AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Thème 5 par Alwenn (Merci à Celska pour son codage) o/

Partagez | 
 

 L'adrénaline est une hormone dangereuse. [PV Myu]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Yume

avatar

Messages : 101
Date d'inscription : 21/07/2012
Age : 18
Localisation : Dans ta chambre en train de squatter ton lit

Feuille de personnage
Age: 20 ans
Rang: Demi-hybride
Pouvoir/(Guilde):

MessageSujet: L'adrénaline est une hormone dangereuse. [PV Myu]   Jeu 1 Nov - 22:10

Le vent agitait les cheveux immaculés de Yume, juchée comme à son habitude au point culminant du paysage, à savoir le toit d'un entrepôt croulant, perdu au milieu de nulle part.

Yume était arrivée le jour même à Eklen, le pays des Humains et des guildes de chasseurs. La jeune femme s'y était rendue à la recherche d'action et de situations dangereuses. Après un séjour prolongé à Souk, l'hybride avait commencé à se lasser de la simplicité de vie qu'elle menait dans la petite ville, et s'était décidée à voyager vers des horizons moins évidents à explorer. Ses pas l'avaient conduits vers le lieu sans doute le moins recommandable pour l'hybride qu'elle était - Eklen.
À présent, elle s'était installée dans un vieil entrepôt désaffecté que personne n'utilisait plus depuis une quinzaine d'années, à la vue de son état - mur fissurés, sol recouvert de poussière et les quelques meubles qui subsistaient totalement cassés.

Yume passa une main dans ses cheveux, et cessa de penser à sa journée. Elle tourna la tête vers la lune qui brillait haut dans le ciel. Elle était pleine cette nuit-là, et baignait les nuages qui l'encerclaient d'une lueur laiteuse.
Yume aimait la lune. Elle était sa compagne chaque nuit, elle l'accompagnait où qu'elle aille. À Eklen comme à Hareki, ou où que ce soit d'autre - la lune brillait toujours de la même lueur dans le ciel nocturne. Yume eut une pensée reconnaissante pour l'astre, puis se leva et s'étira. Après près d'une heure d'immobilité, la jeune femme avait besoin d'un peu d'activité.
Elle commença à s'étirer, invoquant sa souplesse et sa prodigieuse musculature qui lui permettait d'escalader n'importe quelle façade, de courir durant plusieurs heures sans fatiguer, et pourtant sans lui prodiguer une allure de taureau.
Yume termina ses exercices et fit quelques pas jusqu'à se retrouver devant un trou dans le toit de l'entrepôt, provoqué lors d'un éboulement. Elle se glissa dedans, pendue par la force de ses poignets, puis se laissa tomber sur une poutre maîtresse. L'hybride se laissa couler jusqu'en bas du bâtiment, empruntant tantôt les escaliers, tantôt des passages apparus avec les années - des trous dans les murs par exemple.
Arrivée en bas, Yume sortit de l'entrepôt et s'arrêta devant la porte d'entrée. Le sol était jonché de morceaux de matériel abandonné, envahi par les mauvaises herbes qui avaient triomphé de l'asphalte. Ce dernier avait été arraché par endroits, empilé à d'autres, renforçant encore l'image de bâtiment abandonné.
Yume écarta les bras et inspira un grand coup l'air frais de la nuit. Mais elle s'interrompit en plein geste.
On l'espionnait.


Dernière édition par Yume le Lun 13 Mai - 18:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog-de-butterfly.over-blog.com
Myu Illiégon
Faucheuse Corrompue ~ Admin
Faucheuse Corrompue ~ Admin
avatar

Messages : 335
Date d'inscription : 07/04/2012
Age : 21
Localisation : Dans la voûte céleste

Feuille de personnage
Age: 18 ans
Rang: A
Pouvoir/(Guilde): Air, Feu, Régénération

MessageSujet: Re: L'adrénaline est une hormone dangereuse. [PV Myu]   Dim 21 Avr - 16:23

Elle errait, depuis des jours maintenant. Des jours ou des mois, peut-être même des années. Qu'importe. Elle savait qu'elle vagabondait depuis cette maudite soirée d'été, depuis ce cauchemar infernal lors duquel son âme s'était retrouvée mutilée. Avant et après cet événement, tout lui paraissait flou. Elle ne se souvenait qu'à peine du vent, son compagnon de toujours. Elle ne l'entendait plus. L'écoutait-elle seulement ? Difficile de le dire. Celui-ci soufflait paresseusement partout où elle allait, comme las de ne pas parvenir à lui rappeler leur lien.
Comment avait-elle pu être affectée à ce point ?
Maintenant, son unique compagnon de voyage était Haine. Et Peur, qui se terrait quelque part actuellement, visiblement pas décidée à se manifester ce soir. Tant mieux. Parce que Myu comptait bien faire couler le sang, sans être freinée.

La Faucheuse Corrompue avait quitté Kilvas voilà quelques jours. Pourquoi ? Elle n'en avait pas la moindre idée. Sa vie n'était que rarement dictée par ce genre de questions, elle le pressentait au fond de qui restait de sa conscience. Ses pas l'avaient menée machinalement à Daiarn, autre grande ville qui grouillait d'humains. Sur les façades de certains murs, elle avait aperçu des photos nocturnes, sur lesquelles on pouvait distinguer une ruelle. Une ruelle dont Myu se souvenait, sur le sol de laquelle était tracé un pentacle de sang datant de son dernier vrai carnage. Celui qu'elle avait partagé avec ce maudit Démon. Elle serra les dents. Les chasseurs étaient rapidement intervenus et une enquête avait été ouverte d'après l'affiche. Finalement, elle avait bien fait de quitter la capitale.
Après avoir volé du pain et une pomme sur le dernier marché de la journée, elle s'était un peu éloignée du centre ville pour manger en paix. S'installant au sommet d'une grue dans un chantier désert, elle mangeait tranquillement la baguette de pain en regardant le soleil embraser le ciel dans son agonie journalière, cédant la place à sa sœur la lune.

L'Elfe Noir ne finit la baguette que lorsque la première étoile s'était déjà allumée dans le firmament, comme l'œil d'une créature divine qui se serait ouvert. Elle prenait toujours son temps pour manger. Pourquoi donc se dépêcher ? Le temps, elle l'avait. Surtout qu'elle avait l'impression qu'il s'était arrêté. Et puis, en mangeant lentement, elle étalait les effets de ce pain sur la durée et par là même elle ressentirait la faim moins vite. Lançant en l'air la pomme d'un geste machinal, elle se leva sur la grue, épousant du regard le paysage infini qui s'offrait à ses yeux.
Il pouvait être absolument n'importe où. Mais ce n'était pas sa priorité pour le moment, cela faisait bien trop longtemps qu'elle était restée sagement passive, sans voler de vies. Et elle comptait bien s'y remettre, ses pulsions devenant de plus en plus fréquentes et de plus en plus violentes. A cette pensée, la Faucheuse sentit son sang bouillonner et un frisson d'impatience la parcourir. Oui, pourquoi avait-elle attendu si longtemps ? Qu'elle ne soit plus que l'ombre d'elle-même n'était pas une raison valable. La pomme, verte et juteuse, s'immobilisa dans sa main, avant de repartir quelques seconde plus tard dans les airs, jetée dans le vide par Myu. Avec un sourire, cette dernière modifia imperceptiblement ses appuis et bondit. Un saut impressionnant qui l'envoya surplomber Daiarn de sa hauteur le temps d'un soupir, avant qu'elle n'atteigne l'apogée de sa courbe aérienne, les bras en croix. Là, elle bougea une fois encore, se plaçant instinctivement de façon à ce que le vent soit dans son dos, puis elle chuta, ses cheveux de jais embrassant l'air en dansant derrière elle. Une chute. Cette fois-ci, elle la contrôlait parfaitement, pas comme celle de la dernière fois dans son propre esprit. A plusieurs dizaines de mètres de haut, elle vit les HLM se rapprocher à une vitesse effrayante, sans perdre son sourire enivré. Enivré, oui, par cette sensation extrême qui lui donnait l'impression d'être invulnérable, et prochainement par le sang qu'elle goûterait.
Au terme de sa trajectoire calculée, la Faucheuse se prépara à la réception. Elle accueillit sous ses pieds le bitume tout en souplesse malgré la violence du choc, sentant les vibrations du sol jusqu'au bout de ses doigts, les bras toujours écartés. Ses cheveux retombèrent anarchiquement dans son dos, et elle se redressa, ramenant un seul de ses bras contre elle. Une fraction de seconde plus tard, la pomme retomba dans son autre main qui l'attendait, tournée vers le ciel, et ses doigts se refermèrent autour du fruit. Souriant toujours, Myu y mordit, ses yeux écarlates luisant sinistrement dans l'obscurité nouvelle.
La chasse allait pouvoir commencer.


***

Myu : Derrière toi.

Myu esquissa un sourire sarcastique. Assise sur une poutre dans le fond de l'entrepôt, une jambe pendant dans le vide et une main tenant la pomme posée sur son genou, elle observait cette jeune femme qui lui tournait le dos. Cette dernière venait de s'arrêter net alors qu'elle tentait visiblement de profiter de sa solitude. Sixième sens, certainement. Si elle était humaine, elle avait suivi un entraînement très efficace pour la repérer aussi rapidement. Et elle ne devait pas s'entendre avec les siens pour se retrouver seule près d'un entrepôt abandonné, au beau milieu de la nuit... Ce serait étrange pour une simple humaine. Enfin, peu importait la nature de cette femme, la Faucheuse avait trouvé une nouvelle camarade de jeu. Cette perspective lui donna de nouveaux frissons et elle se redressa avant de sauter tranquillement de la poutre pour atterrir sans bruit sur le sol de l'entrepôt.

Quelques temps plus tôt, elle avait vagabondé dans les rues, de plus en plus frustrée de ne trouver personne à tourmenter. Alors que la lune montait dans le ciel, elle avait grommelé, puis décidé de tenter sa chance une autre fois. Il fallait parfois accepter de rentrer de la chasse bredouille...
C'est alors qu'elle était passée près de l'entrepôt, dans lequel elle avait senti la présence étrange de cette créature, à la fois fugace et prégnante. Intriguée, Myu s'était infiltrée avec la discrétion d'une ombre dans le bâtiment, passant par le carreau brisé d'une fenêtre dans le mur à l'opposé de celle qui avait attisé sa curiosité. Marchant calmement sur une fine poutre, l'Elfe Noir s'était installée de manière à pouvoir observer l'inconnue sans être facilement repérable, mais elle n'avait pas eu le temps d'en apprendre beaucoup. Si ce n'est que ses sens étaient pour le moins aiguisés pour qu'elle se soit rendue compte de sa présence si vite... Tant mieux. Cela ne la rendait que plus intéressante. De quoi était-elle capable ? Myu avait bien envie de le savoir...

Elle s'approcha alors de quelques pas et détailla cette étrange personne. Elle avait l'air d'une humaine tout ce qu'il y avait de plus banal... Enfin, pas tout à fait. Elle était plutôt belle, ses longs cheveux immaculés et son teint pâle faisaient écho à la lune, dont les rayons filtraient par les fenêtres brisées de l'entrepôt en ruine. Et surtout, son aura farouche contrastait avec ce physique pur, blanc, qui clamait presque l'innocence. Presque. Myu savait reconnaître ceux qui avaient déjà du sang sur les mains... Son sourire étrange flottant toujours sur ses lèvres, elle porta la pomme à ses lèvres et attendit sa réaction en croquant dans le fruit, espérant en apprendre davantage sur elle...



Hors Rp:
 




Entends la Haine qui se profile,
Ombre de ton coeur tourmenté.


"I've walked the realms of the dead. I have seen the infinite dark. Nothing you say. Or do. Could possibly frighten me."





Merci pour tout Alwenn *w* :
 

Chibi Myu ! Merci Drys :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yume

avatar

Messages : 101
Date d'inscription : 21/07/2012
Age : 18
Localisation : Dans ta chambre en train de squatter ton lit

Feuille de personnage
Age: 20 ans
Rang: Demi-hybride
Pouvoir/(Guilde):

MessageSujet: Re: L'adrénaline est une hormone dangereuse. [PV Myu]   Dim 21 Avr - 21:29

-Derrière toi.
La voix s'éleva, claire, dans le dos de Yume. La jeune femme ne réagit pas aussitôt. Elle abaissa lentement les bras, puis se retourna calmement, la respiration régulière. En face d'elle se tenait une fille, pas encore adulte mais déjà plus une enfant. Elle était assise sur une poutre rouillée, dans un coin sombre de l'entrepôt, à quelques mètres au-dessus du sol. Ses yeux à l'étonnante couleur rouge fixaient Yume d'un regard sarcastique, et ses lèvres étaient étirées en un sourire moqueur. Une pomme à moitié croquée à la main, ses longs cheveux noirs dansant nonchalamment autour d'elle, sa position indiquait tout d'une attitude détendue, et Yume sut instantanément qu'elle ne se trouvait pas dans cet entrepôt abandonné par hasard.
Elle était venue pour l'hybride.
Ce constat n'ébranla en rien Yume. Elle ne connaissait pas cette fille et, si son comportement avait quelque chose d'inquiétant, rien ne prouvait qu'elle lui serait hostile. Cependant, Yume ne pouvait que constater que l'inconnue devait être dotée d'une agilité et d'une discrétion hors du commun, pour être parvenue jusqu'ici sans que l'hybride ne la remarque. Ce qui ne la rendait que plus intéressante. Yume déclara posément :
-Ton nom m'importe peu. Que viens-tu faire ici ?
Instinctivement, la jeune femme lança un rapide regard autour d'elle. Malgré son calme, elle n'écartait pas totalement la possibilité d'un affront avec l'inconnue, bien que pour le moment celle-ci semblât pacifique. Et si affront il y avait, Yume devait être prête à fuir par toute échappatoire s'offrant à elle. En une fraction de seconde, elle avait repéré la totalité des prises qu'offraient les murs fissurés de la bâtisse. Son regard se reporta sur la jeune femme. Si l'inconnue se décidait à l'attaquer, Yume n'avait aucun souci à se faire. Même si la lueur qui s'était allumée dans les yeux écarlates de la jeune femme n'augurait qu'une promesse de mort.
Yume inspira profondément, sentant chacun de ses muscles se détendre. Ainsi donc, l'inconnue était venue pour la tuer. La massacrer, la torturer peut-être. Yume sourit intérieurement. Voilà qui pourrait peut-être agrémenter son quotidien.
Immobile, l'hybride attendait la réaction de la fille aux yeux écarlates. Elle sentait l'aura brûlante et implacable qui se dégageait de la jeune femme, emplissant l'air d'un parfum d'angoisse et d'oppression. Cela laissait Yume insensible. Toute émotion glissait sur elle comme une goutte d'eau sur une fenêtre, ne laissant aucune trace sur son passage, sentiment isolé parmi tant d'autres. La haine presque palpable de l'inconnue était elle aussi une simple émotion, et Yume se contenta d'observer calmement cet embrasement de fureur, qui contrastait tant avec la silhouette détendue de l'inconnue.
L'intérêt de Yume pour la jeune fille s'accrût. À présent, elle était presque séduite par l'idée de se battre contre une telle personne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog-de-butterfly.over-blog.com
Myu Illiégon
Faucheuse Corrompue ~ Admin
Faucheuse Corrompue ~ Admin
avatar

Messages : 335
Date d'inscription : 07/04/2012
Age : 21
Localisation : Dans la voûte céleste

Feuille de personnage
Age: 18 ans
Rang: A
Pouvoir/(Guilde): Air, Feu, Régénération

MessageSujet: Re: L'adrénaline est une hormone dangereuse. [PV Myu]   Lun 22 Avr - 19:08

Haine commençait à s'agiter dans la tête de la Faucheuse. Qu'attendait-elle pour se jeter sur cette femme et s'abreuver de son sang ? Qu'attendait-elle pour dérober sa vie sur le fil de sa lame ? L'Elfe Noir semblait parfaitement calme, malgré l'impatience de sa camarade. Elle regarda la jeune femme se retourner lentement, ne semblant pas le moins du monde effrayée par la voix qui venait de s'élever dans son dos. Elle devrait tout de même se montrer plus méfiante... Myu aurait eu largement le temps de détacher sa faux et de l'attaquer par derrière. Si l'inconnue était si confiante, c'était certainement qu'elle comptait entièrement sur ses autres sens ou sur son instinct pour prévenir le moindre danger. Raison de plus pour s'en méfier, elle ne semblait pas née de la dernière pluie...
Lorsqu'elles se retrouvèrent enfin face à face, la Corrompue s'attarda sur les yeux de celle-ci. Assez étonnant pour un être humain, si humaine elle était, ses iris étaient colorés d'un violet sombre, qui mettait en valeur son regard impénétrable. Myu n'aimait pas ce genre de regard impassible. Généralement, il ne laissait exprimer que de rares émotions, ce qui rendait plus difficile l'analyse des actions de celui, ou celle en l'occurrence, qui l'arborait. Défi supplémentaire qui ne manqua pas d'attiser encore davantage la Haine qui grondait dans un coin de l'esprit de l'Elfe.

Enfin, la femme aux cheveux immaculés se mit à parler, d'une voix tout à fait tranquille :


Yume : Ton nom m'importe peu. Que viens-tu faire ici ?

Le sourire de Myu s'étira. Que son nom lui importe ou non, pourquoi le lui aurait-elle offert ? Elle allait sans doute mourir, de toute façon. Sa question ne lui parut pas très pertinente, cependant... Elle allait très vite savoir ce qu'elle venait faire ici, si elle ne le savait pas déjà. La Faucheuse la regardait toujours intensément et remarqua son bref regard autour d'elle. Elle venait de se familiariser avec le terrain dans le cas d'un éventuel affrontement, par ce simple geste. Myu le savait, car elle faisait régulièrement la même chose quand l'occasion se présentait. Et en l'occurrence, l'inconnue s'était offert une belle opportunité en exécutant ce geste après avoir accaparé l'attention de son interlocutrice une fraction de seconde en lui adressant la parole. Ingénieux... Voilà donc l'intérêt détourné de sa question. Elle était loin d'être stupide. Pour sa part, la Faucheuse avait déjà eu amplement le temps de détailler les lieux du haut de sa poutre. Elles seraient donc à égalité à ce niveau-là. Cela s'annonçait excitant !

Le regard de Myu dut refléter ses pensées car celle qui lui faisait face inspira profondément. Elle devait avoir compris les intentions de l'Elfe Noir. Tant mieux, cette dernière s'était montré suffisamment patiente. Contrôlant tant bien que mal ses pulsions qui manquaient de prendre le dessus à tout moment, elle s'avança d'un pas léger vers la femme au regard si intriguant, son attitude calme contrastant avec la démence qu'exprimaient désormais ses yeux de sang et son énergie brûlante imprégnée de la violence infinie qu'attendait Haine.
Elle ne s'arrêta qu'à une trentaine de centimètres de celle-ci, son regard écarlate transperçant le sien, puis elle saisit brusquement son menton entre son pouce et son index. Un sourire fou flottant toujours sur ses lèvres, sa Haine pulsant entre ses omoplates au niveau de la marque de Nelgaroth, elle glissa quelques mots semblables à du venin à l'oreille de la jeune femme :


Myu : Je suis en chasse... Et tu es ma proie.

L'ongle de son index vint entailler la peau fine de ladite proie sous son menton, la blessant juste assez pour que s'écoule une petite goutte de sang sur sa gorge blanche. Myu la récupéra sur son doigt et s'éloigna d'un petit bond vers l'arrière avant de porter la trace du liquide rouge à ses lèvres. Le goût du sang la fit frémir, agitant plus encore Haine si cela était possible.
Tranquillement, affichant un sourire carnassier, la Faucheuse détacha son arme fétiche de son dos, impatiente à l'idée de se mesurer à cette créature frêle en apparence mais qu'elle sentait pleine de ressources...




Entends la Haine qui se profile,
Ombre de ton coeur tourmenté.


"I've walked the realms of the dead. I have seen the infinite dark. Nothing you say. Or do. Could possibly frighten me."





Merci pour tout Alwenn *w* :
 

Chibi Myu ! Merci Drys :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yume

avatar

Messages : 101
Date d'inscription : 21/07/2012
Age : 18
Localisation : Dans ta chambre en train de squatter ton lit

Feuille de personnage
Age: 20 ans
Rang: Demi-hybride
Pouvoir/(Guilde):

MessageSujet: Re: L'adrénaline est une hormone dangereuse. [PV Myu]   Mer 24 Avr - 20:32

Yume vit les lèvres de l'inconnue s'étirer en un mince sourire emprunt d'un sentiment que l'hybride ne déchiffra pas aussitôt. Du désir.
Le désir de tuer.
De la tuer.
Irrépressible. Bouillonnant dans tout l'être.
Yume ne broncha pas. Les sensations telles que la haine, la colère, ainsi que la peur, l'avaient quittée depuis longtemps. Une telle démonstration de combustion intérieure la laissait de marbre. Même si la haine, au contraire de l'aveugler, semblait montrer le chemin à l'inconnue qui se tenait toujours en face de Yume.
Soudain, elle se leva et s'approcha en quelques bonds aériens de l'hybride, fluidité et souplesse incarnée. Aucune grâce. Une flamme immense, brûlant des feux de l'Enfer, détruisant tout sur son passage.
Yume ne fit aucun geste. En aurait-elle fait un, son opposante l'aurait tranchée en deux avec sa redoutable faux, fixée dans son dos, que l'hybride n'avait pas remarquée auparavant en raison de la pénombre dans laquelle était plongée l'inconnue. Tranchée en deux. Comme une simple feuille de papier.
Sa comparaison d'elle-même avec une feuille de papier la fit brièvement sourire, avant que la Porteuse de faux ne lui attrape le menton entre le pouce et l'index. Yume n'avait rien vu venir. Malgré elle, ses muscles se tendirent imperceptiblement.
Leur visage à quelques centimètres à peine l'un de l'autre, Yume et son opposante se dévisagèrent. Regard écarlate rencontra infinité mauve, chevelure noire se mêla à fil d'argent. Flamme ardente contre glace impassible.
L'inconnue souriait toujours, une lueur de convoitise brillant dans ses yeux de braise. Les deux femmes se dévisagèrent durant quelques secondes, qui semblèrent comme suspendues dans le temps. Puis la Porteuse de faux effleura l'oreille de Yume et elle susurra avec délectation :
-Je suis en chasse... Et tu es ma proie.
Yume demeura imperturbable. Parfaitement consciente qu'elle était en danger de mort. Parfaitement consciente que d'un instant à l'autre, elle pouvait se faire découper. Elle ne bougea pas d'un millimètre.
Enfin, la Porteuse de faux écarta son visage de celui de l'hybride. Elle recula de quelques pas, le même sourire accroché sur les lèvres.
En laissant un trait de feu sur le cou de Yume.
La Porteuse de faux lécha avec délectation la surface écarlate de son doigt, sans quitter Yume des yeux et, dans le même mouvement, passa le bras derrière sa tête. Ses doigts se refermèrent sur le manche de l'instrument, et elle vint placer sa faux devant elle.
Yume la regarda faire, toujours campée sur ses deux jambes dans une position détendue. En apparence.
L'hybride sentit le filet de sang s'écouler de la marque que lui avait laissée la Porteuse de faux. Puis la plaie commença à se refermer, et le sang s'arrêta de couler.
Ce fut uniquement à cet instant que Yume bougea.
Imperceptiblement. Une légère rotation vers l'extérieur du pied gauche. Cela suffit pour indiquer le début de l'affront.
D'un mouvement souple, Yume bondit verticalement et crocheta le contour d'une ouverture dans le plafond. Faisant mouvement de balancier, elle lança ses jambes par-dessus sa tête et se rétablit d'une roulade à l'étage d'au-dessus. Cela n'avait duré qu'une seconde. Suffisamment longtemps pour que la Porteuse ait eu le temps de réagir, Yume en avait conscience. Mais c'était également suffisant pour elle pour atteindre le toit de l'entrepôt.
Le coin droit de la bouche de l'hybride frémit. La chasse serait sûrement intéressante. Surtout que, pour une fois, elle se retrouvait dans la peau de la proie, et non du chasseur. Cela s'avérerait sûrement être une expérience passionnante.
Une feuille de papier. La comparaison lui revint à l'esprit, achevant d'étirer ses lèvres en un sourire moqueur.
Certes, une feuille de papier était fragile, mais n'importe qui pouvait s'y couper s'il ne faisait pas attention.
Yume prit son élan et s'élança vers le haut, toujours plus haut, en direction du toit, en direction de son terrain de jeu favori.
On verrait bien qui, dans cette chasse, aurait le rôle de la proie et celui du chasseur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog-de-butterfly.over-blog.com
Myu Illiégon
Faucheuse Corrompue ~ Admin
Faucheuse Corrompue ~ Admin
avatar

Messages : 335
Date d'inscription : 07/04/2012
Age : 21
Localisation : Dans la voûte céleste

Feuille de personnage
Age: 18 ans
Rang: A
Pouvoir/(Guilde): Air, Feu, Régénération

MessageSujet: Re: L'adrénaline est une hormone dangereuse. [PV Myu]   Ven 26 Avr - 0:26

Elle était vraiment confiante... Un peu trop au goût de la Faucheuse, d'ailleurs. Cette dernière commençait à s'en agacer. Cette femme ne la prenait-elle pas au sérieux ? La sous-estimait-elle, pour ne pas juger nécessaire d'esquisser le moindre geste face à la menace qu'elle représentait ? Myu allait lui faire comprendre qu'elle avait tort. D'un geste mécanique, elle fit passer sa faux devant elle, la lame recourbée de l'arme effleurant le sol de l'entrepôt. L'action avait duré moins d'une seconde. La Faucheuse avait largement l'habitude de manier son arme fétiche... Mais alors qu'elle avait ainsi son arme à la main, elle nota que la légère plaie qu'elle avait ouverte sous le menton de sa proie s'était refermée. Comme un songe, ne laissant derrière elle qu'une trace de sang. Au même instant, Myu remarqua, infime, le mouvement de l'inconnue, et elle-même changea ses appuis. Sans prendre la peine d'être aussi discrète que son opposante, elle glissa son pied gauche vers l'arrière, fléchit les genoux et bondit. Une fraction de seconde après que la femme aux cheveux d'argent se soit elle-même élevée d'un saut vers le plafond, et pourtant celle-ci se trouvait déjà à l'étage du dessus. Elle était rapide. L'Elfe allait devoir adapter sa façon de se battre en fonction... C'était toujours plus drôle, après tout.
La faux de Myu transperça une passerelle en fer rouillé au premier étage, la lame recourbée mordant la matière usée par le temps, permettant dans le même mouvement à sa propriétaire de s'élancer vers le haut en finissant de déchirer le fragile pont de métal.
Exactement comme si ça avait été une feuille de papier.
Et elle ferait de même avec sa proie.
La faux retomba docilement à côté d'elle, comme le balancier d'une horloge, puis continua son dangereux arc de cercle vers le haut, avec fluidité. Elle alla s'enfoncer dans une fissure ouverte dans une petite plaque de béton que la lame traversa, manquant d'un battement de cil le pied de la fuyarde qui s'élançait déjà vers un appui plus proche encore du plafond.
Le toit.
Ainsi, la proie voulait se battre en hauteur. Si elle avait simplement voulu fuir, elle aurait facilement pu le faire par la grande porte de l'entrepôt. Au moins, elle acceptait son défi. Et quel endroit de préférable pour se battre qu'un toit, sous l’œil lunaire attentif de la nuit ?
Un nouveau sourire naquît sur les lèvres de la Faucheuse, alors qu'elle se propulsait vers le haut en arrachant sa faux à la plaque de béton. Elle s'amusait comme une folle ! Elle avait l'impression qu'un flot d'énergie pure se déversait dans ses veines, remplaçant son sang qui était venu battre à ses tempes sous l'effet de l'excitation. Enfin, elle allait pouvoir livrer un combat digne de ce nom ! Elle avait si hâte... Et cette petite course-poursuite verticale était un échauffement parfait.
L'Elfe Noir avait remarqué en arrivant un trou dans le plafond. Elle arriverait bientôt au niveau des poutres de la toiture, il lui serait alors beaucoup plus facile d'y accéder. Cependant, l'inconnue, visiblement perle en terme d'agilité, l'avait déjà presque atteint. Allons, il fallait faire bonne figure et ne pas la faire attendre ! Myu se donna trois secondes pour arriver sur le toit.
Première seconde. A la suite d'un saut, elle atterrit sur un escalier à deux doigts de s'écrouler ; mais elle avait déjà bondi à nouveau avant que l'on ne se rende compte qu'elle y avait pris appui.
Deuxième seconde. Le bec de son arme crocheta une poutre juste sous le plafond, l'envoyant toujours plus haut. Myu sauta alors sur les barres de fer sans plus utiliser sa faux.
Troisième seconde. Elle prit appui sur une poutre maîtresse et bondit, franchissant l'ouverture dans le plafond en saluant la lune d'une pirouette à sa sortie. Elle se posa sur le toit dans un léger bruit avant de se redresser en souriant.
Pari tenu, trois secondes.
S'appuyant sur le rebord non-tranchant de sa faux, le bout du long manche posé sur le toit, Myu s'étira. Un échauffement parfait, en effet. Cette poursuite l'avait mise en appétit, et elle était maintenant prête à se battre convenablement. Elle prit le temps de profiter d'une légère brise avant de reporter son attention sur sa proie.
Il était temps pour elles de s'affronter, sous l’œil lunaire de la nuit.
Sous celui du vent, qui observait sa maîtresse sans se manifester davantage.

Car elle ne l'entendait toujours pas.




Entends la Haine qui se profile,
Ombre de ton coeur tourmenté.


"I've walked the realms of the dead. I have seen the infinite dark. Nothing you say. Or do. Could possibly frighten me."





Merci pour tout Alwenn *w* :
 

Chibi Myu ! Merci Drys :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yume

avatar

Messages : 101
Date d'inscription : 21/07/2012
Age : 18
Localisation : Dans ta chambre en train de squatter ton lit

Feuille de personnage
Age: 20 ans
Rang: Demi-hybride
Pouvoir/(Guilde):

MessageSujet: Re: L'adrénaline est une hormone dangereuse. [PV Myu]   Ven 26 Avr - 20:05

Le vent sifflait aux oreilles de Yume tandis que celle-ci filait vers le toit, aussi légère et agile qu'un écureuil. En plus silencieux encore.
Les tuyaux d'air semblaient lui montrer le chemin à prendre et l'hybride atteignit bientôt le point le plus élevé de l'entrepôt. La Porteuse de faux sur ses talons.
Yume la sentait à sa poursuite depuis l'étage le plus inférieur de la bâtisse. Son opposante possédait de prodigieux réflexes. Et une dextérité tout aussi incroyable, pour avoir avalé la hauteur de l'entrepôt en si peu de temps. Un adversaire de taille, qui avait de quoi faire s'échauffer le sang de Yume, pour la première fois depuis longtemps.
Une bourrasque de vent fit s'agiter nerveusement la chevelure immaculée de Yume. Le temps que l'air redevienne calme, et la Porteuse était là.
Yume et elle s'affrontèrent du regard. La Porteuse souriait, appuyée sur sa redoutable faux, un air extatique affiché sur ses traits. Yume ne souriait pas, mais elle sentait son être entier irradier d'une énergie meurtrière qui lui donnait des frissons.
La Porteuse. Non.
La Faucheuse.
Machine à tuer vivante, née pour apporter la mort et pour répandre terreur et souffrance sur le monde. Un animal assoiffé de sang. Les valeurs qui faisaient des êtres des Humains avaient définitivement quitté la jeune femme aux yeux de feu.
Enfin, un sourire étira les lèvres de Yume. Le déferlement de folie meurtrière de la Faucheuse commençait enfin à l'effleurer. Pour la première fois depuis des années, l'idée de tuer la séduit. Tuer et répandre le sang. Quel jeu intéressant.
Yume aurait aimé que son adversaire débute le combat. Mais elle ne bougeait pas, alors Yume entama la danse.
Un infime changement d'appuis, et l'hybride s'élança, flèche d'argent dans le ciel sombre de la nuit. Aussi insaisissable qu'un soupir, elle se glissa sous la garde de la Faucheuse et, à quelques centimètres à peine des yeux de braise, frappa.
Le tranchant de sa main droite trouva les côtes flottantes de sa victime.
Son pied balaya la jambe de la Faucheuse, brisant son axe d'équilibre.
L'hybride battit en retrait et s'écarta d'un bond de quelques mètres. Tout cela en une fraction de secondes.
Yume plia et déplia ses doigts. Un geste simple qui évacua la pression. Cela la fit sourire. Elle ne se souvenait plus à quand remontait son dernier affront, et elle devait se remettre dans le bain, bien que son corps soit toujours à l'apogée de ses capacités. De plus, le combat contre la Faucheuse se révélait de qualité. Il faudrait qu'elle déploie la totalité de son entraînement et de ses capacités pour être de taille contre la Faucheuse.
Yume fléchit ses jambes et attendit la contre-attaque de son adversaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog-de-butterfly.over-blog.com
Myu Illiégon
Faucheuse Corrompue ~ Admin
Faucheuse Corrompue ~ Admin
avatar

Messages : 335
Date d'inscription : 07/04/2012
Age : 21
Localisation : Dans la voûte céleste

Feuille de personnage
Age: 18 ans
Rang: A
Pouvoir/(Guilde): Air, Feu, Régénération

MessageSujet: Re: L'adrénaline est une hormone dangereuse. [PV Myu]   Mer 1 Mai - 17:57


Myu soutint le regard de son adversaire avec une tranquillité contrastant avec ses pensées, ses désirs. Ses pulsions. Ces mêmes pulsions qui la guidaient totalement, ce soir, portant sa faux et lui dictant ses gestes. Elle n'aimait pas trop cette vision des choses mais c'était la réalité. Et c'était peut-être mieux ainsi... Si elle n'avait pas Haine pour lui souffler la moindre de ses actions, elle serait sans doute bien incapable de faire face à cette femme. Ça n'aurait pas été le cas quelques mois plus tôt... Myu chassa cette pensée, agacée. Elle retrouverait ce Démon, mais plus tard. Pour l'instant, elle avait une proie, et elle comptait bien jouer avec elle.

Le sourire de ladite proie la fit frémir. D'excitation, bien sûr, pas de peur. C'était un sourire assez semblable au sien, quoiqu'une pâle copie, comme si elle redécouvrait du goût du sang, le plaisir du combat. Son propre sourire s'élargit. L'inconnue semblait se réveiller, sa carapace d'indifférence se fissurant. L'effet de l'aura de la Faucheuse ? Peut-être. Haine était si présente en Myu que cela ne l'aurait pas étonnée si elle avait une influence extérieure. Voyons voir jusqu'où allait cette possible influence... Peut-être transformait-elle la proie en prédateur ?

La réponse ne tarda pas. Attendant patiemment la réaction de son opposante, l'Elfe Noir gardait jusqu'ici une position détendue en apparence, mais dés qu'elle vit l'inconnue modifier légèrement ses appuis, elle se tint prête.
Peut-être pas assez.
Toujours est-il qu'elle avait visiblement sous-estimé la vitesse de sa proie... Avant qu'elle ait pu reculer, celle dernière était sur elle, et elle frappa. Au niveau des côtes flottantes de la Faucheuse. Cette dernière émit un grondement en serrant les dents, avant de sentir le pied de son adversaire frapper sa jambe pour la déséquilibrer.
Le combat avait bel et bien commencé.
Sur une nouvelle pulsion, Myu esquissa un sourire alors qu'elle tombait suite au coup de sa proie-prédatrice. Enfin. Tenant sa faux dans sa main gauche, elle plaqua la droite contre le toit glacé par l'air nocturne pour stopper sa chute et la fit pivoter, laissant son corps suivre le mouvement en balançant ses jambes vers le côté. Emportée par l'élan, elle effectua une pression sur sa main droite avant de la décoller du toit, rétablissant le haut de son corps dans son axe d'équilibre originel. Le reste atterrit presque en douceur, le genou gauche de la Faucheuse posé sur le toit près de son pied droit, tandis que le rideau de ses cheveux cachait son visage. Et son sourire enivré.


Myu : Je sens qu'on va s'amuser... Finalement, j'ai bien envie de connaître ton nom, quel est-il ?

Myu se redressa lentement et, sans attendre sa réponse, fila vers son adversaire. Elle bondit une fois à quelques mètres de celle-ci et porta sa deuxième main à sa faux tandis que l'arc-de-cercle mortel passait au-dessus de sa tête. Le bec de la Porteuse de Mort défia la lune en accrochant l'un de ses rayons, puis retomba comme une sentence irrésistible droit sur la femme aux cheveux d'argent.

Dans la tête de la Faucheuse, tout se bousculait. Haine infectait chacune des cellules de son sang, battait à ses tempes, portait son arme, se glissait entre chacune de ses pensées pour diriger sa raison. Et pourtant, la conscience émiettée de Myu lançait comme un appel à l'aide. Destiné à qui, seulement ? Elle n'eut pas le temps d'en savoir plus. L'écho de son passé détruit fut englouti par un déluge de violentes flammes portées par sa Haine, brûlant sa réflexion inutile.
Tout ce qui comptait à présent, c'était de gagner.
Car si elle mourait ici et maintenant, jamais elle n'aurait de réponse à ses interrogations.

Le regard tranquille après l'ombre de doute qui avait traversé ses prunelles l'espace d'une seconde, Myu reporta son attention sur son adversaire. Son coup l'avait-il atteinte ?

Autour d'elle tourbillonnait un ami insoupçonné, incapable de répondre à son appel.




Entends la Haine qui se profile,
Ombre de ton coeur tourmenté.


"I've walked the realms of the dead. I have seen the infinite dark. Nothing you say. Or do. Could possibly frighten me."





Merci pour tout Alwenn *w* :
 

Chibi Myu ! Merci Drys :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yume

avatar

Messages : 101
Date d'inscription : 21/07/2012
Age : 18
Localisation : Dans ta chambre en train de squatter ton lit

Feuille de personnage
Age: 20 ans
Rang: Demi-hybride
Pouvoir/(Guilde):

MessageSujet: Re: L'adrénaline est une hormone dangereuse. [PV Myu]   Lun 13 Mai - 19:06

Yume assista au rétablissement spectaculaire de la Faucheuse avec un calme qui tranchait avec l'adrénaline qui avait enflammé ses veines quelques instants auparavant. Une pirouette, et la Faucheuse atterrit en douceur sur le sol, ses cheveux masquant son expression faciale.
Un clignement des yeux.
C'est ce qui suffit pour donner à la jeune femme aux yeux de braise pour prendre le dessus sur Yume. L'hybride distingua un mouvement flou, puis une ombre, porteuse de mort, vint masquer les rayons paisibles de la lune.
La Faux de son adversaire décrivit un arc de cercle en fendant l'air d'un sifflement menaçant, en direction du visage de Yume.
Inévitable.
-Je sens qu'on va s'amuser... susurra la Faucheuse sans interrompre sa danse de mort. Finalement, j'ai bien envie de connaître ton nom, quel est-il ?
Yume s'effaça, aussi insaisissable qu'un rêve, pivota sur ses hanches, bondit sur le côté et se rétablit d'une roulade maîtrisée. Elle se redressa d'un mouvement fluide. Dans le dos de la Faucheuse.
Des fils d'argent s'envolèrent paresseusement au gré du vent, comme indifférents à la violence de la scène. Des perles écarlates les accompagnèrent un instant, avant de décrire un arc de cercle et de s'échouer sur la pierre grise, éclairée par la lueur laiteuse de la lune.
Yume essuya le filet de sang qui coulait le long de sa joue, sentant la peau qui commençait déjà à se refermer sous ses doigts. Elle sourit. La douleur, fugace, que diffusait cette blessure n'était rien face au flot de sensations qui la parcouraient en cet instant. Non. Pas ce flot. Ce déferlement de jubilation et de joie sauvage qui embrasaient son être entier, la faisant frissonner des pieds à la tête.
Sa réflexion n'avait duré qu'une fraction de seconde.
Son sourire s'élargit.
*Passons à la seconde manche*, songea-t-elle.
Alors que la Faucheuse se tournait vers elle, Yume bondit une nouvelle fois, en direction de son adversaire cette fois. Elle se glissa comme un serpent entre les jambes de la Faucheuse, effectua une impensable rotation de la jambe gauche et frappa dans les reins.
Sans prendre la peine de vérifier si son attaque avait fait effet, l'hybride se redressa au niveau du visage de la Faucheuse et, sans cesser de sourire, souffla :
-Yume, enchantée. Maintenant que je t'ai offert mon nom, je me considère en droit de connaître le tien.
Et elle disparut une nouvelle fois, reculant de quelques mètres, simple mesure de sécurité face à un adversaire d'une envergure telle que la Faucheuse aux yeux de braise.

Quelque part, très profondément enfoui en Yume, quelque chose s'anima, tel un prédateur ayant reniflé l'odeur d'une proie appétissante.
Le sourire de la jeune femme devint menaçant.
Sa part animale s'éveillait.

Hors RP :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog-de-butterfly.over-blog.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'adrénaline est une hormone dangereuse. [PV Myu]   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'adrénaline est une hormone dangereuse. [PV Myu]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Stela-Attention l'adrénaline est dangereuse pour moi-
» La solitude entraîne les erreurs. Mais l'adrénaline, où mène-t-elle ? ||PV Esprit de Partition et Ange de la Mort||
» [Training] Tyzy VS Tyzy!? - Spectral Adrénaline!
» « J'ai mis les doigts dans la prise. J'ai eu un coup de foudre pour l'adrénaline. »
» Adrénaline [Pv Lucis-Suite]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: -Emrys, un monde sans pitié - :: Eklen :: Daiarn :: Entrepôt désafecté-
Sauter vers: