AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Thème 5 par Alwenn (Merci à Celska pour son codage) o/

Partagez | 
 

 Hiroyuki Senju... (fini)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hiroyuki Senju

avatar

Messages : 15
Date d'inscription : 25/06/2012

Feuille de personnage
Age:
Rang:
Pouvoir/(Guilde):

MessageSujet: Hiroyuki Senju... (fini)   Mer 4 Juil - 0:14



Senju Hiroyuki




  • Nom : Senju
  • Prénom : Hiroyuki
  • Age :23
  • Race : Humain
  • Guilde :////


Physique
.

Hiroyuki possède une armure bleu en honneur de son arrière grand père et en possédait une marron. Il a aussi un casque qui fait le contour de son visage mais qui ne s’étend pas sur crâne avec le symbole de sa famille au dessus du front. Il a les yeux marron et les cheveux blancs/gris. Son armure ne recouvrant que la moitié supérieure de son corps il a un pantalon noir et des sandales de la même couleur rattachées à ce dernier. Sur son visage on peut distinguer trois cicatrices qui sont les marques de ses opérations pour obtenir ses pouvoirs. Il mesure environ un mètre quatre vingt et a un corps plutôt athlétique. Il possède une petite poche accrocher à sa ceinture derrière le dos dans laquelle il stock kunaï et autres.

Caractère
.
Hiroyuki est un homme réfléchi et posé même s’il peut lui arriver de faire des gestes irréfléchi par colère ou par pure caprice comme l’assassinat des enfants de Gonechi. Il a bien changé après avoir été à l’armée il s’est un caractère et les expériences l’on rendu froid et impassible. Il est aussi avide de pouvoir que cruel même s’il porte un amour incommensurable à sa femme Hana. Il a au fond de lui une haine profonde pour les grandes puissances pour leur mépris des petits pays qui se meurent et aussi pour els créatures rejetées qui tue, assassine, torture sans vergogne dans la basse campagne les villageois qui mènent déjà une vie bien rude.


Mon Passé
.
Partie 1 : 17 ans de civilité…
Hiroyuki naquit dans un petit village d’Arkanox. Ce pauvre petit pays n’a déjà pas les moyens de permettre à son peuple de se nourrir il a encore moins les moyens de permettre le développement de guildes de chasseurs en les attirants par des subventions et son armée a d’autre chose à faire. Les manifestations qui dégénèrent en émeute sont fréquentes. Elle a donc plus une mission de maintient de l’ordre que d’autres choses. Rare sont les titres de journaux indiquant une journée sans manifestation… meurtre… disparition ou même d’attaque de village par des démons et autres. Malgré cette situation de crise où les humains côtoie les pires êtres que Dieu ai engendré ou non quotidiennement, les autres pays, plus puissants et plus prospère ne fournissent aucune aides de quelques manières que ce soit au dépend du gouvernement d’Arkanox impuissant et désespéré mais aussi de son peuple qui de jour en jour voit la flamme de l’espoir, celui d’une vie meilleure s’atténuée….

Hiroyuki vécu son enfance au milieu de sa famille. Ses parents étaient fermiers, presque les dernier de la région, les autres ayant désertés la vie rurale pour une plus moderne et confortable. Mais cela n’était qu’une utopie urbaine qui tourner vite au cauchemar dans ce petit pays. Les bidonvilles se multipliaient autour des villes surplombées d’un sombre ciel qui semblait être relié à la ville par la fumée qui s’émanait de quelques usines gigantesque où ceux qui avait cherché le rêve étaient maintenant forcés de travailler pour survivre. La vie était encore plus laborieuse qu’en campagne même si la sécurité y était déplorable, une autre raison de cette exode rural. Il était vrai que des démons s’amusaient à torturer des familles avant de les tuer. Encore une fois l’armée ne se donnait ni le temps ni les moyens d’arrêter ces effusions de sangs périodiques. Hiroyuki grandi au milieu de cette cohue mais sang jamais en être l’acteur.

A l’âge de 15 ans Hiroyuki quitta brusquement son foyer. Il rêvait d’aventure, il voulait voir le monde et autre chose que les champs piteux à perte de vue depuis sa chambre partagé avec ses trois frères. Mais il visait plus large que son pays, sa nation, il voulait voir les autres continents. Le ciel bleu à perte de vue et les fleurs qui plissent sous la légère bise matinale et d’une simple tension du bras, effleuré les grains de blés à cime des épis. Il avait suivi le même chemin que son arrière grand père qui avant lui avait fugué. Sa famille ne reçu plus jamais de nouvelles de lui mais d’après les dires il devint un soldat hors normes dans l’armée après avoir s’être porté volontaire pour subir des expériences. Il recevait en échange de ce métier de cobaye des pouvoirs transplantés sur des élémentaires. Après être sorti de ses « opérations » il réincorporât l’armée dans une unité spéciale. Alors voilà où passé le peut d’argent de ce pays, dans les recherches et la transplantation. Malgré que cette histoire semble bien précise ce n’était que les dires et les échos qui parvenaient jusqu’à la campagne bien loin de villes…

Après plusieurs semaines de marche Hiroyuki arriva enfin dans la capital du pays. Une ville bien sombre comme l’avait décrit son oncle qui avait quitté la campagne pour aller travailler en ville. Il était maintenant bien décidé à suivre les traces de son arrière grand père et s’intégrer dans l’armée et ensuite devenir un cobaye pour ensuite recevoir en paiement des pouvoirs qui lui permettront plus tard de restaurer ce pauvre petit pays. Il y a tout de même une ville qui connait la prospérité, c’est cette prospérité qu’Hiroyuki aimerait étendre à tout le pays.

Après avoir cherché de fond en comble dans la ville les bureaux d’inscription il finit par en trouvé finalement un qui avait déjà une énorme fil d’attente malgré sa récente ouverture matinale. Cela était normal. L’armée était un échappatoire à une misérable vie pour beaucoup mais l’état n’avait pas les moyens d’entretenir tout ces militaires. Le gouvernement mit donc en place une politique de restriction de l’incorporation. Il fallait possédait une somme d’argent assez conséquente et avoir 17 ans. Peut de gens possédait la somme demandait par l’armée la vie était tellement chère et les gens tellement dépensier tout le monde veut tout et tout est cher. Beaucoup de personne était donc recalé aux inscriptions. Voilà deux heures qu’Hiroyuki attendais son tour. Ne sachant pas lire il n’avait pu lire les règles à respecter et quand il arriva en face de la vieille femme en uniforme assise sur sa chaise à bascule il n’eu pas le temps de dire le moindre mot que deux homme armée lui fit prendre une sorti plutôt inattendue : la fenêtre….

Hiroyuki n’avait pas réussie… il ne s’était pas fiat incorporé dans l’armée. Mais pourtant il le fallait, il le devait ! Il décida alors d’aller travailler dans une des nombreuses usines de la ville. Il fit heures supplémentaires et remplacement pour pouvoir se payer des cours, manger et économiser. Dans deux il pourrait enfin revenir…




Partie 2 : Un dur séjour à l’armée

C’était le grand jour… aujourd’hui Hiroyuki avait 17 ans. L’âge requit pour rentrer dans l’armée, enfin ! Il avait passé ces deux dernières années à travailler dur mais aussi à s’instruire dans ses rares heures perdues. C’était maintenant un jeune homme plus affirmé qu’il l’était deux ans auparavant. Mais durant ces deux ans les bureaux d’incorporation s’étaient fermés un par un jusqu’à qu’il n’en reste plus qu’un par ville pour une demande de plus en plus forte. Hiroyuki se devait de trouver sa place. Il alla démissionner puis rendu son appartement miteux mais avant il y retira ses économies qu’il avait soigneusement caché ne faisant pas confiance au système bancaire. Il se dirigea paisiblement vers le bureau d’inscription qu’il avait repéré depuis un moment maintenant. Il ne fut pas surpris de voir une énorme file d’attente alors que le bureau venait juste d’ouvrir. Hiroyuki remarqua que c’était le même bureau d’incorporation que la dernière fois. Il espérait ne pas recroiser la veille femme qui le tenait.

3 heures. C’était le temps qu’Hiroyuki patienta dans la file avant d’arriver en vue du bureau. Cette fois ci une voix beaucoup plus douce que la veille femme qui demandait avec autorité : « suivant ! ». C’était une jeune femme. Elle devait être à peine plus vieille qu’Hiroyuki. Ilo en rougis presque… elle était si belle. Les deux hommes d’armes étaient occupés par la vue qu’elle laissait sur son décolté qu’elle avait ouvert surement à cause de la chaleur étouffante du bureau. Hiroyuki l’était aussi. Lui qui dans sa rase campagne et son appartement de basse classe n’avait jamais connu de femme aussi belle. Les seules qu’il côtoya étaient plus des hommes efféminés qu’autre chose. Il rougi de cette admiration sur ces courbes si féminines. Quand son tour vint il posa l’argent sur la table qui fut immédiatement récupérer par un homme revint quelques minutes plus tard et qui part un hochement de la tête permettait à Hiroyuki de passait à l’étape suivante. Quelques papiers à remplir et hop il était dans l’armée. Une joie l’emplie et dans son trop plein de joie il se permit de sourire à la jeune femme. Surprise elle rougit et tourna rapidement la tête avant de donner quelques instructions aux hommes armés qui emmena Hiroyuki dans un autre camion que celui qui lui était prédestiné. Il y patienta pendant des heures. Le camion en faisait que de bouger se mettant en place dans un convoie. Au deux jeep vinrent se mettre à la tête de deux convois distincts. En jetant un coup d’œil à l’extérieur il pu voir la jeune femme monter à la tête de son convoi. Il esquissa un petit sourire en coin. Les camions démarrèrent et emportèrent les nouvelles recrus dans un vacarme de vieux moteur.

Arrivé à la base il fut placer dans un dortoir où on lui donna à manger et où il pu se reposer quelques instants avant de subir sa première séance d’entrainement sous l’œil attentif du commandant de la base qui était la jeune femme qui avait inscrit Hiroyuki. Il ne s’attendait tout de même pas à ce type d’entrainement. Tous les matins il fallait mériter son petit déjeuner en combattant… en faisant une course. Tout ce qui pouvait concerner une épreuve sportive destiné à monter les hommes les uns contre les autres. Hiroyuki n’était pas le meilleur mais il travaillait dure pour le devenir. Il suivit cet entrainement pendant 3 mois avant de passer dans une classe supérieure où seulement une personne sur cinq y parvenait. Une fois dans cette catégorie il était officiellement soldat dans l’armée et non une simple recrue que l’on peut maltraiter à sa guise. Même si il pouvait dormir et manger à son aise l’entrainement physique redoublé d’intensité très bien illustré par la phrase de l’instructeur lors du premier entrainement :
« Vous allez regretter de ne pas avoir été jeté à la poubelle après que vos mères, ces salopes, vous ai fait chialer en vous mettant au monde ! »

Finalement il sorti de ces douze moi de formation à l’armée avec une possibilité de carrière et le grade de caporal. Mais juste avant de continuer son périple il croisa un homme. Un haut gradé. Un petit homme moustachu d’une cinquantaine d’année et qui à la grande surprise d’Hiroyuki connu son arrière grand père. Hiroyuki n’avait qu’à saisir sa chance. Il fallait juste lui dire qu’il voulait suivre son arrière grand père et qu’il voulait lui aussi obtenir la puissance nécessaire pour atteindre ses objectifs : Se venger de toutes ces guildes qui ne pensent pas au petits pays qui se meurent et de toutes ces créatures immondes qui sont la source de ses souffrances…

Partie 3 : « Il faut souffrir pour obtenir la puissance »

Suite à de nombreux entretiens avec des hauts gradés qui ont été mit en relation avec Hiroyuki par le biais du Colonel. Ce Colonel avait connu l’arrière grand père d’Hiroyuki quand il s’incorpora dans l’armée. Il était seulement une recrue mais il connaissait déjà les prouesses contre les démons du grand Soseki Senju. Une légende en son temps qui se dissipa après sa mystérieuse disparition dans l’un des nombreux déserts du pays. Personne n’a jamais retrouvé corps ou trace de combat au lieu qu’il avait prévu d’allé. Personne n’imaginait non plus qu’il puisse se faire tuer. Encore moins la jeune recrue qu’était le colonel à cette période. Il avait eu la chance de s’entretenir avec lui plusieurs fois avant sa mystérieuse disparition. Mais il pu garder le visage de cette légende gravé dans sa mémoire jusqu’à ce qu’il le retrouve sur Hiroyuki. Sauf que tout différentié le caractère d’Hiroyuki et celui de Soseki. Hiroyuki était froid et était ronger par une haine intérieure envers les guildes et les créatures rejetées. Il ne souhaitait que tous les tuer. Mais il fallait attendre. Soseki lui était généreux et aurait donné sa vie pour un jour espérer une cohabitation pacifique. Peut être était ce la raison de sa mort. Hiroyuki n’en douté pas. Pour lui Soseki s’était égaré du « droit chemin » et avait trop facilement effacé les tares des espèces rejetées. Une entrée brutale dans la salle d’attente vint interrompre les pensées d’Hiroyuki. C’était le général de division avec le colonel effacé derrière la grande carrure de ce vétéran. Les deux hommes se serrèrent la main vigoureusement puis le général se tourna vers Hiroyuki :

« _ Et bah dit donc ! Toi tu as de la chance d’être bien né ! Tu sais ce n’est pas tout le monde qui rentre ici. Mais bon ce n’est pas non plus spa. Tu es vraiment prêt à subir « ca » pour obtenir « cela » ?
_ Il faut souffrir pour obtenir la puissance… Général. »

Le grand homme tordi sa grosse moustache dans tous les sens et s’exclama :

« _ Ahahah ! Je n’en attendais pas moins de toi ! Aller suis moi… »

Hiroyuki s’exécuta et suivis le Général jusqu’à son dortoir. Il avait une belle chambre pour lui seul. Il pouvait se reposer et manger à sa guise. Jamais il n’avait rêvé d’un tel confort ! Le général laissa Hiroyuki seul et en même temps qu’il fermait la porte il le prévint qu’il serait réveillé dans la nuit pour commencer les premières expériences. Hiroyuki garda un visage impassible même s’il savait qu’il allait servir de cobaye pendant des mois avant de recevoir sa paye : Les pouvoirs qu’il désirait tant.

Au beau milieu de la nuit une personne vint faire irruption dans la chambre pour réveiller Hiroyuki. Il se croyait dans un rêve. C’était le commandant de sa base. Il sourit comme un imbécile avant de tenter d’entrelacer la jeune femme qui réagit tout aussi vite. Une gifle vint définitivement réveiller le jeune homme qui dans un grand sursaut se retrouva en caleçon au beau milieu de sa chambre en face de son officier supérieur. Il était terriblement gêné… mais il n’était pas le seul. La jeune femme tenta si bien que mal de s’adressait à Hiroyuki :

« _ hé…euh beh fiifiififiler... vvvooiir... »

La pauvre n’eu pas le temps de terminer sa phrase qu’Hiroyuki avait compris le message et s’habilla rapidement avec les affaires spécial qui lui avait était donné et se rua à l’extérieur de sa chambre où l’attendait deux hommes armées qui l’emmena. Il jeta un dernier coup d’œil dans sa chambre où était encore la jeune femme. Elle avait le front en sueur et les mains sur les genoux. Il sourit. Il ne pensait pas avoir autant gêné son officier supérieur. Maintenant c’était à lui de beaucoup moins sourire…

La nuit fut longue et les expériences douloureuses. Il ne savait pas ce qu’on lui faisait. Des impulsions électriques des injections de produits et autres. Quand on le ramena dans sa chambre il ressemblait à une légume. Plus aucun de ses muscles était capables de bouger et il savait que chaque nuit ce serait la même chose. Pourquoi ? Que faisaient-ils ? Il l’ignorait mais il savait qu’il fallait qu’il souffre encore… et encore… et encore.

La deuxième nuit quelqu'un entra plus tôt que la veille dans la chambre. Des pas très légers mais qui interrompirent quand même le sommeil d’Hiroyuki. Il avait reconnu le parfum très délicat de sa supérieure. Elle se glissa très lentement dans le lit d’Hiroyuki et se colla à lui. Le cœur des deux jeunes personnes accélérèrent. Hiroyuki se retourna et se retrouva face à face avec sa supérieure qui était toute rouge. Hiroyuki l’embrasse et une nouvelle expérience commença pour les deux jeunes amants…

Une gifle vint comme la nuit précédente tirée Hiroyuki du sommeil. C’était la même que la veille. Cette fois ci il se leva directement et tenta d’enlacer la jeune femme mais elle dit un signe négatif de la tête. Deux hommes observaient la scène par la porte. Hiroyuki hocha la tête.

Ce scénario se répéta durant les trois mois obligatoire pour recevoir un pouvoir. Il n’a jamais réussi à obtenir le nom de sa supérieure… Mais Hiroyuki voulait plus. Etant bien vu évidemment par sa supérieure mais aussi pas le Colonel et le Général il pu obtenir trois pouvoirs pour trois mois de cobaye. L’opération avait était programmé. En exactement dix sept heures trente trois minutes d’opération on lui greffa les pouvoirs qu’il avait demandé et tout comme son arrière grand père il développa un pouvoir supplémentaire ce qui n’étonna en rien le colonel et le général. Ce pouvoir était celui d’invoqué toute personne lié par un pacte de sang à Hiroyuki. Cette opération ne laissa que trois cicatrices à Hiroyuki encore visible sur son visage…

Maintenant il avait pu obtenir le pouvoir maintenant il fallait le mettre en action…

Partie 4: "remuer le passé pour construire l'avenir"

Hiroyuki quitta l’armée à la suite de ses opérations avec celle qu’il avait enfin réussi à obtenir le nom : Hana. Avec leurs deux primes ils purent s’acheter une petite maison dans la campagne où Hiroyuki pouvait s’entraîner à utiliser ses nouveaux pouvoirs. On lui avait transplanté trois pouvoirs : Le feu, la foudre et l’eau. Mais il avait tout comme son arrière grand père la capacité de pouvoir invoquer toute « personnes » liées à lui par un pacte de sang. Il commença à s’exercer grâce à de petits animaux. Un fois sa technique au point il fit un pacte de sang avec Hana. De cette manière s’il lui arriver quelque chose elle pouvait invoque Hiroyuki d’une manière très simple inventer par ce dernier : Le pacte de sang qu’ils ont signé a été fait sur un parchemin avec un sceau au centre. Les deux personnes y laissent leur « informations personnelles » comme de l’ADN et autres grâce au sang qu’il laisse dessus. Hiroyuki maitrisant le pouvoir d’invocation n’a pas besoin de ce parchemin. Mais pour Hana il faut qu’elle ai ce parchemin sur elle, qu’elle se fasse saigner et qu’elle applique le sang sur le parchemin. Ainsi elle fait une sorte d’invocation inversée. Ce moyen de protection était surtout très utile quand Hiroyuki commença à faire ses premières et mystérieuses expéditions…

Hiroyuki n’en parla à personne même pas à Hana. Il avait pensé à un nouveau genre d’invocation, celui de ramener les morts de l’au-delà. Il essaya à mainte reprise avec le même parchemin d’invocation en utilisant des os ou des cheveux trouvés dans les tombes. Mais rien, il manquait quelque chose. Peut être fallait il un corps à l’âme qu’il invoquait. Surement. Avec son grade de Lieutenant à la sortie des expériences il pu se rendre dans des prisons où des détenus à moitié mort n’attendaient qu’Hiroyuki. Il se rendit dans la plus proche et y récupéra une dizaine de prisonnier qui lui servi de cobaye un à un. En plantant des aiguilles dans le corps de l’ancien prisonnier il le paralysait mais le gardait en vie. Puis il placa un parchemin légèrement modifié d’invocation en face de la personne. Un autre sceau se dessina alors sur le sol et fait que le corps s’enveloppe d’une matière très spécial qui rend le corps invulnérable mais qui tue la personne à l’intérieur en quelques minutes, il fallait donc se dépêcher et placer « l’information personnelle » sur le sceau d’invocation. L’âme est ainsi intégrée au corps de la personne sacrifiée. Biensur Hiroyuki eu besoin de plus d’un centaine de prisonnier pour réussir sa première réincarnation.

Hiroyuki avait trouvé maintenant le principe maintenant il fallait trouver un moyen de les amenés rapidement sur le champ de bataille sans avoir à faire le rituel sur place. Il alla donc chez un croquemort où il commanda des dizaines de cercueils bien spéciaux. Ces cercueils devaient être en pierre. Il fit un pacte pour les invoquer à tout moment et il n’avait plus qu’à placer les corps dedans. Maintenant il fallait trouver qui il fallait mettre dans ces cercueils. Il alla dans les archives de l’armée avec Hana qui ne cessait pas de lui poser des questions. Il y trouva quatres grandes figures. Maintenant à voir si c’était possible de récupérer leurs informations personnelles…

Ayeki Hiruko dit le boucher. Expert dans le maniement des armes contendantes à large rayon d’action. Enterré au mausolée des héros de la nation.
Gonechi Sokai dit l’assassin dans la brume. Assassin utilisant les techniques d’eau pour se dissimuler. Encore en vie.
XXXX dit le destructeur. Excellente maitrise de l’élément terre. Enterré dans sa famille.
Soseki Senju dit La légende. Excellente maitrise des éléments vent et feu et capacité d’invocation. Enterré au mausolée des héros de la nation.

Le Mausolée, le bâtiment en plein centre de la capital. Simple d’infiltration Hiroyuki récupéra sans peine les informations qu’il cherchait. Il fallait maintenant trouver la personne dont le nom avait été rayé des archives. Grâce à ses relations Hiroyuki n’eu pas de grande peine à retrouver la famille qui échoua d’empêcher Hiroyuki d’ouvrir la sépulture. Le dernier était encore en vie. Il vivait maintenant avec sa femme et ses enfants en bordure d’une petite ville…

La maison de sa cible était très bien protégée. Bien qu’avoir pris sa retraite il avait placé une technique autour de sa maison lui permettant de détecté les intrus. Hiroyuki sourie légèrement. Les gouttelettes d’eau se fracassaient sur son armure. Puis il fit quelques signes de la main :

Raiton : Gihan !

Un éclair vif parti droit en direction de la maison qui explosa. Gonechi sorti de la fumée avec sa femme et ses enfants aux bras. Tout en les posant en sol il interrogea l’étranger :

« _Que me veux tu ?! J’ai pris ma retraite maintenant ! Laissez-moi vivre en paix avec ma famille !
_ Je t’imaginais avec un esprit un peut plus combattif, rétorqua Hiroyuki. »

Gonechi plissa des sourcils. La pluie rendait déjà une mauvaise visibilité mais en plus une brume commença à se lever. Alors c’était ca ses fameuses techniques ? Plus qu’intéressant. Sa femme et ses enfants se mirent à courir. Ce fut la dernière chose qu’aperçu Hiroyuki. Il ne percevait que quelques bruits. Hiroyuki fit des signes de la maison extrêmement rapidement :

Suiton : Mizu no Tatsunaki !

Un tourbillon d’eau centrer sur Hiroyuki s’éleva. Il concentra ses efforts sur l’endroit ou la résistance au tourbillon serait la plus forte. Ca ne tarda pas à arriver. Tout en se retournant et en faisant des sigens de la main il s’exlama :

Trouver ! Raiton : Gihan !

Le même vif éclair que celui qui réduit la maison en cendre alla s’abattre sur l’homme qui le projeta à quelques mètres. Gonechi le regardait les yeux écarquillés comme un enfant qui aurait pris une leçon. Hiroyuki avait la moitié de son âge et pourtant il l’avait eu si facilement. Hiroyuki marcha calmement jusqu’à son adversaire. Tout en tendant sa main d’où un éclair droit et circulaire sorti. Arriver à la hauteur de son adversaire Hiroyuki lui dit quelques derniers mots :

« _Ne t’inquiète pas pour ta famille je les épargnerais. Nous reverrons bientôt et espérons que tu en valles la peine. »

A ces mots l’assassin cru qu’Hiroyuki allait l’épargner mais le sabre fait d’éclair transperça le cœur de la victime qui en un instant cracha du sang. Hiroyuki sorti un kunai de sa poche et au même moment un clone de foudre de ce dernier arriva avec la femme de Gonechi. Hiroyuki s’adressa à son clone :

« _ Qu’as-tu fait des enfants ?
_ Ils ne nous étaient pas utiles… non ? »

Hiroyuki sourie, c’est ce qu’il voulait entendre. Soudain le corps de son adversaire se liquéfia dans ses mains et il senti une lame se poser sur sa nuque.

« _Tu avais dit… que tu les épargnerais !! Cria Gonechi . Moi aussi je vais t’épargner et je retrouverais ta famille et ils subiront le mê sort que toi ! »

Hiroyuki n’en attendait pas moi de l’assassin dans la brume. Il avait profité de l’explosion pour faire un clone aqueux et se dissimulé sous terre. Soudain le clone de foudre lacha brutalement la femme de Gonechi et s’empala sur la lame de ce dernier qui reçu un énorme choc électrique. Une fois que la décharge fut passée, une odeur de chaire brûler flotta dans l’air. Le rythme cardiaque de la cible diminua. Hiroyuki s’exclama :

« _Je dois reconnaitre ton talent. Tu m’aurais eu si tu avais su plus de choses sur moi. »

La femme de Gonechi se réveilla au même moment. Ce dernier esquissa un dernier sourire à sa femme. Hiroyuki se retourna et regarda froidement la femme de sa cible. Puis il saisit un kunaï en main et trancha net la gorge de Gonechi, le célèbre assassin était mort sous une pluie torrentielle, et sa femme servira à Hiroyuki de réceptacle pour son marri. Hiroyuki commença l’incantation et ramena un cercueil de plus. Une fois tout fini il place un kunai de contrôle à l’intérieur de Gonechi.

« _Etape une terminer… »

Partie 5 : L’accès au sommet

Après le combat contre Gonechi tout le monde commença à connaitre le nom d’Hiroyuki Senju. L’arrière petit fils de Soseka Senju, la légende renaissait. Hiroyuki utilisa une simple excuse pour avoir tué Gonechi : Il avait déserté et ainsi pris une retraite anticipé mais l’armée n’avait pas d’homme à sacrifier pour allait le rechercher. Il l’avait donc laissé tranquille. Dans le rapport d’Hiroyuki la cible ce serait défendu violement provocant ainsi la mort de ses enfants et sa femme dont le corps n’aurait pas été retrouvé toujours d’après le rapport d’Hiroyuki. La nouvelle fit la une des journaux et Hiroyuki devint un héros national pour avoir tuer un déserteur. Mais l’armée elle était divisé en deux Les pro et anti Hiroyuki. Certains disait qu’il était bizarre d’allait rechercher un ancien déserteur après plusieurs années. Ces mêmes personnes disaient qu’Hiroyuki n’avait enfaite fait que d’élimine un obstacle à un coup d’Etat. Mais c’était les soldats et les recrues qui disaient ca. Les hauts gradés et l’élite étaient dans le camp d’Hiroyuki. S’il était capable de tuer l’une des quatre grandes figures du pays qui savaient l’étendue de ses pouvoirs ? Il fut ainsi nommé Grand intendant des forces armées. L’un des postes les plus importants de l’état. Son arrière grand père aussi s’installa dans ce fauteuil. Il avait maintenant le pouvoir et les capacités, l’argent ne faisait que de couler de source.

Tout le pays le craignait pour une action. Mais lui il savait bien que sur les autres continents d’autres s’étaient hissé au paroxysme de la puissance et certains même avaient désertés leur continent comme Muu élevé dans une famille de chasseur dans le désert qui est devenu bras droit d’une guilde. Certains eux n’on pas quitter leur pays et étaient maintenant les deux personnes les plus importantes de toutes guildes confondues : Dryden et Oz. Toutes ces personnes possèdent un pouvoir immense. Mais aussi des créatures rejetées comme la célèbre Myu Illiégion. Une hors la loi de renommer mondiale. Mais son attention était maintenant plus portée sur Hana, leur mariage approchait à grand pas et leur premier enfin aussi…



Mes capacités
.
Mettre ici vos capacités/pouvoirs. /!\ Facultatif !/!\
http://emrysworldrpg.bbactif.com/t796-fiche-technique-d-hiroyuki-senju#8877 < Ma fiche Technique



Hiroyuki Thème:
Spoiler:
 


Dernière édition par Hiroyuki Senju le Mer 4 Juil - 15:11, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hiroyuki Senju

avatar

Messages : 15
Date d'inscription : 25/06/2012

Feuille de personnage
Age:
Rang:
Pouvoir/(Guilde):

MessageSujet: Re: Hiroyuki Senju... (fini)   Mer 4 Juil - 14:57

Voilà présentation fini! Oui je sais il y a des fautes oui oui surement des fautes de temps que je prendrais le temps de corriger promis! :D



Hiroyuki Thème:
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Myu Illiégon
Faucheuse Corrompue ~ Admin
Faucheuse Corrompue ~ Admin
avatar

Messages : 335
Date d'inscription : 07/04/2012
Age : 21
Localisation : Dans la voûte céleste

Feuille de personnage
Age: 18 ans
Rang: A
Pouvoir/(Guilde): Air, Feu, Régénération

MessageSujet: Re: Hiroyuki Senju... (fini)   Mer 4 Juil - 15:23

Validay !




Entends la Haine qui se profile,
Ombre de ton coeur tourmenté.


"I've walked the realms of the dead. I have seen the infinite dark. Nothing you say. Or do. Could possibly frighten me."





Merci pour tout Alwenn *w* :
 

Chibi Myu ! Merci Drys :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hiroyuki Senju

avatar

Messages : 15
Date d'inscription : 25/06/2012

Feuille de personnage
Age:
Rang:
Pouvoir/(Guilde):

MessageSujet: Re: Hiroyuki Senju... (fini)   Mer 4 Juil - 15:24

Mercii :D



Hiroyuki Thème:
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Hiroyuki Senju... (fini)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Hiroyuki Senju... (fini)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Validée]Godwrath D. Alexander [Fini]
» Petite tornade [fini]
» [fini]Baptème d'Azurely
» Sarkozy ap fè rondomon lè Obama fini pale
» Ohoh, voici Liana ! [Fini.]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Communauté :: Présentations du personnage :: Fiches validées-
Sauter vers: