AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Thème 5 par Alwenn (Merci à Celska pour son codage) o/

Partagez | 
 

 Une recrue peu ordinaire [PV Alwenn]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dryden
Voleur d'Âmes ~ Maître de Darkness Breakers
Voleur d'Âmes ~ Maître de Darkness Breakers
avatar

Messages : 69
Date d'inscription : 17/04/2012
Age : 21
Localisation : Ailleurs.

Feuille de personnage
Age: 26 ans
Rang: S+
Pouvoir/(Guilde): Magie des Âmes / Darkness Breakers

MessageSujet: Une recrue peu ordinaire [PV Alwenn]   Mar 17 Juil - 18:45

Ce jour-là, il pleuvait sur la capitale. Le fragile rideau aqueux baignait Kilvas dans une atmosphère encore plus morne et triste que d'habitude. Et très grise, aussi. Grise comme le ciel, où les nuages étaient tellement nombreux qu'on ne parvenait plus à les distinguer les uns des autres, formant une masse homogène couvrant le toit du monde. Grise comme les gratte-ciel et autres immeubles, pauvres constructions humaines aussi moroses que leurs créateurs. Grise encore comme le bitume près duquel ces bâtiments étaient construits, et grise toujours, reflétant l'état d'esprit des gens qui y vivaient.
Gris.
Couleur qui évoquait à la fois peu et beaucoup pour Dryden, qui se trouvait à l'abri dans son bureau surplombant la ville. Une couleur neutre, qui exprimait notamment le mixité des espèces dans tout Emrys... Le noir, ces espèces ignobles et contre-nature qui avaient envahi le monde, rejetées ou non, et le blanc, l'humanité qui ne pouvait atteindre son apogée à cause de ces erreurs qu'étaient les créatures magiques.
Ce gris ne pouvait durer. Et lui, Dryden, maître de Darkness Breakers, allait faire en sorte que le blanc redevienne immaculé...

Il regarda encore quelques minutes les larmes du ciel filer pareilles à des millions d'aiguilles en direction du sol puis se détourna et posa son regard sur les papiers empilés de façon anarchique sur son bureau. Il avait encore beaucoup de travail... Le Voleur d'Âmes soupira. Plus tard. Il repoussa d'un revers tranquille de la main la pile de dossiers qu'il avait à remplir et ouvrit l'un des tiroirs de son bureau. A l'intérieur se trouvait une unique chose, bien au fond : un paquet de cartes. Mais pas des cartes ordinaires comme celles avec lesquelles on joue au poker ou à la belote, non. Des cartes de tarot. Celles utilisées par les cartomanciens pour lire l'avenir.
Dryden prit le paquet et l'examina avec attention. Comme à chaque fois qu'il l'avait dans les mains, il avait l'impression que l'énergie des cartes qu'il contenait vibrait étrangement dans ses doigts. Il sourit et se leva avant de s'installer dans le fond de la pièce, sur un tapis circulaire représentant un pentacle. Blanc sur fond noir. Le morceau de tissu d'environ deux mètres de diamètre était entièrement tissé avec du cachemire de la meilleure qualité, et Dryden en était très satisfait. Il s'y assit en tailleur et ouvrit lentement le paquet, sortant les vingt-deux arcanes majeurs qu'il disposa face verso tout autour de lui sur le tapis. Le maître de Darkness Breakers ferma les yeux et sembla se concentrer alors que la lumière de la pièce déclinait nettement...
Après quelques minutes, Dryden posa lentement sa main sur une carte et la retourna. La Roue de fortune. Le dixième arcane. Le Voleur d'Âmes esquissa un sourire énigmatique et ferma à nouveau les yeux, passant sa main au-dessus de ses cartes pour ressentir l'énergie en émanant... Il en retourna une nouvelle. Le Mat, ou le vingt-et-unième arcane. Dryden n'ouvrit pas les yeux tout de suite, retenant l'emplacement de la carte, et retourna une autre lame. Le quatrième arcane, l'Empereur... Il rouvrit les yeux et regarda le Mat puis l'Empereur. Il promena son regard de l'un à l'autre puis le reporta sur la Roue de fortune.

* Oh... C'est intéressant. Il ne me manque plus que... Celle-là. *

Dryden prit l'une des cartes se trouvant dans son dos. Il caressa doucement son verso du bout des doigts avant de la retourner. Le Monde. La réussite. Comme prévu. Le jeune chasseur esquissa un sourire et rangea les cartes qui étaient restées retournées, plaçant les quatre lames qu'il avait tirées devant lui, dans l'ordre. La Roue de fortune, le Mat, l'Empereur et le Monde. Le reste n'était qu'intuition et interprétation personnelle. Une visite allait avoir lieu, bientôt... Très bientôt. Une visite peu commune qui pourrait représenter une nouvelle corde à son arc... Il était l'Empereur et la personne qui allait lui rendre visite, le Mat. Enfin quelqu'un qu'il pourrait manipuler à sa guise...

A cet instant, quelqu'un frappa à la porte. A peine surpris mais légèrement contrarié d'être dérangé, Dryden releva la tête.

Dryden : Entrez.

Sans daigner se lever ou ranger ses cartes, le maître de Darkness Breakers regarda du fond de son bureau la porte s'ouvrir sans bruit alors que la luminosité restait faible. Il reconnut sans peine l'âme de l'un de ses membres, un jeune homme de bonne famille nommé William Alexander Atharey. Il le tenait en estime, car malgré le fait qu'il ne maîtrise aucun pouvoir particulier, sa maîtrise de l'escrime était franchement élevée. Dryden avait eu plus d'une fois l'occasion de le voir à l’œuvre...
Mais quelque chose froissa le Voleur d'Âmes. Il n'était pas seul. Accompagné d'une âme inconnue, une âme étrange. Une âme qui n'était pas humaine, elle était bien trop subtile pour l'être... Dryden plissa les yeux. Était-ce ce potentiel nouveau membre dont il lui avait déjà parlé ? Si c'était le cas, il aurait été préférable qu'il le prévienne avant de venir comme ça... Enfin, c'était certainement dans son caractère d'agir ainsi. Et puis... Il sentait que cette personne inconnue était celle qu'il attendait.
Le Mat.
Dryden esquissa un sourire empreint d'ironie avant d'interpeler le membre de sa guilde sur un ton moqueur :

Dryden : Eh bien, Monsieur Atharey ? Que me vaut l'honneur de votre visite ? Et qui est avec vous ?



Merci Alwy ♥

Dryden's Theme:
 



Heads or tails ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alwenn

avatar

Messages : 300
Date d'inscription : 10/10/2011
Age : 17
Localisation : À portée de main de Dryden.

Feuille de personnage
Age: 15
Rang: B
Pouvoir/(Guilde): Télépathie, Lecture de pensées/ Darkness Breakers

MessageSujet: Re: Une recrue peu ordinaire [PV Alwenn]   Ven 20 Juil - 15:02

La peur. L’angoisse.

C’était ce que je ressentais à ce moment-là, devant cet homme. Cachée derrière la présence rassurante de William, je commençais à regretter ma décision…

Celle de rentrer à Darkness Breakers.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------

Une lumière pâle envahissait peu à peu la pièce. Un gémissement se fit entendre, et ce fut une silhouette de jeune femme se redressant doucement.
Alwenn ouvrit les rideaux, avant de pousser un léger soupir. Encore une journée maussade qui s’annonçait… Son regard semblait perdu dans le vide, sur le paysage linéaire que lui offrait la ville, qui se réveillait peu à peu. Paysage morne et triste, dont la majorité des immeubles abritaient des êtres dont l’éducation et la mentalité les rendaient prêts à tout pour éradiquer le mal que représentaient les créatures maléfiques. Et Alwenn vivait avec l’un d’eux…


« Je rentrerai dans la journée du dix-huit »

La jeune fille ferma lentement ses yeux, avant de les rouvrir. Elle avait encore du temps avant que son ami revienne…Temps qu’elle prit pour se préparer. Aussi bien physiquement que mentalement à définitivement se faire passer pour un elfe, et ce au milieu de milliers d’humains… Très vite, Alwenn sentit la présence de son compagnon se rapprocher et, comme à son habitude, descendit l’attendre à l’entrée de l’immeuble une bouteille d’eau à la main.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------

À l’avenir, je devrais me méfier des jours de pluie. J’ai perdu ma famille, je me suis cassé le bras pour la première fois, j’ai cassé mon porte-bonheur et suis tombée vraiment malade, tout ça un de ces jours-là. Et aujourd’hui, j’allais m’exposer à un grand danger et me rendre encore plus vulnérable que ce que j’étais auprès des chasseurs.

Il faudra vraiment que je me méfie des jours de pluie.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------

« Merci »

Sourire. Alwenn déposa un baiser sur la joue du bretteur. Simple contact lui permettant de deviner ce qu’il pense…
«De rien, Will. Et non, tu ne connaîtras pas la signification des fleurs bleues. »

Le bleu. Voilà une couleur qu’Alwenn portait rarement dans ses cheveux. Qu’exprimait-elle ? La tristesse ? L’angoisse ? La détermination ? Ou peut-être les mauvais jours de pluie...

Court moment de répit passé plus vite que ce à quoi s’attendait la jeune fille. À peine une heure plus tard, le couple se mettait en route pour le QG de Darkness Breakers. Ainsi, Alwenn suivait timidement William, un pan de sa veste dans la main. Le trajet était abominablement long, et plus ils avançaient, plus l’elfe appréhendait le moment où elle allait devoir se soumettre au regard d’un homme… Dryden.



--------------------------------------------------------------------------------------------------------

William m’a maintes fois parlé du « grand chef », Dryden, ainsi que de son pouvoir presque absolu. Il me parlait de lui comme d’un homme mystérieux, déterminé et qu’il n’avait jamais vu s’énerver. Et là, j’étais devant lui, dans son bureau, après avoir eu sur moi pendant de longs mètres le regard hautain et quelque peu méprisant de tous les membres de la guilde. En effet, les créatures, acceptées ou non, y étaient assez mal vues… Mais personne osait dire quoi que ce soit, sûrement dissuadés par la présence de William à mes côtés. S’ils savaient…

Je fixais Dryden du haut de l’épaule de William, attendant une réaction de sa part. Et en attendant, j’observais ce qui l’entourait… Il était assis dans un pentacle blanc, quatre cartes retournées devant lui. Cartes de tarot, à mon avis…

Soupir de sa part. Un soupir terriblement expressif, avec lequel je conclus que cette visite inopportune l’agaçait quelque peu…

Eh bien, Monsieur Atharey ? Que me vaut l'honneur de votre visite ? Et qui est avec vous ?

Sa voix, son expression, toutes deux correspondaient à peu près à l’image que je me faisais de lui. Et cette image me faisait jusque -à franchement peur…

Je vous présente Alwenn, la jeune fille dont je vous avais parlé.

Je crois qu’à ce moment-là, j’ai inconsciemment glissé ma tête derrière William, tant j’étais gênée. Je ne savais pas quoi dire, même si je pensais que la moindre des politesses était de le saluer…

Veu… Veuillez excuser William de ne pas vous avoir prévenu, mais il a voulu me présenter à vous au plus vite, mon accord est quelque chose qu’il attend depuis longtemps… De plus, il craignait que je change d’avis… dis-je d’une voix frêle.

Je serrais de plus en plus la veste de William, qui me donna un léger coup de main sur la hanche. Sans doute voulait-il me dire de déstresser… Alors je lâchai peu à peu son vêtement, et me décalai doucement vers la droite. Et j’ai boité.

Il n’y avait aucun obstacle, mais j’ai boité. Certes subtilement, mais je l’avais fait… Je repris mon équilibre, poids discrètement réparti sur ma jambe gauche, une main devant la bouche, l’autre trifouillant nerveusement ma robe… En face de ma marque. C’était elle, la cause de ce défaut de déplacement. Ou plutôt elle et moi… Parce que depuis le jour où j’ai tenté de mettre fin à mes jours, il m’arrive de temps en temps de trébucher sans raison apparente.
Et je pensais que c’était vraiment grave. Parce que les yeux de Dryden étaient déstabilisants, parce que j’avais peur de mal faire quelque chose.

La peur. L’angoisse.

C’était ce que je ressentais à ce moment-là, devant cet homme. Ayant abandonné la présence rassurante de William devant moi, je continuais à regretter ma décision…



«L'incertitude est le pire des maux jusqu'au moment ou la verite vient nous faire regretter l'incertitude.»

Fan de Myu. ♥:
 






Merci Drys ! C'est chou <3  




Roses !:
 


Dernière édition par Alwenn le Sam 28 Juil - 3:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/afkfromirl
Dryden
Voleur d'Âmes ~ Maître de Darkness Breakers
Voleur d'Âmes ~ Maître de Darkness Breakers
avatar

Messages : 69
Date d'inscription : 17/04/2012
Age : 21
Localisation : Ailleurs.

Feuille de personnage
Age: 26 ans
Rang: S+
Pouvoir/(Guilde): Magie des Âmes / Darkness Breakers

MessageSujet: Re: Une recrue peu ordinaire [PV Alwenn]   Sam 21 Juil - 14:15

Dryden observait le jeune elfe qui se tenait derrière William d'un air amusé. Si timide... Était-ce vraiment d'elle dont le membre de Darkness Breakers lui avait parlé ? Elle qui pourrait faire un potentiel nouveau chasseur... ? Le Voleur d'Âmes en doutait...

William : Je vous présente Alwenn, la jeune fille dont je vous avais parlé.

Effectivement c'était bien elle, et la jeune fille en question baissa la tête pour se cacher derrière l'épéiste une fois qu'il l'eut présentée. Le Maître de Darkness Breakers était-il si effrayant que ça ? Dryden commençait à se le demander, l'air vaguement étonné. Peut-être était-ce la petite plaisanterie qu'il avait adressée à son subordonné qui avait effrayé la dénommée Alwenn. Ou alors, c'était son rang... Il était tout de même au sommet de la hiérarchie dans la société d'Emrys, et elle n'était qu'un elfe. Encore que... Dryden devait s'assurer qu'elle n'était vraiment une simple jolie créature aux oreilles pointues. Cette dernière finit par s'exprimer, d'une voix fluette :

Alwenn : Veu… Veuillez excuser William de ne pas vous avoir prévenu, mais il a voulu me présenter à vous au plus vite, mon accord est quelque chose qu’il attend depuis longtemps… De plus, il craignait que je change d’avis…

Il craignait qu'elle change d'avis... Règle n°1 pour intégrer Darkness Breakers : Être sûr de son choix et avoir une détermination de fer. Elle avait plutôt intérêt à avoir de solides arguments pour que le maître l'accepte... Celui-ci se leva et prit le temps de ranger tranquillement ses cartes avant de pointer son regard doré dans la direction des deux nouveaux arrivants :

Dryden : Allons, ce n'est pas dramatique. Et je suis certain qu'il sait que je ne lui en veut pas.

Dryden sourit en remarquant le léger geste de William Alexander Atharey en direction de sa camarade, certainement pour la rassurer et lui dire de se détendre. Elle devait vraiment être spéciale pour qu'il la lui présente sans l'en avoir informé avant, sans compter que c'était un elfe...

Celle-ci se décida finalement à se décaler lentement pour se montrer. C'est à ce moment là que le Voleur d'Âmes nota son pas maladroit. Comme si elle était blessée... C'était léger, mais il l'avait remarqué et il reporta son regard sur la jambe d'Alwenn. Cette dernière avait dû comprendre qu'il l'avait vu car elle mit une main sur sa bouche, comme si elle avait gaffé... ou peut-être juste parce qu'elle était gênée, qui sait. Dryden n'y fit pas attention, focalisé sur la deuxième main d'Alwenn qui avait attrapé une partie de sa robe au niveau de sa cuisse et la faisait tourner entre ses doigts d'un geste nerveux
.

* Je me demande bien ce qu'elle cache... Mais je le saurais très vite. *

L'air pensif un instant, Dryden afficha un nouveau sourire en s'approchant de la porte, alors que la luminosité augmentait à nouveau à chaque pas. Alwenn s'était enfin avancée malgré son hésitation visible mais n'avait pas l'air rassurée du tout... Le Maître de Darkness Breakers s'arrêta à quelques mètres d'elle et la détailla d'un œil attentif. Elle était jeune. Le Voleur d'Âmes lui donnait la quinzaine. La plupart des membres de Darkness Breakers étaient des chasseurs expérimentés, et leur âge était marqué en conséquence, hormis quelques perles rares que Dryden se plaisait à dénicher. Comme ce cher William par exemple, qui n'avait encore que 17 ans... Mais le Voleur d'Âmes l'affectionnait particulièrement et avait appuyé son ascension dans la guilde. Il était digne de confiance, et il ne lui ramenait pas n'importe qui...

Cependant, cet elfe avait quelque chose d'étrange... Son âme était légère et subtile, comme toute âme d'elfe, mais elle avait quelque chose de plus. Une sorte d'empreinte que Dryden sentait comme amère... L'empreinte des elfes noirs. Cette dernière n'était pas perceptible tout de suite, comme effacée par une personnalité paradoxale, mais elle était là. Le Maître de Darkness Breakers ne laissa rien paraître de cette découverte et adressa un sourire franc à Alwenn :

Dryden : Que diriez vous de faire plus ample connaissance dans mon salon ? Nous y serions plus à l'aise que dans un bureau oppressant...

Sans attendre sa réponse, Dryden posa avec délicatesse une main sur l'épaule de la jeune elfe pour l'emmener vers une pièce jouxtant le bureau, dans laquelle se trouvait des fauteuils en cuir noir et une grande table basse en cristal et ébène sculpté. Avant de disparaître derrière le rideau de soie bleu foncé qui séparait le salon du bureau, le Voleur d'Âmes lança un regard par-dessus son épaule en direction de William.

Dryden : Vous pouvez disposer, William. Rassurez-vous, votre protégée est entre de bonnes mains...



Merci Alwy ♥

Dryden's Theme:
 



Heads or tails ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alwenn

avatar

Messages : 300
Date d'inscription : 10/10/2011
Age : 17
Localisation : À portée de main de Dryden.

Feuille de personnage
Age: 15
Rang: B
Pouvoir/(Guilde): Télépathie, Lecture de pensées/ Darkness Breakers

MessageSujet: Re: Une recrue peu ordinaire [PV Alwenn]   Ven 27 Juil - 16:04

Shurg. Pauvre de moi, je n’aurais jamais dû… Je ne suis qu’une incapable… Au secours.


--------------------------------------------------------------------------------------------------------

Inconsciemment, je cherchais toujours sa présence. Bien qu’il ne fût qu’à quelques mètres de moi, j’avais l’impression qu’il me manquait quelque chose... Sensation que je m’efforçai de masquer en présence du maître de Darkness Breakers.
Seulement une demi-douzaine de pas, et je sortais de la pièce, fuyant le regard oppressant de Dryden, qui semblait me sonder et pouvoir lire en moi comme dans un livre ouvert… Surtout que celui-ci était posé sur ma main, au niveau de ma marque…

Celle révélant ma nature d’Elfe noir.

J’aurais tant aimé… Être humaine, être un elfe, ou même pouvoir faire confiance aux elfes noirs ! J’ai toujours été sans clan, sans espèce. Sans personne pour réellement m’accepter telle que j’étais… Et ça me manquait terriblement. Rien que le fait de savoir que je pourrais être rejetée par William me tourmentait… Surtout, je savais que je ne pourrais pas lui mentir indéfiniment, et qu’il finirait par découvrir ce que j’étais : une abomination de créature rejetée…

Mais même s’il m’inspirait une peur irrationnelle, Dryden me rassurait un peu. Parce qu’il semblait avoir beaucoup d’estime pour William, et cette conduite me soulageait de l’éventuelle faute qu’il aurait pu porter s’il s’avérait que j’étais réellement une incapable aux yeux de Dryden.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------

Un sourire resplendissant, clamant la quiétude et la détermination, bien que timide. C’est ce que s’était finalement décidé à arborer Alwenn, qui se voulait le plus enjouée et décontractée possible. Même si ce n’était pas le cas, la jeune fille se sentait beaucoup mieux après avoir essayé de positiver un peu, et surtout après s’être rappelé les paroles de son ami.

* Tu ne dois pas stresser, tu n’as aucune raison de le faire ! Je ne vois pas pourquoi Dryden refuserait une elfe aussi jolie – et aussi compétente pour récolter des informations, les transmettre et pouvant se défendre seule ! *
C’était légèrement amusée et soulagée par les paroles de William que la jeune elfe s’était rapprochée avec prudence de Dryden. Cependant, l’expression qu’avait affichée ce dernier pendant un court instant ne lui avait pas échappé, et commença à réprimer son sourire…

Que diriez-vous de faire plus ample connaissance dans mon salon ? Nous y serions plus à l'aise que dans un bureau oppressant...

--------------------------------------------------------------------------------------------------------

Je frissonnai. Ce que je hais devoir lire dans les pensées des gens lorsque je rentre en contact avec eux… Même si ça n’arrive que quand elles sont relativement apparentes, ça a un don pour me faire perdre espoir, quelques fois… Et j’étais dans l’un de ces cas de figure.

Lorsque Dryden posa sa main sur mon épaule, quelques mots me traversèrent l’esprit, bien que brouillés.

* Empreinte…… El………oir.

Aucun doute ne s’imposa à moi. D’une manière ou une autre, il avait tout découvert… Et venait de renvoyer William. J’étais « entre de bonnes mains », hein…

--------------------------------------------------------------------------------------------------------

Parmi les nombreuses habitudes se transmettant de génération en génération chez les Atharey, il y a la révérence. Avant de quitter quelqu’un de plus haut placé que soi, on se doit d’en faire une, marquée ou pas. Et depuis tout petit, cette coutume, comme toutes les autres, horripilait le jeune William. Ne pas les respecter était un manque flagrant de respect, ce qui n’empêchait pas le garçon de chercher tous les moyens possibles pour y échapper.

Mais William avait grandi, et s’était à peu près plié à tout ça. Alors avant de quitter sa jeune amie et son maître, il se pencha légèrement en avant, les yeux fermés, un bras dans le dos.

Parfait, n’est-ce pas ?

Sauf qu’en relevant la tête, le jeune homme inclut discrètement dans le geste un petit clin d’œil en direction d’Alwenn, pour la rassurer.

William n’aimait pas se plier à ce genre de règles, et n’allait probablement jamais le faire…


--------------------------------------------------------------------------------------------------------

À côté du bureau où j’avais été accueillie était une petite pièce richement meublée. Je souriais toujours timidement, attendant une quelconque indication de la part de Dryden.

Je cachais mon véritable état d’esprit. Parce qu’au fond de moi, ce que je pensais, c’était…
Shurg. Pauvre de moi, je n’aurais jamais dû accepter… Je ne suis vraiment qu’une incapable, mais c’est nécessaire que je me fasse des relations,… non ? Si c’est le cas, je suis mal partie. Au secours.



«L'incertitude est le pire des maux jusqu'au moment ou la verite vient nous faire regretter l'incertitude.»

Fan de Myu. ♥:
 






Merci Drys ! C'est chou <3  




Roses !:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/afkfromirl
Dryden
Voleur d'Âmes ~ Maître de Darkness Breakers
Voleur d'Âmes ~ Maître de Darkness Breakers
avatar

Messages : 69
Date d'inscription : 17/04/2012
Age : 21
Localisation : Ailleurs.

Feuille de personnage
Age: 26 ans
Rang: S+
Pouvoir/(Guilde): Magie des Âmes / Darkness Breakers

MessageSujet: Re: Une recrue peu ordinaire [PV Alwenn]   Mar 31 Juil - 16:16

Dryden remarqua avec satisfaction que son invitée s'était finalement décidée à surmonter son malaise pour arborer un sourire resplendissant. Pour cacher son malaise surtout, oui, car le Maître de Darkness Breakers distinguait les émotions dans l'âme des gens avec une facilité déconcertante. Ainsi, ce masque de détermination en devenait presque ridicule... Mais il s'y était fait à la longue, à force de voir les gens essayer vainement de cacher leurs véritables sentiments. C’en devenait presque amusant.
Cependant, quand la jeune elfe avait suivi le regard du Voleur d'Âmes lorsqu'il avait eu un doute l'espace d'une seconde, elle l'avait tout de suite senti. Son sourire s'était atténué, et son âme avait reflété des émotions en relief par rapport aux autres : la peur et l'inquiétude. Surtout quand il lui avait touché l'épaule... De quoi était-elle réellement capable ? Quoi qu'il en était, le malaise d'Alwenn semblait avoir grimpé d'un cran depuis...

Quand Dryden avait salué William Alexander Atharey, celui-ci avait comme à son habitude exécuté une révérence en signe de respect. Le Maître de Darkness Breakers lui avait déjà dit que ce n'était pas nécessaire, mais apparemment on n'échappait pas aussi facilement aux coutumes familiales, bien que le Voleur d'Âmes savait que William n'aimait pas vraiment ce genre de traditions... Enfin. C'était comme ça.
Seulement cette fois-ci, le jeune chasseur de Darkness Breakers avait adressé un clin d’œil à son amie en se redressant. Clin d’œil qui n'avait pas échappé à Dryden et qui tira un sourire à ce dernier. Alwenn en avait sans doute bien besoin, et il n'avait aucune raison de blâmer Will pour ça...

Une fois le pan de rideau retombé derrière Alwenn et Dryden, ce dernier prit le temps comme toujours d'observer son salon. Une grande salle décorée dans un style ancien, avec des tableaux étranges sur les murs et des tapisseries rouges, ainsi qu'un grand lustre au-dessus de la table basse en cristal et ébène. Table autour de laquelle se trouvaient 4 fauteuils en cuir de couleur noire, et un peu en retrait, sur le mur, un appareil semblable à un interphone. Le Voleur d'Âmes n'était pas peu fier de ce salon où il passait beaucoup de temps lorsqu'il en avait l'occasion... Il s'éloigna d'Alwenn pour s'approcher de l'interphone et appuya sur le bouton avant de dire tranquillement :


Dryden : Apportez-nous du thé et deux tasses.

Dryden relâcha le bouton et se tourna vers son invitée en arborant un sourire franc. Il s'installa sur l'un des fauteuils de cuir avant d'en désigner un à la jeune elfe.

Dryden : Installez-vous je vous en prie. Alors comme ça vous êtes une amie de William ? Il est rare qu'il m'en présente.

Le chasseur observait calmement son interlocutrice, s'amusant à chercher ce qui la troublait le plus. Le fait qu'elle avait discerné ses doutes, ce qu'il était capable de lui faire ou sa seule présence ? Quoi qu'il en était, bien que cette situation était amusante il avait décidé d'être gentil avec elle... Pour l'instant, du moins. Après tout, elle était son Mat, elle pourrait lui être utile...

Quelques minutes plus tard, une charmante jeune femme entra avec un plateau sur lequel était posé une théière et deux tasses fumantes. Elle posa ce même plateau sur la table basse et Dryden la remercia d'un signe de la tête accompagné d'un sourire avant qu'elle se retire sans un mot. Le Maître de Darkness Breakers prit l'une des tasses et souffla sur la vapeur qui émanait du liquide brûlant tout en regardant son invitée.


Dryden : Bien. Nous pouvons discuter comme il se doit désormais. J'espère que vous aimez le thé...

Il sourit et prit le temps de boire une gorgée de thé avant de reprendre :

Dryden : Pour commencer, pourquoi souhaitez-vous intégrer notre guilde ? Vous devez savoir chère Alwenn que nous ne sommes pas n'importe quels chasseurs ici...



Merci Alwy ♥

Dryden's Theme:
 



Heads or tails ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alwenn

avatar

Messages : 300
Date d'inscription : 10/10/2011
Age : 17
Localisation : À portée de main de Dryden.

Feuille de personnage
Age: 15
Rang: B
Pouvoir/(Guilde): Télépathie, Lecture de pensées/ Darkness Breakers

MessageSujet: Re: Une recrue peu ordinaire [PV Alwenn]   Lun 10 Sep - 21:35

Il arborait un sourire confiant… Contrairement à moi, qui en tremblais presque. Et il semblait avoir remarqué mon désarroi et prendre plaisir à le voir s’agrandir au fur et à mesure de ses paroles…

Il, Dryden. Maître de Darkness Breakers. Puissance suprême du monde. Manipulateur, confiant, c’est tout ce que j’avais pu noter à propos de mon interlocuteur. Aussi, il ne laisse pas vraiment d’ouverture, et ne révèle pas vraiment ce qu’il pense…

Deux tasses, du thé. C’est ce qu’il avait demandé, à travers l’interphone. Tranquille, calme… froid. De la froideur. C’est ce que l’on ressentait en écoutant bien la phrase qu’il venait de prononcer… Toutes ses phrases, en fait. Elles dégageaient toutes quelque chose d’assez sombre, quelque chose indiquant que cet homme pouvait faire n’importe quoi pour atteindre son but, n’importe quoi. Aussi horrible que ça pourrait être…

Installez-vous je vous en prie. Alors comme ça vous êtes une amie de William ? Il est rare qu'il m'en présente.

Question piège ? Je ne savais pas quoi répondre. Lui dire que pendant notre enfance on s’était promis en mariage ? Et puis quoi encore… Tandis que je réfléchissais à quoi lui répondre, une jeune femme entra dans la pièce, un plateau avec deux tasses ainsi qu’une théière. Je relevai la tête, et remarquai l’expression perplexe de Dryden, qui semblait vouloir lire dans mes pensées…

En effet, William et moi nous connaissons depuis l’enfance… m’étais-je finalement décidée à répondre.

Je pris une tasse de thé, et regardai longuement mon reflet dedans. Le regard dans le vide, je pris finalement une gorgée. J’ai alors souri, je crois. Je crois qu’à ce moment, je m’étais remémoré des souvenirs d’enfance, retombant dans une profonde nostalgie… Vite brisée par la prochaine question qu’allait me poser Dryden.

Pour commencer, pourquoi souhaitez-vous intégrer notre guilde ? Vous devez savoir chère Alwenn que nous ne sommes pas n'importe quels chasseurs ici...

Contre toute attente, je n’hésitai pas longtemps avant de répondre. Après tout, j’étais sûre de ce que je ressentais, de ma vision des choses… Et peu importait ce qu’il allait penser de ma réponse, c’est ce que je pensais. Tout simplement parce que je n’étais pas réellement déterminée à faire ce que j’allais faire, et puis que pas grand-chose m’attachait encore au monde… Cependant, l’idée de pouvoir faire de la peine à William me retint quelques instants, ce qui me laissa le temps de réfléchir un peu à ce que j’allais faire.

Je pouvais lui être utile. Très utile. C’est ce que j’ai pensé, que j’ai réalisé, et ce qui m’a aidée à faire un choix qui allait changer ma vie…


--------------------------------------------------------------------------------------------------------

Elle se leva. Rien ne semblait plus pouvoir l’arrêter, elle était lancée. Cette silhouette fragile qu’elle avait contrastait avec la lueur soudaine qui s’était éveillée dans son regard… Une expression déterminée, il semblait évident qu’elle était sûre d’elle, malgré les deux gouttes qui s’apprêtaient à perler depuis ses yeux…

Je n’ai aucune envie de vous mentir. Je n’ai aucune envie non plus de tuer qui que ce soit. Mais je sais bien que je serai obligée, si je veux trouver ma place ici. Je n’ai pas choisi d’intégrer la guilde à cause d’une réelle ambition personnelle, mais plutôt pour répondre à mes questions. Je serai vôtre, sachez-le. Je sais que vous êtes au courant, je suis un elfe noir. Vous pouvez me tuer à tout instant, mais je m’en fiche. Je risque de regretter, mais aussi de trouver ce que je cherche. Et si j’arrive à accomplir ma quête, je sais qu’il me restera pas beaucoup de temps. Mais je pourrai partir tranquille….

Elle n’avait pas tout révélé sur un coup de tête, mais avait bel et bien mûrement réfléchi à ce qu’elle devait dire. Était-ce la bonne solution ? Un bon choix ? Seul le temps nous le dira…

HRP:
 


«L'incertitude est le pire des maux jusqu'au moment ou la verite vient nous faire regretter l'incertitude.»

Fan de Myu. ♥:
 






Merci Drys ! C'est chou <3  




Roses !:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/afkfromirl
Dryden
Voleur d'Âmes ~ Maître de Darkness Breakers
Voleur d'Âmes ~ Maître de Darkness Breakers
avatar

Messages : 69
Date d'inscription : 17/04/2012
Age : 21
Localisation : Ailleurs.

Feuille de personnage
Age: 26 ans
Rang: S+
Pouvoir/(Guilde): Magie des Âmes / Darkness Breakers

MessageSujet: Re: Une recrue peu ordinaire [PV Alwenn]   Ven 28 Déc - 20:18

Désespérée. Elle était vraiment désespérée. Dryden ne s'attendait pas à ce qu'elle soit aussi sûre d'elle suite à sa question, ce qui, il faut le relever, le troubla. La frêle et indécise petite elfe à laquelle il avait eut affaire jusqu'à présent semblait être un souvenir. Bas les masques, elle renonçait enfin à l'idée de cacher ses véritables sentiments et Dryden préférait largement qu'on soit franc avec lui. Et dans le cas présent, Alwenn avait décidé d'être honnête, ce qui lui serait certainement profitable par la suite...

La stupra venait de se lever et son regard brillait de détermination. Elle ne doutait pas. Elle ne doutait plus. Elle avait pris sa décision et allait aller jusqu'au bout, même si elle était consciente qu'il n'y aurait pas de retour en arrière possible.
Dryden la regardait attentivement. Elle brillait enfin. Son âme si contradictoire semblait avoir éclaté son cocon brumeux constitué d'émotions paradoxales et d'hésitations, dévoilant aux yeux du maître de Darkness Breakers sa véritable valeur. Sa lumière.

Alwenn avait une âme des plus éclatantes que Dryden ait vu à ce jour. Mais aussi des plus fragiles... Des perles liquides commencèrent à s'accrocher à ses cils, poussées certainement par le trop plein d'émotions dont voulait se débarrasser son esprit. C'était normal, après tout. Car ce qu'elle allait dire devait lui demander beaucoup de volonté...


Alwenn : Je n’ai aucune envie de vous mentir. Je n’ai aucune envie non plus de tuer qui que ce soit. Mais je sais bien que je serai obligée, si je veux trouver ma place ici. Je n’ai pas choisi d’intégrer la guilde à cause d’une réelle ambition personnelle, mais plutôt pour répondre à mes questions. Je serai vôtre, sachez-le. Je sais que vous êtes au courant, je suis un elfe noir. Vous pouvez me tuer à tout instant, mais je m’en fiche. Je risque de regretter, mais aussi de trouver ce que je cherche. Et si j’arrive à accomplir ma quête, je sais qu’il me restera pas beaucoup de temps. Mais je pourrai partir tranquille….

Bien que Dryden savait partiellement ce qu'allait dire son interlocutrice, un silence pesant suivit la déclaration de l'elfe noir. Le Voleur d'Âmes l'observait toujours, prenant son temps malgré la tension perceptible d'Alwenn. Il semblait réfléchir...

Finalement, le maître de guilde posa sa tasse de thé et se leva à son tour. Il plongea ses yeux dorés dans ceux de la stupra. Elle l'avait impressionné par sa tirade, il devait bien l'admettre. Elle avait fait preuve d'un courage irréprochable, ce qui était une qualité essentielle pour devenir membre de Darkness Breakers. Pourquoi pas, après tout... Si elle faisait attention, personne ne remarquerait sa nature... Et de toute façon, qui pourrait ne serait-ce qu'imaginer la présence d'une créature rejetée dans la plus puissante des guildes de chasseurs d'Emrys ? Un nouveau sourire étira les lèvres de Dryden qui posa sa main sur l'épaule de l'elfe noir :


Dryden : Bienvenue à Darkness Breakers, Alwenn.

Un éclat différent s'alluma dans ses yeux après ces brèves paroles. Une lueur effrayante qui sembla faire luire l'orangé doré de ses iris. Il la rapprocha soudain de lui, avec douceur pourtant, et son visage de retrouva à quelques centimètres de celui de la frêle créature. Il plongea son regard perçant dans celui de cette dernière et chuchota :

Dryden : Par contre, tu as plutôt intérêt à bien te comporter, jeune stupra... Ne t'en fais pas, si tu es sage, je ne te ferai aucun mal... Mais accomplis bien les missions que je t'assignerai et reste discrète, sinon... Je pense que tu es capable d'imaginer que ce que je peux te faire n'est pas forcément très rose...

Il lâcha son épaule et se redressa lentement, la toisant un petit moment avant de se rassoir tranquillement. Les pièces du puzzle étaient en place. Cette jeune elfe noir pouvait lui rendre d'immenses services, et infiltrer sans trop de problèmes les autres stupras pour obtenir des informations qui valaient des millions de Kilveans. Et Dryden savait qu'il pourrait compter sur sa fidélité, puisqu'elle avait un objectif... Ce serait donc dommage qu'elle meure avant de l'atteindre.

Mais il y avait quand même un petit détail auquel le chasseur voulait une réponse... Aussi récupéra-t-il sa tasse de thé et enchaîna comme s'il était tout à fait normal qu'il discute avec un elfe noir, reprenant tout aussi naturellement l'usage du vouvoiement :


Dryden : Et votre ami, William Atharey ? Est-il au courant de votre nature ?

Spoiler:
 



Merci Alwy ♥

Dryden's Theme:
 



Heads or tails ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alwenn

avatar

Messages : 300
Date d'inscription : 10/10/2011
Age : 17
Localisation : À portée de main de Dryden.

Feuille de personnage
Age: 15
Rang: B
Pouvoir/(Guilde): Télépathie, Lecture de pensées/ Darkness Breakers

MessageSujet: Re: Une recrue peu ordinaire [PV Alwenn]   Mar 2 Avr - 20:22

Qu’avais-je fait, qu’avais-je fait, qu’avais-je fait ? Un long silence avait suivi ma tirade. J’avais les yeux fixés au sol, mais je sentais malgré tout le regard de Dryden sur moi. Que pouvait-il bien penser ? En tout cas, j’avais un mauvais pressentiment…

Soudain, je perçus le son de la tasse du jeune homme se posant sur la table, qui, quelques secondes plus tard, se redressa. Cette seule action de sa part fit monter en moi de la tachycardie ainsi qu’un grand sentiment d’étouffement. Je voulais juste disparaître. Disparaître. N’avoir jamais existé. Je relevai la tête, je posai les yeux sur Dryden, je m’arrêtai de respirer. Ses yeux d’or brillaient d’une lueur étrange, comme ceux d’un chat dans la nuit. Et ces yeux-là, ils me fixaient. Moi, la stupra.

Bienvenue à Darkness Breakers, Alwenn.

Être heureuse ? Regretter ? Je vacillais entre les deux. Surtout que le contact que je venais d’avoir avec le maître absolu était loin de me rassurer… Cette chose si effrayante que j’avais décelée lorsque je l’avais vu ressurgissait. Ses yeux, son expression, sa voix, son vocabulaire. Il avait changé du tout au tout ; ce que j’espérais être de la méfiance injustifiée et de la maniaquerie de ma part s’était révélé vrai.

Par contre, tu as plutôt intérêt à bien te comporter, jeune stupra... Ne t'en fais pas, si tu es sage, je ne te ferai aucun mal... Mais accomplis bien les missions que je t'assignerai et reste discrète, sinon... Je pense que tu es capable d'imaginer que ce que je peux te faire n'est pas forcément très rose...

Son visage était à quelques centimètres du mien. Je sentais son souffle sur moi, je sentais sa main oppressant mon épaule, je sentais… ses pensées. Comme une voix lointaine, vicieuse. Qui faisait de moi un objet.

Je ravalai ma salive, sans répondre. Tout cela n’était qu’un mauvais moment qui allait bientôt passer, c’était ce que je me disais. Je me contentais de supporter. Tout mettre sur mes épaules. Laisser passer. Laisser passer. Laisser passer… Et, à l’instant où il se détacha de moi, son attitude redevint telle qu’elle était quelques minutes auparavant. Il reprit sa tasse de thé, se tourna vers moi, effaçant ces quelques instants où il s’était révélé.

Il semblait pensif. Que semblais-je, moi ? Je devais paraître totalement paniquée. Mais ce que je voulais à tout prix être, ce que j’essayais de me persuader que j’étais, c’était décidée, déterminée, tous les termes que vous voudrez. Juste, juste pouvoir me dire «De toute façon, qu’est-ce qu’il pourrait m’arriver de plus ? Ça se passera comme ça se passera. Je subirai. » Je voulais…
Être forte.

Et votre ami, William Atharey ? Est-il au courant de votre nature ?

Sa voix me coupa dans ma réflexion. L’angoisse que j’avais, cette angoisse si contradictoire avec e que je pensais et pourtant si présente, avait été remplacée par le son de ce simple mot. William. William, que j’aimais, que je chérissais. Ma raison d’être, que j’avais, pourtant, pendant cet entretien, tout bonnement oublié.
Pour être franche, à ce moment-là, j’ai longuement hésité entre dire la vérité et mentir. A vrai dire, mentir à son sujet me fendait le cœur, mais j’ai vite compris que de toute manière, j’étais bloquée au même point. Il suffisait juste que je choisisse entre le mensonge et la vérité. Choisir entre tout lui dire, et attendre qu’il le découvre de lui-même. Le même choix que j’avais eu face à William. Sauf qu’à cet instant, j’allais choisir la vérité.

Non.




Il marchait, insouciant. Il était loin de se douter de ce qu’endurait sa bien-aimée. Pour lui, c’était une évidence : tout ça n’allait être qu’une formalité pour elle. Et la vie allait continuer comme avant…

Mais, il ne fallait pas oublier que ce jour-là...





Je devrais vraiment, à l’avenir, me méfier des jours de pluie.


«L'incertitude est le pire des maux jusqu'au moment ou la verite vient nous faire regretter l'incertitude.»

Fan de Myu. ♥:
 






Merci Drys ! C'est chou <3  




Roses !:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/afkfromirl
Dryden
Voleur d'Âmes ~ Maître de Darkness Breakers
Voleur d'Âmes ~ Maître de Darkness Breakers
avatar

Messages : 69
Date d'inscription : 17/04/2012
Age : 21
Localisation : Ailleurs.

Feuille de personnage
Age: 26 ans
Rang: S+
Pouvoir/(Guilde): Magie des Âmes / Darkness Breakers

MessageSujet: Re: Une recrue peu ordinaire [PV Alwenn]   Dim 7 Avr - 21:58

Dryden tournait lentement la cuillère dans son thé, la vapeur émanant de ce dernier caressant son visage pensif. La pauvre Elfe Noir avait l'air complètement paniquée, près de lui. Son âme semblait vaciller, sans parvenir à se stabiliser sur un état d'esprit plus ou moins « homogène ». Comme un roseau dans la tempête. Tant mieux, d'un côté. Le Voleur d'Âmes préférait les âmes souples aux âmes fortes. Combien de fois avait-il été déçu par des âmes tenant le coup sans ciller pendant parfois plusieurs années, avant de rompre soudain ? Des chênes. Oui, comme cette fable sur le chêne et le roseau. Son Mat était un roseau, ce qui était une très bonne chose.

Le changement brutal du chasseur avait été un test, comme il avait coutume d'en faire à tous les candidats pour la place de membre de Darkness Breakers, bien que cette fois-ci il avait conscience que ledit test avait été plus difficile que d'habitude psychologiquement. C'était normal après tout, elle avait plutôt intérêt à mériter sa place en tant que stupra. Enfin, peu importait maintenant, puisqu'elle avait passé le test avec succès. Son âme avait plié, mais ne s'était pas rompue. Et maintenant, elle tentait d'émaner courage et détermination, puisant au fin fond de ses réserves pour y parvenir. Cette sorte de danse étrange et mystique qui s'offrait à ses seuls yeux fit sourire Dryden, qui porta la tasse de thé à ses lèvres. Il appréciait à leur juste valeur les efforts fournis par Alwenn pour rester fière devant lui, et l'en félicitait.

Il prit une nouvelle gorgée de la boisson brûlante après avoir posé sa question, fermant les yeux pour mieux la savourer. Cependant, la variation de l'esprit de son interlocutrice l'intrigua et il reporta vite son regard sur elle. William. Si le maître de Darkness Breakers ne pouvait pas lire dans les pensées à proprement parler, il n'était pas stupide. Ce simple nom avait provoqué un nouveau changement dans l'âme de l'Elfe, souvenirs des jours heureux et insouciants provenant de la plus pure enfance... et une profonde tendresse. De l'amour. Oui. C'était vraiment une information intéressante... Elle ne risquait pas de le trahir, effectivement. Car en juger par son hésitation assez marquée, son cher ami n'était pas au courant... Et Dryden se doutait qu'elle préfèrerait qu'il garde le silence. Restait à savoir si elle allait choisir de lui dire la vérité ou de lui mentir. Le test n'était pas fini, finalement... Et sa réponse ne tarda pas.


Alwenn : Non.

Le Voleur d'Âmes sourit, satisfait. Elle devait se douter que ça ne servait rien de mentir, avec lui. Et de toute façon, à quoi ça l'aurait avancée ? Si elle lui avait fait croire que William était au courant de sa nature de stupra, Dryden aurait pu en parler à son favori tout naturellement et donc le lui apprendre par la même occasion. Elle n'avait pas eu le choix.

Dryden finit sa tasse de thé et la reposa tranquillement sur la table basse. Machinalement, il fourra sa main dans sa poche et en ressortit une petite pièce de cuivre qu'il lança en l'air, la faisant glisser entre ses doigts, le regard plongeant dans le vague l'espace d'un instant. Que faire, maintenant ? Alwenn était désormais une membre de Darkness Breakers à part entière. Il n'y avait nul besoin de remplir un quelconque contrat ou formulaire depuis que Dryden était à la tête de la guilde maîtresse. Il pouvait donc lui assigner sa première mission, pourquoi pas...

Il croisa les jambes en arrêtant sa pièce sur le dos de sa main droite, la recouvrant de sa main gauche. Lentement, il leva ses yeux dorés sur l'Elfe Noir qu'il n'avait pas oublié malgré son manège de réflexions.


Dryden : Je pense que j'ai une mission pour vous, Alwenn. Non, deux en fait. Le destin décidera pour vous en fonction de votre réponse...

Il esquissa un de ces sourires énigmatiques dont il avait le secret et son regard d'or se vrilla dans celui de la stupra.

Dryden : Pile ou face ?



Merci Alwy ♥

Dryden's Theme:
 



Heads or tails ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alwenn

avatar

Messages : 300
Date d'inscription : 10/10/2011
Age : 17
Localisation : À portée de main de Dryden.

Feuille de personnage
Age: 15
Rang: B
Pouvoir/(Guilde): Télépathie, Lecture de pensées/ Darkness Breakers

MessageSujet: Re: Une recrue peu ordinaire [PV Alwenn]   Mar 30 Avr - 21:10

Mon regard était perdu dans la rougeur translucide de la tasse que je tenais dans mes mains. Au-delà de la vapeur qui s’en échappait, je pouvais distinguer mon visage, instable. Mon reflet était trouble, la surface de la boisson tremblait-je tremblais. Mais malgré cela, dans cette image déformée de moi-même, je pouvais percevoir quelque chose d’ineffable, mêlant fragilité, amertume ; j’étais en face de ma propre personne, de mes hésitations à balayer. C’était cette image que je devais annihiler pour arriver à mes fins. Je devais juste… devenir les yeux, les oreilles, les mains de Dryden. Un être muet conçu pour observer, écouter, et, surtout, obéir.

Mais plus j’y pensais, plus je peinais à retrouver cette motivation de découvrir la vérité, cette raison d’être que j’avais. À quoi bon ? Tout savoir ne ramènerait pas ma famille, les connaissances ne pourraient jamais me renvoyer dans ces jours si heureux que je vivais… Quel était le sens de tout ce que je faisais ? Je vacillais, et j’avais conscience que Dryden le saurait.

Sans que je m’en rende compte, mes yeux s’étaient posés sur la pièce que mon possesseur venait de lancer. Pile, face, pile, face. Mon destin était résumé en deux possibilités. Deux branches parallèles, sûrement totalement différentes l’une de l’autre, mais qui pourtant allaient me mener au même résultat, et ce, j’en étais persuadée, une fin précoce. Ou peut-être l’espérais-je. Peut-être voulais-je simplement que ce qui m’avait jusque-là sauvé mette tout simplement fin à cette misérable existence. Pour que l’ordre soit rétabli. J’étais un pion de l’échiquier, survivant péniblement, injustement, dans l’espoir d’être promu et de devenir utile.

Et c’est alors que je compris. Ce que je voulais, ce que je voulais par-dessus tout, mon plus grand désir, mon rêve, c’était d’être utile. De laisser une marque dans un monde éphémère, de trouver quelqu’un qui aurait besoin de moi sans pour autant pleurer ma disparition. Ne plus être cette personne enfermée dans une routine écrasante, n’ayant rien fait mis à part s’accrocher à une vie dépourvue de tout sens, et de surcroît causant du chagrin en trouvant la paix. Je me fichais d’avoir une longue vie. Je voulais juste qu’elle ait un sens, et qu’elle aboutisse à une paix avec moi-même. Que ma vie n’ait pas été injustement privilégiée par rapport à celles de ma famille. Je voulais ne pas avoir survécu pour rien. Mais ce vœu de vérité qui m’était si précieux restait présent en moi : j’espérais du fond de mon cœur que cette vérité puisse me réconforter. Que l’on me dise « ils sont morts en paix », des paroles douces pouvant effacer ma culpabilité. Mais si la vérité était amère, qu’est-ce que je ferais ?
Peu importait. Je me contentais d’espérer. Je me contentais d’espérer d’être pardonnée. De me pardonner.
C’est ainsi que je me surpris moi-même à dire d’un air ferme et résolu un simple mot, qui allait désigner ma voie future.

Face.

Tandis que mes yeux étaient plongés dans les deux lueurs dorées en face de moi, les nuages au dehors se dissipèrent légèrement, laissant passer un filet de lumière, qui, pourtant faible, inonda la pièce. J'avais annihilé mes hésitations perçues dans cette simple tasse de thé.




Le jeune homme leva la tête. Il pouvait percevoir le soleil, certes faiblement, mais en éternel optimiste, cela suffit à lui donner la plus grande des satisfactions. Soudain, quelque chose dans l'air attira son attention. Plusieurs objets volatiles tombaient, virevoltaient dans le ciel. . Sans même s'en rendre compte, il tendit la main. Et alors, il sourit.

« Je ne suis pas le seul optimiste, à ce que je vois. Tu ne peux vraiment rien me cacher, Alwenn. »


HRP:
 


«L'incertitude est le pire des maux jusqu'au moment ou la verite vient nous faire regretter l'incertitude.»

Fan de Myu. ♥:
 






Merci Drys ! C'est chou <3  




Roses !:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/afkfromirl
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une recrue peu ordinaire [PV Alwenn]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une recrue peu ordinaire [PV Alwenn]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une patrouille presque ordinaire [PV:Naïla]
» *Recrue de la Légion Noire*
» Une nouvelle recrue
» Meilleure Recrue
» Le 12 juin... Journal d'une petite fille ordinaire...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: -Emrys, un monde sans pitié - :: Eklen :: Kilvas :: Darkness Breakers-
Sauter vers: