cheveux couleur de nuit ébouriffés, en bataille, au point de se demander s'il s'en est occupé récemment... Ses yeux sont d'une teinte jaune tirant légèrement sur le vert, et virent au rouge lorsqu'il a une pulsion meurtrière ou sadique... Le changement est d'ailleurs impressionnant, mais rares sont les personnes qui peuvent se vanter d'avoir vu Dryden avec les yeux couleur de sang, car bien souvent il tue ses victimes après les avoir torturées... Au fond de ces yeux, si on peut y discerner quelque chose, se mélangent folie et amusement, cocktail tant étrange qu'inquiétant, ponctué d'une froide étincelle d'intelligence. Dryden a pour habitude de s'habiller d'un pantalon tout simple de couleur sombre et d'un tee-shirt noir uni, ainsi que d'une veste de la même couleur dans les poches de laquelle se trouvent un jeu de 54 cartes et une pièce de cuivre...


Caractère
.
Dryden est un homme fou. Purement un psychopathe. Il peut être calme et patient durant un temps, puis devenir colérique l'instant d'après, brusquement. Dryden aime voir souffrir, il est d'un naturel sadique effroyable et semble ignorer la signification des mots « pitié » et « compassion ». Par dessus tout, il adore jouer et manipuler. Il peut lui arriver de miser la vie de son adversaire sur un simple pile ou face en plein combat. Il est très confiant et prend tout à la légère, comme un gamin, quand il est dans sa phase « amusée »... Mais autrement, il reste froid et énigmatique. Il détient une intelligence dangereuse et est un stratège né, ce qui le rend redoutable... Il peut ainsi rester des heures immobile, le regard dans le vague, plongé dans ses funestes réflexions... Étant très lunatique, nul ne sait à quel camp Dryden appartient. Il peut venir en aide à ceux qui agissent pour le Bien en traquant les créatures rejetées avec les autres chasseurs, et d'autres fois servir le Mal pour ses propres intérêts... A-t-il seulement conscience des notions de Bien et de Mal ? Rien n'est moins sûr. Il est également très arrogant et a tendance à trop souvent penser qu'il est le meilleur. Il imagine la vie comme un échiquier gigantesque dont les pions seraient les âmes des êtres qu'il cherche à manipuler, un jeu dont il serait le maître... Parfois, il lui arrive de se promener dans les cimetières la nuit, où il semble parler tout seul... Aussi, il peut lui arriver d'ignorer totalement les réponses de la personne à qui il parle quand il est dans son délire...


Mon Passé
.
. La scène se passe dans un manoir. Une gigantesque demeure, localisée on ne sait où... Assis par terre dans une chambre aussi spacieuse que les habitations du voisinage, un petit garçon d'une poignée d'années, 7 tout au plus, regarde tomber la pluie par la fenêtre. Regarde-t-il vraiment la pluie... ? De l'autre côté de la vitre, à peine visible à travers le rideau aqueux, un vieux cimetière. Les croix et autres tombes semblent vouloir s'élancer vers le ciel orageux qui déverse ses larmes sur le monde... Quelqu'un frappe à la porte de la chambre, à l'opposé de la fenêtre. Le gamin ne réagit pas. Il semble perdu dans ses pensées. Pourtant, inconsciemment, il sait que la servante qui est derrière la porte va simplement lui dire de descendre au premier pour le repas. Il sait aussi qu'elle n'attendra pas sa réponse.

Servante : Monsieur Dryden, le repas est servi. Ne tardez pas à descendre.

« Ne tardez pas à descendre ». Le garçonnet esquisse un sourire moqueur. Même s'il ne descend pas, personne ne s'en souciera de toute façon... Il attend que les pas s'éloignent puis, avec un grand sourire, s'adresse à un interlocuteur invisible :

Dryden : Ne t'en fais pas, je reviens très vite !

Alors, il se lève et sort de sa chambre en courant, refermant la porte derrière lui. Le manoir est richement décoré. Des tapisseries d'un rouge sombre recouvrent les murs tandis que des rideaux de soie écarlate semblent tomber du plafond dans le but de camoufler les immenses fenêtres qui trouent la demeure.
Dryden descend quatre à quatre les marches qui mènent au premier étage, où se trouve entre-autres l'immense salle à manger. Le repas est déjà servi. En bout de table, une jeune fille d'une dizaine d'années aux courts cheveux bruns bouclés est déjà là. La lueur fière de la noblesse se lit au fond de ses yeux de couleur grise comme le ciel à l'extérieur.

Fille : Eh bien cher frère, pour une fois vous voici à l'heure pour dîner...

Dryden : Désolé, Caroline. Mais tu sais bien que je suis occupé en général, à cette heure.

La dénommée Caroline relève le menton avec dédain et détourne le regard, comme agacée.

Caroline : Je vois que rester enfermé dans votre chambre à longueur de journée ne vous aide point à apprendre la politesse et le respect que vous me devez.

Dryden ne peut s'empêcher d'éclater de rire. Il a beau avoir l'habitude depuis toujours de sa sœur et de sa façon d'être, il n'a jamais trouvé ça naturel. Pour lui, tant de manières est ridicule... La jeune fille ne relève pas le rire de son frère et commence à manger sous l'œil de leur gouvernante, debout à côté d'eux. Personne d'autre dans la pièce où un silence étouffant règne en maître, comme d'habitude. Dryden n'a jamais connu ses parents, et sa sœur comme sa gouvernante refusent de lui en parler. Peu lui importe de toute façon. Il ne connaît le mot « parent » que par l'intermédiaire des livres et des conversations qu'il a l'habitude de mener avec des personnes pour le moins étranges... Il s'installe à la droite de sa sœur et commence à manger. Le repas se déroule dans un silence complet, au terme duquel Dryden retourne dans sa chambre en vitesse. Il se rassoit sur le tapis, en face de la fenêtre, laissant cette fois-ci de la place devant lui. Car, sur le bout de tapis devant Dryden, il y a une forme fantomatique que lui seul parvient à voir. Une forme qui a l'apparence d'une fillette du même âge que lui environ. Cette même fillette lui sourit alors qu'il s'assoit devant elle. Elle lui demande alors avec douceur :

Fillette : Lui as-tu dit ?

Dryden : Non. Elle serait incapable de comprendre, de toute façon. Elle me prendrait pour un fou.

Fillette : Pourtant, il te faut lui dire. C'est important pour ton avenir, Dryden.

Dryden : Que veux-tu dire, Shin ?

La fillette sourit. Le langage soutenu de Dryden, malgré son jeune âge, ne semble pas la choquer. Elle connaît le jeune garçon mieux que quiconque et est la mieux placée pour savoir à quel point son intelligence est grande. Démesurée même, tout comme son entêtement... Pourtant, il faut que Dryden parle de son don de voir les morts à sa sœur. C'est important. Elle pose sa main spectrale sur la joue du garçonnet qui la regarde.

Shin : Tu le sauras bien assez tôt. Tout ce que je peux te dire, c'est qu'il faut que tu lui en parles. Tôt ou tard.

Dryden : Alors, ce sera plus tard. Faisons plutôt une partie d'échecs, tu veux ?

Shin retire sa main. Elle connaît Dryden assez pour savoir que lorsqu'il lui propose de faire une partie d'échecs, c'est une façon détournée de lui faire comprendre que la discussion est close. Elle hausse les épaules et regarde son ami se lever pour aller chercher son échiquier. Un grand échiquier taillé dans du diamant, dont les pièces noires sont faites d'onyx et les blanches de cristal. Dryden le pose avec précaution sur le tapis et entame une partie avec l'esprit de Shin. Après un petit quart d'heure, il pousse du bout de son fou le roi de son amie, le faisant tomber.

Dryden : Échec et mat, Shin.

Shin : Bravo Dryden... Je n'arriverai jamais à te battre aux échecs, décidément.

La petite fantôme soupire et Dryden sourit. Il a beau avoir de l'affection pour Shin, il adore la battre aux échecs et ne lui laisse jamais aucune chance. Son amie en est consciente, mais elle n'en tient pas compte. Elle n'est pas une mauvaise perdante et aime avant tout faire plaisir à son camarade. Ils discutent un petit moment, puis l'esprit de la jeune fille se lève, suivie de Dryden.

Shin : Je vais y aller. La lune s'est levée.

Dryden : Reviens vite me voir, hein...

Shin : Je n'y manquerai pas.

Elle adresse un dernier sourire à son ami puis disparaît comme un doux rêve. Son camarade laisse l'échiquier par terre et va se coucher, ne tardant pas à rejoindre ses propres songes. Sur le tapis près de lui, un rayon de lune vient frapper le roi de cristal toujours couché près du fou d'onyx...

----------------------------------------------------------------

Dryden semble avoir une douzaine d'années désormais. Il est assis sur le même tapis, dans la même chambre, en face d'une Shin qui elle n'a pas changé. Les fantômes ne grandissent pas. Le jeune garçon est en train de montrer des tours réalisés à partir de cartes à jouer à l'esprit qui a l'air impressionnée. Puis il sort une pièce de sa poche et la lui montre.

Dryden : Regarde ce que j'ai appris à faire aussi !

Il pose la pièce de monnaie sur son pouce et son index rapprochés et y donne une petite pichenette. La pièce décrit alors une courbe verticale et Dryden la rattrape avant qu'elle touche le sol. Il adresse alors un sourire à son amie.

Dryden : Pile ou face ?

Shin : Euh... Pile ?

Son camarade ouvre ses deux mains. La pièce a disparu. Médusée, Shin entreprend de la chercher des yeux, glissant ses mains dans les manches de la veste de Dryden pour la retrouver. Celui-ci éclate de rire.

Dryden : Arrête, ça chatouilles !

Shin : Mais comment as-tu fait ?

Shin repose ses mains sur ses genoux et regarde son ami. Celui-ci lui adresse un clin d'œil.

Dryden : C'est un secret. Regarde. Abracadabra !

Dryden ferme sa main droite, glisse sa main gauche par-dessus et rouvre la main droite. Dans celle-ci est apparue la pièce, comme si elle s'y était toujours trouvée. Le jeune garçon la lance et la rattrape entre deux doigts en souriant. L'esprit reste perplexe et incrédule.

Dryden : Un jour, je serai un grand magicien et j'impressionnerai le monde entier. Tu m'as dit qu'il était très grand, mais ça ne fait rien. Je le traverserai quand même.

La petite fantôme sourit. Dryden est très ambitieux. Mais elle sait qu'il pourra réaliser ses rêves. Il en a les moyens. Pour peu qu'il ne se détourne pas de sa voie... Shin pose une main sur l'épaule de son ami, son sourire disparaissant.

Shin : Tu as appris beaucoup de choses depuis les quelques mois durant lesquels nous ne nous sommes pas vus... Mais lui as-tu parlé ?

La joie de Dryden vole aussitôt en éclat. Non, il n'avait toujours pas parlé de son don à sa sœur. Depuis toutes ces années, il ne lui en a pas touché un mot. Il craignait trop sa réaction pour cela. Mais aujourd'hui, il se rend compte qu'il doit cesser de fuir et le lui dire entre quatre yeux. Sur cette pensée, le jeune garçon se lève.

Dryden : … Non... Mais je vais y remédier tout de suite, si tu y tiens tant. Je reviens.

Shin sourit. Elle sait que son ami ne se rend pas compte de l'importance de ce qu'il s'apprête à faire. Elle le regarde tourner les talons et quitter la chambre, refermant la porte derrière lui. Alors, l'esprit lève la tête et, dans un souffle, murmure une dernière parole avant de disparaître :

Shin : Adieu, Dryden... Quand nous nous retrouverons, le toi tel que je le connais actuellement aura disparu...


Dryden se dirige vers la chambre de sa sœur, située à l'opposée de la sienne. L'étage est immense, alors le jeune garçon court. Il a peur que son courage ne s'échappe en cours de route, alors il se dépêche. « Je ne suis pas un lâche ! », voilà ce qu'il se répète en boucle dans sa tête. Il arrive devant la porte de la chambre de sa sœur cinq bonnes minutes plus tard et frappe aussitôt, de peur que l'hésitation le fasse renoncer.

Dryden : Caroline ! Il faut que je te parle, s'il te plaît ! Caroline !

Caroline : Entre, Dryden. Je t'attendais.

L'étrange familiarité de sa sœur surprend Dryden et l'hésitation qu'il redoutait commence à ronger ses certitudes. Elle qui est habituellement allergique au tutoiement ne fait aucune manière et, en plus, parle elle-même comme son frère... Celui-ci refoule ses doutes et entre. Sa sœur est assise sur son lit et le regarde, l'air serein. Ses yeux gris ont des reflets bleus et toute fierté a quitté son regard. Dryden commence à être inquiet et l'impression que la situation lui échappe l'envahit. Caroline le regarde, un fantôme de sourire sur les lèvres.

Caroline : Qu'as-tu à me dire ?

Dryden : Euh... Et bien je... Je peux... Enfin... Je t'en prie, ne me prends pas pour un fou... Mais... Je peux voir les fantômes. L'esprit des morts. Depuis toujours. Voilà, je l'ai dit.

Dryden ferme les yeux. Il s'attend à entendre la voix de sa sœur clamer, indignée, qu'il n'a rien à faire dans cette demeure, que sa place est dans un asile, qu'il n'est pas digne d'être son frère... Il n'en est rien. Il sent juste une main se poser sur son épaule et rouvre les yeux. Son sang se fige dans ses veine lorsqu'il voit Caroline auréolée de la même lueur blanchâtre que son amie Shin. Il se rend compte alors qu'elle non plus n'a pas changé. Elle est restée la même fillette de dix ans. Qu'est-ce que cela signifie ? Sa sœur sourit, comme libérée d'un fardeau porté depuis longtemps. Trop longtemps.

Caroline : Ah, mon petit Dryden... Enfin tu es prêt. J'ai attendu ce jour durant des années, tu sais...

Dryden a la mine décomposée. Il ne comprend pas. Et il déteste par-dessus tout ne pas comprendre ! Il veut qu'on lui explique ce qu'il est en train de vivre. Tout de suite ! Le sourire de sa sœur s'agrandit et soudain, le manoir disparaît. Littéralement. Comme s'il n'avait jamais existé. Seuls subsistent les maisons construites près de la grande demeure et le cimetière. Dryden se rend compte que les maisons ont l'air abandonnées ; détruites et brûlées, elles ressemblent davantage à des ruines qu'à des habitations...
Alors que le jeune garçon est assis là, sur une pierre, sentant la pluie incessante couler sur ses épaules, il comprend. Une illusion. Il vit dans une illusion depuis toujours. Sa vie elle-même est une chimère. Alors que la vérité lui tombe brutalement dessus, il ne doute absolument pas de cette explication. Il prend alors conscience des visages spectraux tournés vers lui. Les cuisiniers, les femmes de ménages, sa gouvernante, tous les servants et servantes sont là. Tous auréolé de cette lueur irréelle. Fantomatique. Et, devant eux, Caroline et Shin, qui lui sourient tristement. Ce fut cette dernière qui prit la parole.

Shin : Tu mérites une explication, Dryden... Tu mérites de savoir pourquoi nous avons transformé ta vie en mensonge...

Caroline : Tout a commencé il y a douze ans... Des démons ont attaqué notre village. Leurs motivations : « La vengeance et le plaisir »... Tu étais tout petit. Tu venais de naître à peine trois mois plus tôt... Ils ont tout massacré, mais pour une raison qui m'échappe ils ne t'ont pas trouvé. Le seul survivant... Un nourrisson de quelques mois... Lorsque les esprits des villageois dont nous faisons partie ont remarqué que tu pouvais les voir, ils ont décidé de t'élever. Nous ne pouvions pas te laisser mourir ici, dans de telles circonstances... Alors tout le village s'est rassemblé pour s'occuper du miraculé. Je n'ai jamais revu les esprits de nos parents, Dryden... J'en suis désolée. Peu après l'attaque, un gigantesque manoir est apparu ici, dans ce champ, sortant d'un cercle de magie tout aussi imposant... Nul ne pouvait prétendre savoir pourquoi ni comment, mais tout le monde a pensé que tu en étais l'origine. Alors, nous nous sommes installés dans le manoir, et on s'est occupé de toi...

Dryden n'écoute déjà plus. Le monde vient de s'effondrer autour de lui, en même temps que sa réalité et ses certitudes. Le regard dans le vague, il est plongé dans les méandres de ses pensées. Des questions vertigineuses l'emportent alors que la voix de sa sœur s'éloigne de plus en plus. Finalement, il se rend compte qu'il est entré dans une sorte de transe. Alors que ses sentiments se mélangent, colère, joie, chagrin et indécision, une voix résonne dans sa tête. Une voix qui lui est inconnue.

??? : Alors, Dryden, que ressens-tu... ? Qu'est-ce que ça fait d'avoir été trahi ? Quelle impression as-tu eu en apprenant que tu as vécu dans un mensonge depuis toujours ?

En entendant ces questions, la colère et le chagrin de Dryden prennent le dessus. Ces deux sentiments se mélangent, fusionnent pour donner naissance à un bourgeon de haine que l'entité qui lui parle entreprend de faire éclore...

??? : Il serait facile de te venger, mon petit... Relève-toi, la tête haute. Fais-leur face et vole leurs âmes... Enferme les esprits que tu croiseras, cherche l'âme suprême pour fusionner avec elle... Et alors, nul ne pourra plus t'arrêter. Tu graviras les échelons et écarteras de ta route quiconque t'en empêchera, afin d'éradiquer toutes les espèces néfastes à notre monde !

Lumière. Dryden est revenu à la réalité. Devant lui se tiennent toujours les fantômes des villageois, qui le regardent d'un air inquiet. Le regard de leur protégé a changé, ses iris se sont teintés de rouges. La fleur de haine a éclos.

----------------------------------------------------------------

Dryden a 15 ans le jour où il arrive à Kilvas. La capitale gigantesque qui défie le ciel ne l'effraie pas, ne l'étonne même pas. Elle attise juste sa curiosité.

En trois ans, le caractère du jeune garçon a changé du tout au tout... Traversant le monde, enfermant les esprits des créatures rejetées par les humains dans ses cartes sans le moindre état d'âme, il a appris à les reconnaître et s'est cultivé. De petit garçon isolé du monde dans son manoir chimère, il est devenu un jeune homme voyageur connaissant chacune des espèces qui dégoûtent tant les siens. Pour lui, ces créatures sont fascinantes, loin d'être écœurantes. D'autres esprits à manipuler, plutôt que ces pauvres âmes d'humains inutiles... Les races qui l'intéressent le plus sont sans conteste les démons qui ont détruit indirectement la vie paisible qui l'attendait. Des êtres pervertis se nourrissant des émotions négatives des hommes ; peur, colère, chagrin, rancune... Aucun de ces sentiments ne leur déplaît, et c'est ce qu'admire Dryden. Ce dernier sait même quel est le sentiment préféré de la plupart des démons : La haine... Et donc, au fond de lui, le jeune garçon cultive patiemment sa haine, comme un jardin de roses noires tourmentées... Et gare à celui qui en effleurera les épines.

Ainsi, au fil de ses voyages, il a entendu parler de la mégalopole humaine et ses pas l'y ont dirigé. Il se trouve désormais à l'entrée de la ville et n'hésite pas à s'engager entre les immenses bâtiments qui empêchent de voir l'intégralité du ciel...

Dryden passe plusieurs semaines à faire des spectacles de magie et autres tours de passe-passe avec ses cartes et sa pièce dans la rue, en échange d'un peu d'argent lui permettant de se nourrir. Patient, il vise haut, et alors qu'il commence à se faire une petite réputation de prestidigitateur, il s'informe sur la ville.
Très vite, il en sait plus que la majorité de ces habitants, et compte arrêter ses tours futiles pour se rendre au siège de la guilde des Darkness Breakers... Mais tout ne se passe pas comme prévu.

Alors que le jeune Voleur d'Âmes se dirige vers l'un des plus imposants bâtiments de la ville qui n'est autre que le siège de Darkness Breakers, une limousine lui coupe la route, s'arrêtant devant lui. Un sourire flotte un instant sur les lèvres de Dryden alors qu'il s'approche de la vitre teintée qui vient de se baisser. Un homme élégant d'une quarantaine d'années, les cheveux grisonnants coiffés vers l'arrière et le regard curieux lui adresse un sourire franc.

Homme : Monte donc.

Dryden ne répond pas. L'âme de cet homme lui en apprend assez pour qu'il se rende compte de l'opportunité unique qui se présente à lui, comme un cadeau du ciel... Il se contente d'ouvrir tranquillement la portière à l'arrière de la limousine, juste derrière l'homme qui lui avait adressé la parole. Le véhicule se remet en route dans un silence étrange, et roule doucement vers le gratte-ciel le plus haut de la ville...
Une petite demi-heure plus tard, Dryden est assis en face de l'homme qui l'avait invité à venir avec lui, dans son bureau. C'est cet étrange personnage qui prend la parole :

Homme : Je me suis renseigné à ton sujet, Dryden. Triste histoire qu'est la tienne...

Si cet homme comptait sur l'effet de surprise, il doit être déçu par la réaction du Voleur d'Âmes qui se contente de planter son regard d'or dans celui, bleu cobalt, de son interlocuteur.

Dryden : Je vois que vous en savez beaucoup sur moi. C'est intéressant. Et pourquoi tenez-vous à me faire cette proposition qui agite votre esprit depuis un moment déjà ?

Pris au dépourvu, l'inconnu rit pour dissimuler sa gêne. Dryden sourit, n'étant pas dupe. Les humains étaient décidément si naïfs... Trop faciles à contrôler à son goût. L'homme reprend son sérieux bien qu'une lueur amusée danse dans son regard sombre. Il prenait le jeune garçon qu'il venait de recueillir pour un gamin facilement manipulable... Grossière erreur. Mais après tout dans la société actuelle, tout le monde se dissimule derrière un voile d'illusions tissé d'hypocrisie et de mensonges...

Homme : Tu es futé, mon garçon. C'est bien pour ça que je t'ai choisi toi pour être mon héritier... Vois-tu, ma femme est morte en emportant avec elle l'enfant qu'elle portait. Sa santé était bien trop fragile... Et je commence à me faire vieux, surtout qu'on ne sait pas ce qu'il peut arriver, n'est-ce pas ?

* Vous ne croyez pas si bien dire... *

Homme : Oh, j'ai omis de me présenter, excuse-moi. Je m'appelle Salik de Madateur, mais tu peux m'appeler comme bon te semble.

Un test. Dryden le trouve peu original... Il a déjà amplement eu le temps de détailler la pièce dans laquelle ils se trouvent depuis son arrivée. Une salle de travail spacieuse, avec une bibliothèque recouvrant tout un pan de mur. Une vitrine se trouve là, contre le mur en face de la bibliothèque, offrant fièrement à tous les regards des diplômes et autres articles d'hebdomadaires vantant les prouesses des chasseurs de Darkness Breakers. Et, plus important encore, le bureau qui sépare le Voleur d'Âmes de son interlocuteur. Dessus sont disposés nombre de documents méticuleusement rangés et, grossièrement mis en évidence, des papiers concernant une certaine adoption qui ne réclament qu'une signature. Cet homme qui lui fait face le prend vraiment pour un imbécile...

Dryden : Est-ce que « Père » vous conviendrait ?

Salik hoche la tête, visiblement satisfait, et se lève avant de poser une main forte sur l'épaule de Dryden qui vient de signer le document de sa fine et légère écriture... Ce dernier sourit intérieurement. Le jeu vient de commencer, mais qui parviendra à manipuler l'autre ?

----------------------------------------------------------------

Le temps passe et Dryden grandit. Il en apprend beaucoup sur les chasseurs de Darkness Breakers et intègre leurs rangs à peine quelques semaines après être devenu le fils adoptif de Salik. Traitement de faveur ? Ou bien ses membres ont-ils rapidement pris conscience des facultés exceptionnelles de cet orphelin recueilli par celui qui n'était autre que le chef de la guilde la plus renommée d'Emrys ? Dryden s'en fiche. Ce qui importe, c'est qu'il soit un membre de Darkness Breakers, le reste n'est pas important.
Très vite, la réputation du « prestidigitateur des rues » monte en flèche avec les créatures que ce dernier supprime, ou plutôt enferme dans ses cartes. Son surnom de « Voleur d'Âmes » comme il se faisait déjà appeler auparavant remplace son titre de magicien dans la bouche des habitants de Kilvas. Les autres membres de Darkness Breakers le tiennent en respect et Salik ne cesse d'être fier de lui, du moins en apparence... Dryden ne se méprend pas, il sait que son père adoptif cherche le meilleur moyen de se servir de lui, ou encore qu'il prépare un prétexte pour se débarrasser de lui et maquiller ce meurtre en accident... En effet, la réputation du jeune chasseur pourrait lui nuire. Dryden de Madateur fait la une de plusieurs hebdomadaires sur les guildes, et Salik refuse que cet insolent qu'il appelle « fils » l'éclipse...

Plusieurs années plus tard, Salik de Madateur disparaît mystérieusement, soi-disant vaincu par un démon d'une grande puissance lors d'une mission avec son fils. Ce dernier aurait occis cet « être infernal » comme le décrivent les journaux, et ainsi vengé son père adoptif. « C'est une sinistre nouvelle... Mais sa mort ne doit pas nous détourner de notre objectif. Je ferai ce qu'il faut pour être digne du flambeau qu'il m'a laissé », disait Dryden aux journalistes qui l'interviewaient. S'ils savaient... Seul le nouveau maître de Darkness Breakers connaît la vérité, ainsi que ce pauvre imbécile de Salik enfermé dans sa carte du roi de trèfle. Il pensait vraiment pouvoir manipuler son « fils » comme une vulgaire marionnette ? Ça l'aura perdu...

Dryden arrive donc à la tête de Darkness Breakers à 21 ans, abandonnant le nom de famille de Salik. Ce qu'il avait prévu depuis 6 pénibles années à supporter son père adoptif se réalise enfin, il va pouvoir passer à l'étape suivante...

Pendant la poignée d'années qui suit, le Voleur d'Âmes s'informe sur ses origines et son passé. Il retrouve sans peine de vieux journaux parlant de la « Tragédie d'Angdama », le nom de son village, détruit par les démons. Il a en revanche plus de peine à récolter des informations sur ce qui aurait pu pousser ces êtres rongés par le mal à ravager le cocon de son enfance innocente, et doit se résigner à utiliser la manière forte.
Dryden part donc seul en expédition dans la sombre contrée d'Arkanox, et finit par trouver un démon qui avoue sous la torture qu'il s'agirait de certains démons originels, nommés le plus couramment Hanzô et Tendô, qui seraient à l'origine de l'attaque d'Angdama. Ils étaient semble-t-il à la recherche d'une certaine personne, le descendant de l'humain qui serait parvenu à les sceller selon la rumeur... Le maître de Darkness Breakers rentre donc à Kilvas, après avoir bien pris soin d'enfermer le démon traître dans l'une de ses cartes, pour compléter le puzzle qui commence à se dessiner...

En deux ans, Dryden rassemble toutes sortes de renseignements intéressants sur ces deux démons. Ils auraient été scellés par un héros à la puissance magique colossale pour un être humain, il y a de cela plusieurs millénaires. Le sceau serait situé sur une île secrète gardée sous haute surveillance depuis quelques siècles, de peur qu'il faiblisse... Pour le briser, il faudrait semble-t-il réunir 6 artéfacts, 3 par démon, correspondants à l'âme, à l'esprit et au corps de ces êtres aussi puissants que maléfiques. Et la cerise sur le gâteau qui fait sourire Dryden est que, non content de posséder l'un de ces artéfacts maudits depuis toujours sans en être conscient de l'importance, la personne que recherchaient ces démons n'était autre que son propre père. Le descendant de ce soi-disant « héros ». Pas besoin d'être bien malin pour comprendre que Dryden est lui-même son descendant, tout comme son père l'était. La nouvelle n'est pas un choc pour le Voleur d'Âmes, qui se trouve plutôt enchanté de découvrir que sa vie risque fort d'être plus pimentée qu'il n'osait l'espérer... Il regarde alors la petite boîte faite d'ivoire et ornée de motifs dorés qui est posée sur son bureau, toujours close. Il la garde précieusement depuis sa naissance, sachant maintenant pourquoi elle lui était inconsciemment si précieuse. Il avait bien fait de la prendre avec lui en quittant le manoir de son enfance... Le jeune chasseur sourit à nouveau et range l'artéfact dans un lieu où lui seul peut avoir accès...

Depuis, Dryden s'est rendu sur la fameuse île du sceau et s'est entretenu avec les dirigeants de la base qui le surveillait. Sans même avoir besoin de jouer la carte de son statut, le maître de Darkness Breakers est invité à venir observer le plus souvent possible l'évolution du sceau. Car, depuis quelques temps, celui-ci semble être au comble de sa fragilité... Quand se rompra-t-il ? C'est la question que le Voleur d'Âmes, fébrile, se pose de plus en plus souvent le soir en consultant ses cartes de tarot. Il a hâte de voir à quoi ressemblent les démons que son prédécesseur est parvenu à mettre en déroute... Car bientôt, ce sera à lui de relancer le jeu !


Mes capacités
.
C'est ici.

Enjoy !



Merci Alwy ♥

Dryden's Theme:
 



Heads or tails ?



Dernière édition par Dryden le Mar 12 Juin - 21:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alwenn

avatar

Messages : 300
Date d'inscription : 10/10/2011
Age : 17
Localisation : À portée de main de Dryden.

Feuille de personnage
Age: 15
Rang: B
Pouvoir/(Guilde): Télépathie, Lecture de pensées/ Darkness Breakers

MessageSujet: Re: Le Voleur d'Âmes est de retour...   Lun 11 Juin - 21:15

Bon bah je te Valide !


«L'incertitude est le pire des maux jusqu'au moment ou la verite vient nous faire regretter l'incertitude.»

Fan de Myu. ♥:
 






Merci Drys ! C'est chou <3  




Roses !:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/afkfromirl
Dryden
Voleur d'Âmes ~ Maître de Darkness Breakers
Voleur d'Âmes ~ Maître de Darkness Breakers
avatar

Messages : 69
Date d'inscription : 17/04/2012
Age : 21
Localisation : Ailleurs.

Feuille de personnage
Age: 26 ans
Rang: S+
Pouvoir/(Guilde): Magie des Âmes / Darkness Breakers

MessageSujet: Re: Le Voleur d'Âmes est de retour...   Lun 11 Juin - 21:18

Merci Alwy' :3



Merci Alwy ♥

Dryden's Theme:
 



Heads or tails ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drys Featherstone
Chat box Company ♫ - Modo'
Chat box Company ♫ - Modo'
avatar

Messages : 210
Date d'inscription : 30/12/2011
Age : 17
Localisation : En train de cracher dans ton yop

Feuille de personnage
Age: 18 ans
Rang: Inconnu
Pouvoir/(Guilde): ???

MessageSujet: Re: Le Voleur d'Âmes est de retour...   Lun 11 Juin - 23:40

* a les yeux pétés après cette longue lecture *-* *

C'est vraiment super, comme toujours, un talent fou pour l'écriture que tu refuses d'admettre.

J'ai bien aimé le clin d'oeil à Tendô et Hanzô, bienvenue à toi ;p


Emryssien à la retraite... espérant que Myu me pardonnera un jour.


Mes Roses <3:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tendô Senju
Modo'/ Démon originel
Modo'/ Démon originel
avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 25/04/2012

Feuille de personnage
Age: Le même que ce Monde
Rang: Démon originel
Pouvoir/(Guilde): Attraction et Répulsion

MessageSujet: Re: Le Voleur d'Âmes est de retour...   Mar 12 Juin - 20:14

Ce n'est pas un clin d'oeil.... mais bon tu verras ca plus tard! :p



Hiroyuki Thème:
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dryden
Voleur d'Âmes ~ Maître de Darkness Breakers
Voleur d'Âmes ~ Maître de Darkness Breakers
avatar

Messages : 69
Date d'inscription : 17/04/2012
Age : 21
Localisation : Ailleurs.

Feuille de personnage
Age: 26 ans
Rang: S+
Pouvoir/(Guilde): Magie des Âmes / Darkness Breakers

MessageSujet: Re: Le Voleur d'Âmes est de retour...   Mar 12 Juin - 20:42

Huhu dépêchez-vous de poster vos fiches vous :P

Et merci Oz ~ ^^



Merci Alwy ♥

Dryden's Theme:
 



Heads or tails ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Voleur d'Âmes est de retour...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Voleur d'Âmes est de retour...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Retour aux bercailles [Qui veut]
» L'homme est de retour ...
» Stats pour un voleur level 10
» Jean-Bertrand Aristide : Un comité pour son anniversaire et son retour
» retour de la droite dure en Suisse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Communauté :: Présentations du personnage :: Fiches validées-
Sauter vers: